05 JAN 2012 General News Monte

A Brief Glance through IAAF History - 17 Founding Members: PART TWO

Jesse Owens on the way to his 200m title at the 1936 Olympics in Berlin (Getty Images)Jesse Owens on the way to his 200m title at the 1936 Olympics in Berlin (Getty Images) © Copyright

READ ON for English and French language version


- La traduction française suit le texte anglais


Monte-Carlo – On 17 July 2012 the International Association of Athletics Federations (IAAF) will celebrate its Centenary.


One hundred years ago, just days after the conclusion of the Olympic Games in Stockholm, 17 National Athletics Federations came together in the Swedish capital having seen the need for a World governing authority, for an athletic programme, for standardised technical equipment and World records. The then titled ‘International Amateur Athletics Federation’ was born.


Mike Rowbottom now offers us PART TWO of ‘A Brief Glance through IAAF History’ of the major contributions of the athletes of those 17 Founding Member Federations during the 100 years.


PLEASE NOTE THESE ARE SHORT SUMMARIES as conveyed by their title 'A Brief Glance through IAAF History’ AND ARE NOT MEANT TO BE COMPREHENSIVE HISTORIES. THERE WILL BE PLENTY OF MORE DETAILED INFORMATION PUBLISHED DURING THIS YEAR'S CELEBRATIONS OF THE IAAF CENTENARY.


PART TWO: France to USA -


France -


Joseph Guillemot wins gold at the 1920 Antwerp Games in the 5000m. The Marathon provides the next two Olympic golds for the men’s team as M Boughera El Ouafi wins in Amsterdam in 1928, and Alain Mimoun finally beats Emil Zatopek in 1956.


At the 1948 London Games, Micheline Ostermeyer completes an Olympic double in the Discus and Shot Put. Twenty years later, Colette Besson wins the 400m title at the Mexico Games.


Guy Drut takes the 110m Hurdles gold in Montreal at the 1976 Olympics. Olympic Pole Vault titles are won by Pierre Quinon in 1984, and Jean Galfione in 1996.


In 1990 at the European Championships a French quartet breaks up the USA World record dominance at 4x100m.


In 1992, Marie-José Perec wins the Olympic 400m title in Barcelona, and she defends it in Atlanta four years later in an Olympic record of 48.25. Perec also wins the 200m in Atlanta, and at 400m is twice World champion.


At the IAAF World Championships, Stéphane Diagana wins the 400m Hurdles in 1997 at Athens, and two years later Eunice Barber wins Heptathlon gold in Seville, and four years more, the Long Jump in Paris.


Also in 2003, with much pride a French squad takes the women’s World 4x100m gold on home soil.


Germany -


Throwing events provide three home golds at the 1936 Berlin Games as Karl Hein wins the Hammer, Gerhard Stöck wins the Javelin and victory in the Shot Put goes to Hans Woellke. Sixty years later Lars Riedel wins the Olympic Discus. Nils Schumann adds 800m gold four years later.


Lina Radke wins the 800m at the 1928 Games, and women add two more throwing golds at the Berlin Games through Tilly Fleischer in the Javelin and Gisela Mauermayer in the Discus.


In 1960 Arimin Hary wins the Olympic 100m title.


The German Democratic Republic’s women make a dramatic impact at the 1972 Olympics, winning gold in six events, with Renate Stecher taking the 100/200m double. Four years later than golden total goes up to nine, and five more golds are added in the Moscow Games of 1980, with Marita Koch winning the 400m. The GDR men match that total in Moscow, and both male and female teams contribute three Olympic titles in 1988.


Silke Renk and Heike Henkel win the Javelin and High Jump respectively for the re-integrated German team at the 1992 Olympics. In 1996 there are golds from Ilke Wyludda in the Discus and Astrid Kumbernuss in the Shot.


GDR female athletes win eight golds at the 1983 IAAF World Championships and six more at the 1987 IAAF World Championships.


