26 MAR 2013 Iaaf News Kazan, Russia

Kipketer enthralls the kids in Kazan

Wilson Kipketer giving his masterclass in Kazan (Moscow 2013 LOC)Wilson Kipketer giving his masterclass in Kazan (Moscow 2013 LOC) © Copyright

- READ ON for English and French language versions of this story- La traduction française suit le texte anglais

IAAF Ambassador for Moscow 2013 Wilson Kipketer hosted a masterclass for 450 Russian budding athletes between the ages of 12 and 13 in Kazan on Saturday (23) as part of the annual Youth Spike event in the city.

The Youth Spike combined events competition has been held in Russia since 1981 and many Russian athletics stars, including Irina Privalova, Yuiry Borzakovskiy and Tatyana Chernova started on the road to success at this event.

The winter All-Russian final of the event is held in Kazan every March and this this year more than 1200 schoolchildren from all over Russia converged on the city.

The masterclass from the three-time 800m World champion and former World record holder over two laps of the track, who still holds the World 800m record indoors, started with an aerobic warmup routine presented by Kipketer with the help of local athletics coaches.

The indoor arena, which boast of a 400m track, was completely crowded with kids eagerly watching and repeating the exercises performed by the famous athlete.

After the warm up, Kipketer invited the kids to gather around the video screen and watch some of his most memorable races.

He started with his outing at the 1990 IAAF World Junior Championships, when he came in fourth, and then he played his victorious IAAF World Championships races.

Each time, when the kids saw Wilson finishing first, they gave him a huge round of applause as if the clock ghad been turned back and they were attending the events for real.

By demonstrating his own progress, Kipketer explained how learning aligned to ability makes a difference and is an essential part of sports.

“In 1988, I was disqualified in the World Junior Championships; in 1990, I was fourth and you could see my poor technique, you could see me running in the back. In 1995, I won my first World Championships gold medal and you could see that I ran in a completely different way. It took me seven years of training and learning to fulfill my dream of becoming a champion,” reflected Kipketer.

In the third part of the masterclass, Kipketer opened the floor to questions.

Most of the kids, who were about to enter one of the first big competitions in their life, wanted to know when Wilson had started training and competing seriously and if he had been nervous at his first major competitions.

The youngsters were perhaps surprised to find out that Kipketer didn’t start training seriously until he was in his 20s.

“At your age, you should enjoy the training in the first place, and you should take every chance to learn something in your training, and also at school.

“If you want to be the champion in sports, you will need to be the champion in studies as well; and don’t forget that you should also have friends and family.It’s not worth being a champion and being alone,” explained the famous athlete.

After the masterclass, Kipketer spent almost an hour signing autographs for the kids and posing for numerous pictures.

The next day, Kipketer shared his thoughts on the masterclass at a press-conference.

“I enjoyed this experience so much. For me, it is the biggest pleasure to see those kids smiling, to feel how enthusiastic they are. The energy and their happiness made me completely forget that I’m in cold and snowy Russia,” joked Kipketer.

Kipketer explained that working with young athletes is currently his main focus.

“I feel truly blessed about being able to work with kids, to share everything that I have learned during my sports career with them. I would definitely love to come back to Kazan next year for another masterclass, and I hope to see a lot of these kids at the 2020 Olympics.”

“After spending time with these kids, I can say that I’m sure the 14th IAAF World Championships was awarded to the right country. I see a real love for athletics here, so I have no doubt that the atmosphere will be great. Sometimes I even want to start training again for Moscow 2013,” he added.

Moscow 2013 LOC for the IAAF

 

Wilson Kipketer enchante les enfants à Kazan

26 mars; Kazan, Russie. Wilson Kipketer, Ambassadeur de l'IAAF de Moscou 2013, a donné une masterclass à l'attention de 450 jeunes athlètes russes de 12 et 13 ans ce samedi (23), dans le cadre de la manifestation d'athlétisme annuelle pour la jeunesse Spike, organisée dans la ville de Kazan.

La compétition d'épreuves combinées pour la jeunesse Spike est organisée en Russie depuis 1981, et de nombreuses stars russes de l'athlétisme, dont Irina Privalova, Yuriy Borzakovskiy et Tatyana Chernova, y ont réalisé leurs débuts.

