General News Barcelona, Spain

Visit of Legends closes the IAAF Centenary Historic Exhibition in style

Ovett, Coe and Cram - IAAF Centenary Historic Exhibition (IAAF)Ovett, Coe and Cram - IAAF Centenary Historic Exhibition (IAAF) © Copyright

READ ON for English and French language version
- La traduction française suit le texte anglais

It was the greatest collection of athletics artefacts ever assembled and so appropriately on the last full day (Sat 24) of its six week run at Barcelona’s Museu Olimpic i de l'Esport Joan Antoni Samaranch, the IAAF Centenary Historic Exhibition was graced by VIPs including International Athletic Foundation Honorary President HSH Prince Albert II of Monaco, who paid a private visit, and members of the IAAF Council and of the IOC Executive Board.

Many of the legends of Athletics, whose medals and competition clothing were on display at the exhibition, visited the museum on Saturday including World and Olympic champions Sebastian Coe, Steve Cram, Pauline-Davis Thompson, Nawal El Moutawakel, Frank Fredericks, Alberto Juantorena, Sonia O’Sullivan, Steve Ovett, Don Quarrie, Marie José Pérec, David Rudisha, Javier Sotomayor, and Irena Szewinska, meeting the world’s media.

At the entrance to the exhibition Sotomayor stood beneath his 2.45 World record bar next to which was displayed the competition vest which he wore when he set the record. A little further into the room, Quarrie (200m), Juantorena (400/800m) and Szewinska (400m) posed next to the spikes which they wore when taking their Olympic titles in Montreal 1976. Szewinska’s gold medal, along with certificates from earlier Olympic successes, had also been loaned to the museum by Poland’s greatest ever athlete.

One display cabinet further on and the three modern icons of British middle distance running Coe, Cram and Ovett met for a rare group photograph next to their clothing and gold medals from their global triumphs in Moscow 1980 (Ovett: vest and medal), Helsinki 1983 (Cram: medal) and Los Angeles 1984 (Coe: spikes and vest).  El Moutawakel, who visited the exhibition earlier in the day to the main group, viewed the gold medal which she had loaned from her Olympic 400m Hurdles triumph also in Los Angeles.

1993 World 200m champion Frank Fredericks posed for the cameras with his spikes, while one cabinet further on Pauline Davis-Thompson was pictured with her Sydney Olympic Relay gold medal, and a few metres further on Sonia O’Sullivan stood next to the mud encrusted spikes which she wore when taking her gold double at the 1998 IAAF World Cross Country Championships.

One of the current heroes of the sport was there too. David Rudisha took the opportunity to revisit one of his earlier triumphs represented by his World record spikes and competition body suit from Rieti 2010 which he had loaned.

The once in a life-time gathering of this unique collection of over 300 items from Athletics history is now sadly closed. The IAAF wishes to thank all those who loaned items to or visited the exhibition, which to quote the kind appraisal of IAAF Council Member and IOC Vice President Nawal El Moutawakel was “too good not to be remembered and too great to be forgotten”.

IAAF

***

L’Exposition historique du Centenaire de l’IAAF clôturée en beauté avec la visite d’une pléthore de Légendes de l’athlétisme

L’Exposition historique du Centenaire de l’IAAF, qui présentait la plus importante collection d’objets liés à l’athlétisme jamais rassemblée, a été accueillie six semaines durant par le Musée olympique et sportif Juan Antonio Samaranch. Pour sa dernière journée complète, elle a reçu la visite de personnalités et d’invités de marque telles que SAS, le Prince Albert II de Monaco, le Président honoraire de la Fondation internationale d’athlétisme, qui s’y est rendu à titre privé, ainsi que des membres du Conseil de l’IAAF et de la Commission exécutive du CIO.

Un grand nombre des légendes de l’athlétisme dont les médailles et les vêtements de compétition étaient exhibés se sont également rendus au Musée en ce dernier samedi, accompagnées de représentants de la presse mondiale. Parmi elles se trouvaient notamment les champions olympiques et du monde Sebastian Coe, Steve Cram, Pauline Davis-Thompson, Nawal El Moutawakel, Frank Fredericks, Alberto Juantorena, Sonia O’Sullivan, Steve Ovett, Don Quarrie, Marie-José Pérec, David Rudisha, Javier Sotomayor et Irena Szewinska.

À l’entrée de l’exposition, Sotomayor, le spécialiste du saut en hauteur, a été photographié sous une barre à 2,45m, son record du monde, à côté du maillot qu’il portait lors de son exploit. Un peu plus loin dans la salle, Quarrie (200m), Juantorena (400/800m) et Szewinska (400m) ont pris la pose à côté des chaussures à pointes avec lesquelles ils ont remporté leurs titres olympiques à Montréal en 1976. La médaille d’or de Szewinska, ainsi que des certificats officiels attestant de ses succès olympiques précédents, avaient également été prêtés au musée par la plus grande athlète polonaise de tous les temps.

Le cabinet de présentation suivant a été l’opportunité rare d’une photographie rassemblant les trois symboles du demi-fond britannique que sont Coe, Cram et Ovett, devant leurs équipements et médailles d’or de Moscou 1980 [Ovett: maillot et médaille], Helsinki 1983 [Cram: médaille] et Los Angeles 1984 [Coe: pointes et maillot].

El Moutawakel, qui avait visité l’exposition plus tôt dans la journée, avait pour sa part prêté sa médaille d’or du 400m haies olympique à Los Angeles.

Frank Fredericks, champion du monde du 200m en 1993, a été photographié à  côté des pointes qu’il portait ce jour-là, tandis que Pauline Davis-Thompson était immortalisée avec sa médaille d’or du relais de Sydney 1996.

À quelques foulées de là Sonia O’Sullivan posait à côté des pointes encore maculées de la boue du parcours de cross de Marrakech qui l’avait vue consacrée championne du monde en 1998.

Un des plus grands noms de l’athlétisme actuel était également présent pour cette visite, en la personne de David Rudisha. Le détenteur du record du monde du 800m avait prêté l’équipement - pointes et combinaison - qu’il portait lors de son premier record du monde, à Rieti en 2010.

Cette collection unique, totalisant plus de 300 objets symbolisant l’histoire de l’athlétisme, a malheureusement maintenant fermé ses portes pour la dernière fois. L’IAAF désire exprimer sa gratitude à toutes les personnes qui ont prêté objets et artefacts, comme à toutes celles qui ont visité cette exposition, qui, pour citer le commentaire bienveillant de Nawal El Moutawakel, membre du Conseil de l’IAAF et membre du CIO, restera tout simplement “inoubliable”.

IAAF