Heike Drechsler, whose career stretches across the FRG / GBR eras into modern day Germany, secures two Olympic 1992/2000 and two World titles at Long Jump.


Great Britain -


Douglas Lowe wins the Olympic 800m title in 1924 and 1928, while more famously Harold Abrahams and Eric Liddell take 100m and 400m titles respectively in 1924.


On May 6, 1954, Roger Bannister becomes the first man to break the four-minute mile when he runs 3:59.4. Bannister wins European and Empire Games titles later in the year.


At the 1980 Moscow Olympics, Steve Ovett, favoured to win the 1500m, wins the 800m gold thought likely to go to his British rival Seb Coe, who then redeems himself with victory in the 1500m – Ovett’s favoured event. Four years later Coe retains his Olympic title. Between 1979 and 1983 the two rivals exchange World records in the mile and 1500m. In 1981, Coe sets an 800m World record of 1:41.73 that will stand until 1997.


In 1983, Ovett is beaten in the 1500m final of the first IAAF World Championships as fellow Briton Steve Cram takes gold. Ovett’s 1983 1500m mark of 3.30.77 is eclipsed by Cram in 1985 with 3:29.67.


The 1980 Moscow Olympics also sees Daley Thompson win a Decathlon title he defends in Los Angeles. Thompson also wins a World title in 1983.


Liz McColgan wins the World 10,000m title in Tokyo in 1991. Sally Gunnell wins the 1992 400m Olympic Hurdles title. Two years later she has completed her set by adding golds in the Worlds, European and Commonwealths, as well as a World record of 52.74.


In 2003, Paula Radcliffe reduces her own World marathon record to 2:15:25 in winning her second London title. At 34, towards the end of a career often undermined by injury, all Kelly Holmes’s dreams come true at the 2004 Athens Games as she wins the 800 and 1500m golds, becoming the first Briton to complete this Olympic double since Albert Hill in 1920.


Colin Jackson wins the World 110m Hurdles title in 1993 in a World record of 12.91, and adds a second World title six years later. Jonathan Edwards wins the Triple Jump at the 1995 Gothenburg World Championships in a World record of 18.29m. Five years later he earns Olympic gold in Sydney. Denise Lewis is Heptathlon champion at the same Games. In 2009 Jessica Ennis inherits her mantle but this time at the Worlds in Berlin.


Greece -


In 1992, Voula Patoulidou is a surprised and delighted winner of the 100m Hurdles at the Barcelona Olympics.


In 1999, Kostadinos Gatsioudis earns World Javelin silver in Seville and Mirela Manjani  wins the first of two women’s Javelin titles. A year later, Manjani takes silver at the Sydney Olympics.


Paraskevi Tsiamita wins the World Triple Jump title in 1999 with 14.88m. In the same event five years later.


Hungary -


Olga Gyarmarti wins gold at the London Olympics of 1948 in the Long Jump. Imre Nemeth adds another gold for Hungary in London with a World record in the Hammer. At the 1976 Montreal Games, Miklos Nemeth becomes an Olympic athletics gold medallist like his father, doing so in the Javelin thanks to a World record 94.58m in the first round.


In between the Nemeth victories, Angela Nemeth – no relation – takes gold in the 1968 Olympic Javelin.


Sandor Iharos becomes only the third man to run a sub 4-minute mile with a time of 3:59 on May 28, 1955, and on July 28 he sets a World 1500m record of 3:40.8. On September 6, 1955, the mark is equalled by fellow countryman Laszlo Tabori as he finishes with same time as Denmark’s Gunnar Nielsen.  Istvan Rozsavolgyi, trims the record to 3:40.6 in 1956.


At the 1996 Olympics, Balazs Kiss wins Hammer gold.


Norway -


Trine Hattestad wins Javelin gold at the 1993 IAAF World Championships, adding another World gold in 1997 and taking the Olympic title in 2000.


Andreas Thorkildsen inheriting the mantle of 1956 Olympic champion Egil Danielsen wins the Olympic Javelin in 2004 and 2008, adding the World title in 2009.