La finale nationale hivernale de cette compétition se tient à Kazan chaque mois de mars, rassemblant cette année plus de 1200 élèves venus de la Russie toute entière.

La masterclass donnée par le triple champion du monde du 800m, ancien détenteur du record du monde de la discipline en plein air et toujours en possession du record du monde en salle, a commencé par un échauffement avec mouvements en aérobie emmené par Kipketer, assisté par des entraîneurs d'athlétisme locaux.

L'arène couverte, qui compte une piste de 400m, était pleine d'enfants, tous déterminés à ne rien manquer des exercices présentés par le célèbre champion, qu'ils reproduisaient fidèlement.

Au terme de cet échauffement, Kipketer a invité les jeunes à visionner les enregistrements de quelques-unes de ses courses les plus mémorables.

Il a commencé en présentant la finale des Championnats du monde de l'IAAF juniors de 1990, où il avait terminé quatrième, avant de montrer ses victoires lors des différentes éditions des Championnats du monde de l'IAAF.

À chaque victoire de Wilson à l'écran, il a eu droit à des salves d'applaudissements, à croire qu'on était remonté dans le temps et que ses jeunes fans vivaient les courses en direct.

En démontrant ainsi sa progression au fil des années, Kipketer a pu illustrer comment l'apprentissage, allié aux capacités naturelles, est un aspect essentiel du sport et permet de faire la différence.

"En 1988, je suis disqualifié lors des Championnats du monde de l'IAAF juniors; en 1990, je termine quatrième, et on peut voir que ma technique est encore très rudimentaire, courant en queue de peloton. En 1995, pour mon premier titre mondial, il est clair que je cours d'une manière totalement différente. Il m'a fallu sept ans d'entraînement et d'apprentissage pour enfin assouvir mon rêve de devenir champion," a expliqué Kipketer.

La troisième partie de la masterclass a été l'occasion pour les jeunes de poser des questions à Kipketer.

Beaucoup des participants, dont la majorité était sur le point de participer à la plus importante compétition de leur vie, ont voulu savoir quand Wilson avait commencé à s'entraîner, et s'il avait été nerveux lors de ses premiers grands rendez-vous internationaux.

Kipketer en a certainement surpris plus d'un lorsqu'il a révélé qu'il n'a commencé à se préparer sérieusement qu'à vingt ans passés.

"Ce qui compte à votre âge est surtout de prendre plaisir à vous entraîner, et il vous faut également saisir chaque opportunité d'apprendre, que ce soit lors de vos séances d'entraînement ou à l'école.

"Si vous voulez être un champion en sport, il faut également être un champion dans vos études; et n'oubliez pas non plus que vous devez être entouré de votre famille et d'amis. Cela ne vaut pas la peine d'être un champion et d'être seul au monde," a souligné le célèbre athlète.

Au terme de la masterclass, Kipketer a passé près d'une heure à signer des autographes et à poser pour de nombreuses photos aux côté des jeunes.

Le lendemain, Kipketer est revenu sur la masterclass lors d'une conférence de presse, déclarant notamment:

"J'ai pris un immense plaisir à cette expérience. Pour moi, voir les enfants s'épanouir et être aussi enthousiastes est le plus grand des bonheurs." Il a encore plaisanté: "Leur énergie et leur joie m'ont même fait oublier le froid et la neige qui m'ont tant fait grelotter ici en Russie."

 Kipketer a expliqué qu'il passait désormais le plus clair de son temps à travailler avec de jeunes athlètes:

"Je me sens vraiment privilégié de pouvoir faire évoluer les enfants, de partager avec eux tout ce que j'ai appris au cours de ma carrière sportive. Je serais ravi de revenir l'an prochain à Kazan pour donner une autre masterclass, et j'espère bien voir un grand nombre de ces jeunes participer aux Jeux olympiques de 2020.

 "Le temps que j'ai passé auprès de ces enfants m'a convaincu que les 14es Championnats du Monde de l'IAAF ont été décernés à la bonne nation. J'ai constaté ici un véritable amour pour l'athlétisme, et je ne doute absolument pas que l'ambiance de cet été sera extraordinaire. Cela me donnerait presque envie de rechausser mes pointes pour m'entraîner en vue de Moscou 2013…"

Le COL de Moscou 2013 pour l'IAAF