10 DEC 2013 Press Release Belgrade, Serbia

IAAF Global Seminar on Cross Country Running takes place in Belgrade

The IAAF Global Seminar on Cross Country Running , Belgrade 2013, Sebastian Coe and five former IAAF World Cross Country Championships winners (Sean Wallace-Jones / IAAF)The IAAF Global Seminar on Cross Country Running , Belgrade 2013, Sebastian Coe and five former IAAF World Cross Country Championships winners (Sean Wallace-Jones / IAAF) © Copyright

- Read on for English and French language versions of this story
- La traduction française suit le texte anglais

More than 100 participants from all six of the IAAF Area Associations gathered in the Serbian capital Belgrade for the IAAF Global Seminar on Cross Country Running on Monday (9).

The chair and moderator was IAAF Vice President Sebastian Coe and the seminar addressed a variety of issues currently concerning cross-country running.

The broad themes covered the challenges of ensuring that athletes, coaches, media, sponsors and fans continued to appreciate the values and benefits of cross-country running as well as encouraging greater participation, both at elite and grassroots level.

“I am really pleased that such a wealth of expertise in a single discipline could come together. We have a challenge to maintain a global perspective on this aspect of the sport, which not only has great tradition, but tremendous potential not only as a unique discipline but as a bed rock of endurance running,” said Coe.

Former IAAF World Cross Country Championships gold medallists Annette Sergent (FRA) and Craig Virgin (USA) opened the seminar with personal insights about what cross-country running meant to them.

They were followed on to the stage by Benjamin Limo (KEN), Sonia O’Sullivan (IRL) and Paula Radcliffe (GBR), who developed the theme of cross-country running being one of the core activities in helping develop an athlete’s endurance and how it helped them to succeed in their track and road careers.

“Doing well at the World Cross Country Championships was a catalyst for all my other successes,” reflected Virgin, whose thoughts were echoed by all the other four former IAAF World Cross Country Championships winners.

Providing a thought-provoking coaching perspective about why cross-country running was so important to an endurance runner and giving an insight into their two countries’ stunning success in the discipline in the last 25-30 years were Ibrahim Kipkemboi Husseim (KEN) and Jillo Dube (ETH).

IAAF staff Gunter Lange (GER) and Abdel Malek El Hebil (MAR) then provided physiological and philosophical reasons about why cross-country running is so important to an endurance athlete who is aspiring to succeed at the highest levels.

Spanish athletics federation president Jose Maria Odriozola and French athletics federation general director Jean Gracia then directly addressed the issue of declining European participation at the IAAF World Cross Country Championships, and provided some imaginative solutions to reversing that trend, while IAAF Cross Country Commission members Anne Lord (AUS) and Thelma Wright (CAN) gave the issue a global perspective and drew upon relevant material from their home countries.

The seminar concluded with a round-table discussion about the future of cross-country running which involved a panel of David Bedford (GBR), Franco Fava (ITA), Frank Fredericks (NAM), Tim Hutchings (GBR), Victor Lopez (PUR) Massimo Magnani (ITA), David Okeyo (KEN) and Hansjorg Wirz (SUI).

The round-table panel, who represented various stakeholders in both athletics and specifically cross-country running, took a series of questions from the floor regarding a wide range of issues such as the international calendar and structure, the possibility of cross-country running returning to the Olympic Games, having flexibility both in course construction (to foster 'real' cross country conditions) and competition formats, funding both of events and federations and enhanced promotion of the discipline by the IAAF, Area Associations, Member Federations, competition organisers as well as the athletes themselves.

In the coming months, the IAAF’s Area Associations will also hold individual seminars to examine and address how cross country running can be developed and promoted in their own continents.

Immediately following the Seminar, the IAAF Cross Country Committee concluded its annual meeting (the first half of which took place yesterday) to reflect on the issues raised by the Seminar and begin preparing a detailed report to IAAF Council for further action.

IAAF

*****

Organisation d'un Séminaire mondial de l'IAAF sur le cross à Belgrade

Plus d'une centaine de participants, issus de l'ensemble des six Régions continentales de l'IAAF, se sont retrouvés dans la capitale serbe de Belgrade à l'occasion du Séminaire mondial de l'IAAF sur le cross, ce lundi (9).

Les débats étaient présidés et animés par le vice-président de l'IAAF, Sebastian Coe, et les participants au séminaire se sont penchés sur toute une série de questions relatives à la discipline du cross et à sa situation actuelle.