Vebjorn Rodal wins the 1996 Olympic 800m title in an Olympic record of 1:42.58.


After setting World records in the 3000 metres, Grete Waitz wins five IAAF World Cross Country titles between 1978 and 1983, and lowers the marathon record three times in winning nine New York titles, two London titles and the inaugural IAAF World title in 1983.


Russia -


Nina Ponomaryova lands two Olympic Discus titles (1952/1960).


Janis Lusis, a four-times European Javelin champion, is also an Olympic winner in 1968. At the same Games in Mexico, Viktor Saneyev wins the first of three Triple Jump titles.


Vladimir Golubnichiy secures two Olympic titles in the 20km Race Walk (1960/1968) and the Press twin sisters, Irina and Tamara are the names of the 1960s with five Olympic titles between them.


Valeriy Borzov wins the Olympic 100 and 200m double for the USSR at the 1972 Munich Games.


Yuriy Sedykh takes the 1976 and 80 Olympic Hammer titles and returns in 1991 for the World crown, while Sergey Litvinov wins the first two World Hammer titles in 1983 and 1987, and adds the Olympic title in 1988.


In 1996, Svetlana Masterkova completes the 800/1500m double in Atlanta.


Tatyana Lebedeva wins the first of three World Triple Jump titles in 2001, and picks up the Olympic gold in 2004.


Yuriy Borzakovskiy beats World record holder Wilson Kipketer at the 2004 Olympics to win the 800m gold.


At the same Games, Yelena Isinbayeva wins her first global title in the Pole Vault, with another Olympic victory coming four years later. Isinbayeva wins gold at the 2003, 2005 and 2007 World Championships, and sets 27 World indoor and outdoor records.


Sweden -


On July 1, 1942, Gunder Hägg beats compatriot Arne Andersson to set a Mile record of 4:06.2, which his rival equals within the month. Hägg then lowers the mark to 4:04.6 but Andersson recaptures the record in 1943 with 4:02.6, improving it a year later to 4:01.6, only for Haag to reduce it to 4:01.4 in 1945 – a record that would stand until Roger Bannister’s 3:59.4 in 1954.


Anders Garderud wins the 1976 Olympic 3000m Steeplechase.


Patrick Sjöberg wins the 1987 World High Jump title, and Stefan Holm adds the Olympic High Jump title in 2004 Olympics. A year later, Kaisa Bergqvist wins World gold in the High Jump.


In 2004, Christian Olsson wins the Olympic Triple Jump title, and Carolina Klüft gold in the Olympic Heptathlon. Klüft also wins three World titles.


USA -


Just before the IAAF era at the 1912 Olympics Jim Thorpe takes the Decathlon and Pentathlon titles and Ralph Craig wins the Olympic sprint double, a feat repeated in Los Angeles in 1932 by Eddie Tolan. In the same Games Mildred ‘Babe’ Didrikson takes Olympic titles at 80m Hurdles and Javelin throw, and in her career World record in those events and High Jump.


At the 1936 Berlin Olympics, Jesse Owens wins gold in the 100m, 200m, Long Jump and sprint relay. Forty eight years later, Carl Lewis emulates him at the Los Angeles Games.  Lewis finishes his career with nine Olympic golds and eight World golds.


Bobby Morrow takes the 100/200 double in 1956, and in 1948 Harrison Dillard wins the 100 and four years later takes the 110m Hurdles gold.


Bob Hayes wins the Olympic 100m title in 1964 on a cinder track in a World record of 10.06. At the 1968 Games, Jim Hines lowers the record to 9.95.


At those high altitude 1968 Games, Bob Beamon wins the Long Jump with 8.90 metres, bettering the existing World record by 55 centimetres and setting a mark that will stand until fellow American Mike Powell beat Lewis with 8.95m to win the 1991 World title.


Sprint hurdlers Lee Calhoun (1956/60) and Roger Kingdom (1984/88) take two Olympic titles, while Glenn Davis doubles at 400m Hurdles (1956/60). Between 1977 and 1987, Ed Moses wins 107 consecutive finals over the 400m Hurdles, setting four World records and winning two World titles and a second Olympic title.


