IAAF President Sebastian Coe (right), Harry Marra and participants in the 'On Camp with the IAAF' (Getty Images) © Copyright
Iaaf News Portland, USA

Fostering the new generation – On Camp with the IAAF

Français

In line with the IAAF vision to rebuild trust in the sport and foster the younger generations of athletes and fans, the first ‘On Camp with the IAAF’ was held last week, ahead of the IAAF World Indoor Championships Portland 2016.

Four athletes who stood out from last year’s IAAF World Youth Championships in Cali were selected for what will remain the experience of a lifetime and this quartet spent three days training with IAAF World Athlete of the Year Ashton Eaton before attending the IAAF World Indoor Championships Portland 2016.

Three-time world indoor champion Eaton and his long-time coach Harry Marra took time off from their busy schedules to help foster part of what will be the next generation of champions.

For the world record holder, leaving a strong legacy and making an impact on the youngsters is as important as his commitment to being the best at what he does.

It was therefore natural that he partnered with the world governing body of the sport for the first 'On Camp with the IAAF' initiative.

“This was a great opportunity for the kids to see how I work, and to see what it takes to be a professional athlete competing at the top level,” said Eaton. He later added on Twitter: “I’ve gained more than I’ve given. The youth have transferred their energy and enthusiasm.”

Marra, who also coached Brianne Theisen-Eaton to her fist global title in Portland, was enthusiastic about the opportunity given to four of next generation’s best athletes. He is adamant the way forward for athletics is getting elite athletes to pass their knowledge and experience on to the youth.

“It’s all about the kids,” he said. “This sort of project is what will save the sport. Having the youths training with elite athletes is absolutely crucial. It won’t happen overnight, but this is where it’s got to start.

“You got to get five, six, seven-year-old kids, get them good coaches, teach them how to do it correctly, teach them ethics, and teach them to respect and enjoy the sport. They will teach their kids, and so on, and that’s how it will grow.

“There’s no quick fix, but there’s a correct fix in my estimation, and it’s always with the kids."

World youth decathlon champion Niklas Kaul from Germany was one of the Cali stars to be selected and said he has gained so much from the experience and is now more excited than ever about what lies ahead in his own career.

“It’s very special being here and watch all these great athletes," said Kaul. "I definitely want to be down on the track and compete at a world championship. Probably in four years’ time it will be me down on the track.”

Maribe Caicedo of Ecuador, the world youth 100m hurdles champion, commented: “I learned a lot from this experience. New drills and warm up exercises but mostly I learned that athletics is a real job!”

Another member of the camp, South Africa’s Werner Visser, the world youth discus champion, added: “This is by far the best experience of my life. I couldn’t thank you enough for this amazing opportunity.”

World youth 100m silver medallist Khalifa St Fort of Trinidad and Tobago was also part of the camp. “This is incredible. Being here and seeing how they train. I love it.”

"This is such an important initiative and I want to thank Harry and Team Eaton for investing their passion into future generations,” said IAAF President Sebastian Coe. "We must take their commitment and build a programme which instils the right values in young athletes to build strong ethical foundations for their development in life."

IAAF


Parrainage de la nouvelle génération – en stage avec l’IAAF

En phase avec la vision de l’IAAF de rebâtir la confiance dans l’athlétisme et de parrainer les jeunes générations d’athlètes et de fans, la première édition de l’initiative On Camp with the IAAF (“En stage avec l’IAAF”) s’est tenue la semaine dernière, juste avant les Championnats du Monde de l’IAAF, Portland 2016.

Quatre athlètes qui s’étaient particulièrement distingués lors des Championnats du Monde Cadets de l’IAAF de l’an dernier à Cali, ont été sélectionnés pour une expérience inoubliable, et ce quatuor a ainsi passé trois journées à s’entraîner en compagnie de l’Athlète de l’Année de l’IAAF, Ashton Eaton, avant d’assister aux Championnats du Monde en Salle de l’IAAF, Portland 2016.