Les grands thèmes abordés concernaient la nécessité d'assurer que les coureurs, entraîneurs, médias, sponsors et fans continuent à apprécier les valeurs et bénéfices inhérents à la course de cross, tout en encourageant une participation accrue à tous les niveaux, de l'élite jusqu'à la base.

"Je suis vraiment ravi que nous ayons pu assembler un tel niveau d'expertise dans une discipline unique. Nous devons relever le défi de maintenir une perspective globale sur cet aspect de notre sport, qui, en plus de posséder une tradition extraordinaire, offre un potentiel fabuleux de développement, car, en plus d'être une discipline à l'attrait unique, le cross représente une des fondations les plus importantes de la course de longue distance," a dit Coe.

Le séminaire a été lancé par Annette Sergent (FRA) et Craig Virgin (USA), tous deux d'anciens champions du monde de cross, qui ont relaté à l'auditoire ce que la discipline représentait pour eux personnellement.

Ils ont été suivis sur scène par Benjamin Limo (KEN), Sonia O’Sullivan (IRL) et Paula Radcliffe (GBR), qui ont développé le thème de la course de cross en tant que composant majeur du développement de l'endurance d'un athlète, et la manière dont le cross leur avait permis de s'imposer dans leurs carrières respectives, tant sur piste que sur route.

"Le fait d'avoir réussi mes sorties lors des Championnats du monde de cross a été un véritable levier pour tous mes autres succès," a dit Virgin, un vécu partagé par les quatre autres anciens champions du monde de cross présents.

Ensuite, ce sont Ibrahim Kipkemboi Husseim (KEN) et Jillo Dube (ETH) qui se sont exprimés pour donner une perspective depuis le point de vue d'entraîneurs quant aux raisons pour lesquelles le fait de courir des cross revêt une telle importance pour un coureur d'endurance, donnant un aperçu des raisons pour les succès si impressionnants de leurs deux nations dans la discipline tout au long des trois dernières décennies.

Gunter Lange (GER) et Abdel Malek El Hebil (MAR), de l'IAAF, ont ensuite présenté des explications d'ordre physiologiques et philosophiques sur les raisons pour lesquelles les courses de cross sont si importantes pour un coureur d'endurance aspirant au plus haut niveau.

Le président de la Fédération espagnole d'athlétisme, Jose Maria Odriozola, et le directeur général de la Fédération française d'athlétisme, Jean Gracia, se sont ensuite penchés sur le problème de la baisse des taux de participation aux Championnats du monde de cross de l'IAAF, et avancé des solutions innovantes pour renverser cette tendance. Les membres de la Commission de cross de l'IAAF, Anne Lord (AUS) et Thelma Wright (CAN), ont quant à elle élargi le tableau général, en fournissant des expériences vécues dans leurs pays respectifs.

Le séminaire s'est conclu avec une table ronde portant sur l'avenir du cross, avec un panel composé de David Bedford (GBR), Franco Fava (ITA), Frank Fredericks (NAM), Tim Hutchings (GBR), Victor Lopez (PUR), Massimo Magnani (ITA), David Okeyo (KEN) et Hansjorg Wirz (SUI).

Les participants à cette table ronde, qui rassemblait plusieurs des parties prenantes impliquées dans l'athlétisme en général, et dans le cross en particulier, ont ensuite répondu à une série de questions posées par le public. Celles-ci portaient sur des sujets aussi variés que la structure du programme international, la possibilité pour le cross d'effectuer un retour dans le giron olympique, la flexibilité dans la conception de parcours (afin d'encourager des conditions "traditionnelles" de cross) et les formats des compétitions…

Les financements potentiels, tant pour les compétitions que pour les fédérations, ainsi qu'une promotion accrue de la discipline par l'IAAF, les Associations régionales, les Fédérations membres, les organisateurs de compétitions, et bien entendu par les athlètes eux-mêmes ont aussi été au centre de ces échanges.

Dans les mois à venir, les différentes Régions de l'IAAF vont également tenir des séminaires qui leur seront propres, afin d'examiner comment les courses de cross peuvent être développées et promues sur leurs continents respectifs.

Tout de suite après le séminaire, le Comité du cross de l'IAAF a conclu sa réunion annuelle (dont la première partie avait eu lieu la veille), en axant leurs réflexions sur les éléments mis en exergue par le séminaire et en esquissant la rédaction d'un rapport détaillé à l'attention du Conseil de l'IAAF afin que des actions appropriées puissent être entreprises.

IAAF