No thrower comes greater than four-time Olympic Discus Champion Al Oerter (1956-1968), while Parry O’Brien secures two golds in the Shot, and Bob Mathias does the same at the Decathlon (1948/52).


Lee Evans wins the Olympic 400m in 1968 in a World record of 43.86 which lasts until 1988. In 1999, at the IAAF World Championships, Michael Johnson lowers that mark to 43.18.


At the home Atlanta Olympics of 1996, Johnson does the 200/400m double, winning the former in a World record of 19.32. He finishes his career with four Olympic golds and eight World golds.


In 1986, Jackie Joyner-Kersee becomes the first woman to beat 7000 points in the heptathlon. She finishes her career with three Olympic and four World titles.


Valerie Brisco-Hooks takes the 200m/400m double in 1984.


At the 1988 Seoul Olympics, Florence Griffith-Joyner wins the 100 and 200m and adds a gold in the sprint relay. Gail Devers twice wins the 100m Olympic title (1992/96).


Dan O’Brien wins 1996 Olympics having taken the Decathlon title at the three previous World Championships (‘91, 93, 95).


Allyson Felix becomes, at 19, the youngest gold medallist sprinter at the World Championships as she wins the 200m in 2005, and she retains her title in 2007 and 2009.


Go to ‘Related Content’ under the photograph to the right of this text to read


‘A Brief Glance through History - 17 Founding Members: PART ONE


Mike Rowbottom for the IAAF


--- --- --- ---


Un bref passage en revue de l'histoire de l'IAAF - dix-sept Membres fondateurs: Seconde partie


Monte-Carlo -  Le 17 juillet 2012 l'Association internationale des fédérations d'athlétisme (IAAF) va célébrer son Centenaire.


Voilà cent ans, quelques jours après la fin des Jeux olympiques de Stockholm, dix-sept Fédérations nationales d'athlétisme se sont rassemblées dans la capitale suédoise, ayant décelé la nécessité de la création d'une instance dirigeante de l'athlétisme pour établir des normes standardisées pour les programmes de compétition, les éléments techniques et les records du monde. C'est ainsi que l'Association des fédérations internationales amateurs, ainsi qu'elle s'appelait à cette époque est née.


Mike Rowbottom nous livre ici la Seconde partie d'un bref passage en revue de l'histoire de l'IAAF, au cours duquel il revient sur les contributions principales des athlètes de ces dix-sept nations fondatrices au cours de ces dernières cent années.


A noter que ces courts résumés ne doivent pas être considérés comme l'histoire exhaustive des différentes associations. Nous prévoyons la publication d'articles bien plus détaillés tout au long des célébrations du Centenaire au cours des mois à venir.  


Seconde partie: France à États-Unis -


France -

Joseph Guillemot a remporté la médaille d'or du 5000m aux Jeux olympiques d'Anvers de 1920. Les marathons masculins ont également valu aux hommes français leurs deux médailles d'or olympiques suivantes, avec des victoires de M Boughera El Ouafi à Amsterdam en 1928, et d'Alain Mimoun à Melbourne en 1956, lorsqu'il est finalement venu à bout d'Emil Zatopek.


Aux Jeux de Londres de 1948, Micheline Ostermeyer a enregistré un doublé aux lancers de disque et du poids. Vingt ans plus tard, à Mexico en 1968, Colette Besson a remporté le titre du 400m.


Guy Drut a été sacré champion olympique du 110m haies aux Jeux de Montréal en 1976, tandis que les titres olympiques du saut à la perche sont revenus à Pierre Quinon en 1984 et à Jean Galfione en 1996.


Aux Championnats d'Europe de 1990, un quatuor français a mis fin à la mainmise des États-Unis sur le record du monde du 4x100m.