Le triple champion du monde Eaton et son entraîneur de longue date, Harry Marra, avaient pris soin de mettre du temps de côté dans leurs programmes chargés afin de contribuer à parrainer et encourager ce qui sera la prochaine génération de champions.

Pour le détenteur du record du monde, laisser un legs puissant et avoir un impact sur les jeunes compte autant que son engagement à être le meilleur dans ce qu’il fait.

Il n’était dès lors que tout naturel qu’il se soit associé avec l’instance dirigeante mondiale du sport pour cette édition inaugurale de l’initiative On Camp with the IAAF.

“Cela a été une superbe opportunité pour les jeunes de voir la manière dont je travaille, et de découvrir ce qui est requis pour être un sportif professionnel du plus haut niveau,” a dit Eaton. Il a par la suite ajouté sur Twitter: “J’en ai retiré plus que je n’ai donné. Les jeunes ont transmis leur énergie et leur enthousiasme.”

Marra, qui a également entraîné Brianne Theisen-Eaton et l’a amenée à son premier titre mondial à Portland, était enthousiaste par rapport à cette opportunité offerte à quatre des meilleurs athlètes de la génération montante. Il est convaincu que l’avenir pour l’athlétisme passe par la création d’opportunités permettant aux athlètes de l’élite de transmettre leurs connaissances et expérience aux jeunes.

“C’est vraiment sur les gamins que tout doit être centré, a-t-il dit. Ce genre de projet est ce qui va sauver notre sport. Il est crucial que les jeunes puissent s’entraîner avec l’élite. Cela ne va pas se passer du jour au lendemain, mais c’est de là que tout doit partir.

“Il vous faut rassembler des petits de cinq, six, sept ans, leur donner de bons entraîneurs, leur apprendre à exécuter les gestes correctement, leur enseigner l’éthique, et leur apprendre à respecter et prendre plaisir à l'athlétisme. Eux transmettront alors tout cela à leurs enfants et ainsi de suite. Une fois lancé, ce système pourra croître et perdurer.

“Il n’y a pas de formule magique, mais il est une manière correcte de le faire, à mon avis. Et cela passe toujours par les enfants.”

Le champion du monde Cadets du décathlon, l’Allemand Niklas Kaul, était une des stars de Cali à être sélectionné, et il a dit que l’expérience lui avait énormément apporté, et qu’il est à présent plus exalté encore qu’avant quant à ce que sa carrière pourra lui réserver.

“C’est très spécial d’être ici et de voir tous ces grands sportifs évoluer, a dit Kaul. Je veux vraiment être moi-même sur la piste et prendre part à des championnats du monde. Il est probable que dans quatre ans, c’est moi qui serai en lice”.

Maribel Caicedo, d’Equateur, championne du monde Cadets du 100m haies, a dit: “J’ai beaucoup appris de cette expérience. De nouveaux drills, et de nouvelles manières de m’échauffer bien entendu, mais avant tout, j’ai surtout appris qu’être un athlète pouvait constituer un véritable métier!”

Un autre membre du stage, le Sud-Africain Werner Visser, champion du monde du lancer de disque Cadets, a ajouté: “Ceci est de loin la meilleure expérience de ma vie. Je ne pourrai jamais vous remercier assez pour cette extraordinaire opportunité.”

La vice-championne du monde Cadets du 100m, Khalifa St. Fort, de Trinidad et Tobago, une autre participante au stage, a dit : “C’est incroyable. D’être ici et de voir comment ils s’entraînent. J’adore.”

“Ceci est une initiative tellement importante et je tiens à remercier Harry et le “Team Eaton” pour avoir ainsi instillé leur passion dans les générations de l’avenir, a énoncé le président de l’IAAF, Sebastian Coe. Il nous faut nous appuyer sur leur engagement et bâtir un programme qui transmette les bonnes valeurs aux jeunes athlètes pour ériger des fondations éthiques robustes qui leur serviront pour leur développement dans la vie.” 

IAAF