En 1992, Marie-José Perec a remporté le titre olympique du 400m à Barcelone, titre qu'elle a conservé quatre ans plus tard à Atlanta avec un nouveau record olympique de 48"25. Perec a aussi remporté l'or sur 200m aux Jeux d'Atlanta et deux titres de championne du monde du 400m.


Les Championnats du monde de l'IAAF d'Athènes de 1997 ont vu le sacre de Stéphane Diagana sur 400m haies, puis, deux ans plus tard, Eunice Barber a  remporté l'or dans l'heptathlon à Séville, puis, en 2003, la longueur à Paris.


Également en 2003, l'équipe féminine française de relais du 4x100m a gagné le titre mondial devant son propre public du Stade de France.


Allemagne -

Les disciplines des lancers ont donné trois titres à la nation hôte lors des Jeux olympiques de Berlin de 1936, Karl Hein remportant le marteau, Gerhard Stöck le javelot et Hans Woellke le poids. Soixante ans plus tard, Lars Riedel était champion olympique du lancer du disque. Nils Schumann était champion du monde du 800m quatre ans plus tard.


Lina Radke a gagné le 800m femmes aux Jeux olympiques de 1928, et les femmes allemandes ont également gagné deux médailles d'or à Berlin en 1936 avec Tilly Fleischer dans le javelot et Gisela Mauermayer dans le disque.


En 1960 Armin Hary a remporté le titre olympique du 100m hommes.


Les femmes de la République démocratique allemande ont eu un impact dramatique sur les Jeux olympiques de 1972, avec pas moins de six titres remportés, dont deux par Renate Stecher dans le 100m et le 200m. Quatre ans plus tard, elles en gagnaient neuf à Montréal, puis cinq, à Moscou en 1980, où Marita Koch a gagné le 400m. Les hommes de la RDA en ont gagné autant à Moscou, et les sélections masculine et féminine ont toutes deux gagné trois titres olympiques à Séoul en 1988.


Silke Renk et Heike Henkel ont gagné, respectivement, les titres du javelot et du saut en hauteur pour l'équipe allemande réunifiée aux Jeux olympiques de Barcelone de 1992. En 1996, des médailles d'or ont été remportées par Ilke Wyludda au lancer de disque et par Astrid Kumbernuss au lancer de poids.


Les femmes de la RDA ont raflé huit titres lors des Championnats du monde de l'IAAF de 1983, puis six lors des Championnats du monde de l'IAAF de 1987.


Heike Drechsler, dont la carrière a englobé tant l'ère de la RFA/RDA que celle de l'Allemagne moderne, a remporté deux titres olympiques, en 1992 et en 2000, et deux titres mondiaux au saut en longueur.


Grande Bretagne -

Douglas Lowe a remporté la médaille d'or du 800m en 1924 et 1928, tandis qu'Harold Abrahams et Eric Liddell ont été sacrés champions olympiques sur, respectivement, 100m et 400m en 1924.


Le 6 mai 1954, Roger Bannister est devenu le premier homme à passer sous la barrière des quatre minutes au mile, avec un temps de 3'59"4. Bannister est devenu, plus tard cette même année, champion d'Europe et a remporté le 1500m des Jeux de l'Empire britannique.


Aux Jeux olympiques de Moscou en 1980, Steve Ovett, favori du 1500m, a remporté l'or sur 800m, alors même qu'on prédisait la victoire à son compatriote et rival, Seb Coe, qui a eu sa revanche dans le 1500m, l'épreuve favorite d'Ovett. Quatre ans plus tard, Coe a défendu sa couronne avec succès à Los Angeles. Entre 1979 et 1983 les deux hommes n'ont eu de cesse de battre des records du monde du mile et du 1500m. En 1981, Coe a établi un record du monde du 800m de 1'41"73 qui n'a été battu qu'en 1997.


En 1983, Ovett a été battu dans la finale du 1500m de la première édition des Championnats du monde de l'IAAF, une course remportée par Steve Cram, un autre Britannique. Le record du monde de la distance, détenu par Ovett depuis 1983, qui était de 3'30"77, a été battu par Cram en 1985 (3'29"67).


Aux Jeux olympiques de Moscou de 1980, Daley Thompson a remporté le décathlon, un titre qu'il a conservé, quatre ans plus tard à Los Angeles, ayant entretemps été sacré champion du monde en 1983.


Liz McColgan a remporté le titre mondial du 10 000m femmes à Tokyo en 1991. Sally Gunnell a été sacrée championne olympique du 400m haies en 1992, puis, deux ans plus tard, elle a gagné les titres de championne du monde, d'Europe et du Commonwealth avec, en prime un record du monde de 52"74.


En 2003, Paula Radcliffe a abaissé son propre record du monde du marathon à 2h15'25 lors de sa seconde victoire au Marathon de Londres. A 34 ans, sur la fin d'une carrière bien souvent interrompue par diverses blessures, Kelly Holmes a enfin réalisé tous ses rêves lorsque, aux Jeux d'Athènes en 2004, elle a réussi le doublé 800m / 1500m, devenant la première Britannique, hommes et femmes confondus à réussir, ce doublé olympique depuis Albert Hill en 1920.


Colin Jackson a remporté le titre mondial du 110m haies en 1993 avec un nouveau record du monde de 12"91, un titre qu'il a décroché à nouveau six ans plus tard. Jonathan Edwards a remporté le triple saut aux Championnats du monde de Göteborg en 1995 avec un record du monde de 18,29m. Cinq ans plus tard il est devenu champion olympique à Sydney, là où Denise Lewis a remporté l'or dans le heptathlon. En 2009, à Berlin, Jessica Ennis est devenue championne du monde de cette même spécialité.


Grèce -

En 1992, Voula Patoulidou a été une championne olympique du 100m haies inattendue à Barcelone.


En 1999, Kostadinos Gatsioudis a été vice-championne du monde du lancer du javelot à Séville et Mirela Manjani a remporté le premier de ses deux titres de championne du monde de cette même discipline. L'année suivante Manjani a terminé deuxième aux Jeux olympiques de Sydney.


Paraskevi Tsiamita a remporté le titre de championne du monde du triple saut en 1999 avec 14,88m.


Hongrie -

Olga Gyarmarti a gagné la médaille d'or des Jeux olympiques de Londres en 1948 dans le saut en longueur. Imre Nemeth a remporté un second titre hongrois à ces mêmes Jeux avec un record du monde au lancer de marteau. Aux Jeux olympiques de Montréal en 1976, Miklos Nemeth est également devenu champion olympique, tout comme son père quelque 40 ans plus tôt, mais cette fois au lancer de javelot, au prix d'un nouveau record du monde de 94,58m réussi à son premier essai.


Entre ces deux victoires, on relèvera encore la victoire d'Angela Nemeth - aucun lien de parenté avec Imre et  Miklos - dans le lancer de javelot femmes des Jeux olympiques de Mexico en 1968.


Sandor Iharos est devenu seulement le troisième homme à descendre sous les quatre minutes avec un temps de 3'59 le 28 mai 1955, et le 28 juillet il a établi un nouveau record du monde du 1500m  avec un temps de 3'40"8. Le 6 septembre 1955, son compatriote Laszlo Tabori égalait ce record, de pair avec le danois Gunnar Nielsen. Istvan Rozsavolgyi a ensuite fait descendre le record à 3'40"6 en 1956.


Aux Jeux olympiques de 1996, Balazs Kiss a remporté l'or au lancer de marteau hommes.


Norvège -

Trine Hattestad a gagné l'or au lancer de javelot lors des Championnats du monde de l'IAAF de 1993, puis à nouveau en 1997, avant d'être sacrée championne olympique en 2000.


Andreas Thorkildsen s'est révélé le digne héritier du champion olympique de 1956, Egil Danielsen, en remportant le lancer de javelot aux Jeux de 2004 et 2008. Il a ajouté le titre de champion du monde de la discipline à son palmarès en 2009.


Vebjorn Rodal a conquis la médaille d'or sur 800m aux Jeux olympiques de 1996 avec à la clé un nouveau record de la compétition de 1'42"58.


Après avoir établi des records du monde sur 3000m, Grete Waitz a décroché pas moins de cinq titres de championne du monde de cross de l'IAAF entre 1978 et 1983, abaissant le record du monde du marathon à l'occasion de trois de ses neuf victoires à New York. En outre, elle a gagné le Marathon de Londres deux fois ainsi que le premier titre mondial de l'IAAF en 1983.


Russie -

Nina Ponomaryova a gagné deux titres olympiques dans la discipline du lancer de disque (1952/1960).


Janis Lusis, en plus de ses quatre titres de champion d'Europe du javelot, a également remporté le titre olympique en 1968. A ces mêmes Jeux de Mexico, Viktor Saneyev a décroché la première de ses trois médailles d'or dans le triple saut.


Vladimir Golubnichiy a cumulé deux titres olympiques dans le 20km marche (1960/1968) et les sœurs Press, Irina et Tamara, ont été parmi les athlètes les plus en vue lors des années 60, se partageant cinq titres olympiques.


Valeriy Borzov a gagné le 100m et le 200m pour l'URSS aux Jeux de Munich de 1972.


Yuriy Sedykh a été le champion olympique du lancer de marteau en 1976 et 1980, revenant dans l'arène en 1991 pour un titre mondial. Sergey Litvinov a remporté les deux premiers titres mondiaux du lancer de marteau en 1983 et 1987, ajoutant le titre olympique en 1988.


En 1996, Svetlana Masterkova a gagné le 800m et le 1500m féminin olympique à Atlanta.


Tatyana Lebedeva a gagné le premier de ses trois titres de championne du monde de triple saut en 2001, et a été championne olympique de la discipline en 2004.


Yuriy Borzakovskiy est venu à bout du détenteur du record du monde du 800m Wilson Kipketer pour gagner le titre olympique de la distance en 2004.


C'est à cette même édition d'Athènes que Yelena Isinbayeva a remporté son premier grand titre international au saut à la perche féminin, ajoutant un second titre olympique quatre ans plus tard. Isinbayeva a également été championne du monde du saut à la perche trois fois (2003, 2005 et 2007) et établi 27 records du monde en salle et en plein air.


Suède -

Le 1er juillet 1942, Gunder Hägg a battu son compatriote Arne Andersson pour établir le record du monde du mile avec 4'06"2, record que son grand rival lui a repris moins d'un mois plus tard. Hägg l'a ensuite à nouveau abaissé, cette fois à 4'04"6, mais il appartenait à nouveau à Andersson dès 1943, avec un temps de 4'02"6, temps qu'il améliorait encore l'année suivante (4'01"6), avant que Hägg ne le porte à 4'01"4, en 1945, un record qui allait perdurer jusqu'aux fameux 3'59"4 de Roger Bannister en 1954.


Anders Garderud a été champion olympique en 1976 dans le 3000m steeple.


Dans le saut en hauteur, Patrick Sjöberg a été champion du monde en 1987, et Stefan Holm a ensuite été champion olympique en 2004. L'année suivante, en 2005, Kajsa Bergqvist était championne du monde de la hauteur féminine.


En 2004, Christian Olsson a été champion olympique du triple saut masculin, et Carolina Klüft a remporté l'heptathlon à ces mêmes Jeux d'Athènes. Klüft a également gagné trois titres mondiaux.


États-Unis -

Juste avant l'avènement de l'IAAF, en 1912, aux Jeux olympiques de Stockholm, Jim Thorpe a remporté les titres du décathlon et du pentathlon, et Ralph Craig a réussi le doublé 100m/200m, exploit reproduit en 1932 à Los Angeles par Eddie Tolan. C'est également lors de cette édition des JO que Mildred "Babe" Didrikson a été sacrée championne olympique sur 80m haies et dans le lancer de javelot. Elle a également détenu les records du monde dans ces deux disciplines ainsi que dans le saut en hauteur au cours de sa brillante carrière.


Aux Jeux olympiques de Berlin de 1936, Jesse Owens a remporté les épreuves du 100m, du 200m, du saut en longueur et du relais 4x100m. 48 ans plus tard, sa performance était reproduite à l'identique par Carl Lewis à l'occasion des Jeux de Los Angeles. Au cours de sa carrière, Lewis a cumulé pas moins de neuf titres olympiques et huit titres mondiaux.


Bobby Morrow a été champion olympique du 100m et du 200m en 1956. En 1948,  Harrison Dillard a remporté le 100m olympique puis, quatre ans plus tard, il était sacré champion olympique du 110m haies.


Bob Hayes a gagné le titre olympique du 100m en 1964 sur la piste en cendrée de Tokyo en un temps de 10"06, nouveau record du monde. Aux Jeux de Mexico en 1968, Jim Hines a abaissé ce record à 9"95.


C'est lors de ces Jeux de Mexico en 1968, en altitude, que Bob Beamon a gagné le saut en longueur hommes avec un bond de 8,90m, soit 55cm plus loin que le record précédent. Le record de Beamon n'a pas été battu avant 1991, lorsque son compatriote Mike Powell a battu Lewis aux Mondiaux de Tokyo avec une distance de 8,95m.


Les spécialistes des haies hautes Lee Calhoun (1956/1960) et Roger Kingdom (1984/1988) ont chacun remporté deux titres olympiques, tandis que Glenn Davis a de son côté gagné deux titres olympiques sur 400m haies (1956/1960). Entre 1977 et 1987, Ed Moses a gagné 107 finales consécutives sans aucune défaite sur 400m haies, établissant quatre records du monde, et remportant deux titres mondiaux et deux titres olympiques.


Le plus grand lanceur de tous les temps a été, à n'en pas douter, le quadruple champion olympique du disque, Al Oerter (1956, 1960, 1964, 1968). Parry O’Brien a remporté deux titres olympiques dans le lancer de poids (1952, 1956), tandis que Bob Mathias en a fait de même dans le décathlon (1948, 1952).


Lee Evans a été champion olympique du 400m en 1968 avec un nouveau record du monde de 43"86 qui n'a pas été battu avant 1988. Aux Championnats du monde de l'IAAF de 1999, Michael Johnson a porté ce record à 43"18.


Lors des Jeux olympiques de 1996, tenus chez lui, aux États-Unis, Johnson a réussi le doublé 200m/400m, remportant le 400m avec le record du monde de 19"32. Au terme de sa carrière, il comptait à son palmarès quatre titres olympiques et huit titres mondiaux. En 1986, Jackie Joyner-Kersee est devenue la première femme à dépasser la barre des 7000 points dans l'heptathlon et elle a remporté, lors de sa carrière, trois titres olympiques et quatre titres mondiaux.


Valerie Brisco-Hooks a remporté le 200m et le 400m olympiques en 1984.


Aux Jeux olympiques de Séoul de 1988, Florence Griffith-Joyner a gagné le 100m et le 200m, avant d'ajouter un troisième titre dans le 4x100m féminin. Gail Devers a été championne olympique du 100m deux fois (1992 et 1996).


Dan O’Brien a été champion olympique du décathlon en 1996, titre qui est venu s'ajouter à ses trois titres mondiaux de la discipline (1991, 1993, 1995).


Allyson Felix est devenue, à 19 ans, la plus jeune championne du monde du sprint en 2005, remportant le 200m, un titre qu'elle a défendu avec succès en 2007 puis en 2009.


Cliquer sur le lien "Related Content" sous la photo à la droite du texte anglais pour accéder à la première partie de cette brève revue l'histoire de l'IAAF


Mike Rowbottom pour l'IAAF


Légende illustration: Jesse Owens au départ de sa finale victorieuse du 200m des Jeux olympiques de Berlin 1936 (Getty Images)