04 NOV 2011 Press Release

IAAF Anti-Doping programme Daegu 2011 – standard Urine tests completed

Daegu 2011 logo (IAAF.org)Daegu 2011 logo (IAAF.org) © Copyright

READ ON for English and French language version


- La traduction française suit le texte anglais



Monte-Carlo - The IAAF is pleased to announce that the analyses of the urine samples collected during the 13th edition of the IAAF World Championships, Daegu 2011 as part of the biggest ever athletics anti-doping programme, are now completed.


A total of 468 urine samples were collected as part of the IAAF’s standard World Championships testing programme, 41 samples out-of-competition and 427 samples in-competition.  The testing programme was implemented in full co-operation with the LOC and the Korean Anti-Doping Agency (KADA), with the samples being analysed by the WADA-accredited laboratory in Seoul.


From the standard urine testing conducted, the IAAF can confirm that two athletes returned adverse analytical findings for the prohibited stimulant, methylhexaneamine: Sara Moreira (POR) and Hee-Nam Lim (KOR).  Both findings have been confirmed by B sample analysis and both athletes provisionally suspended pending the outcome of their respective disciplinary hearings, in accordance with IAAF Rules.


In addition to the standard urine tests conducted during the competition, blood samples were collected from 18 August in the Athletes’ village and focused predominantly on collecting blood samples for profiling purposes in connection with the Athlete Biological Passport.  By the time the village closed on 4 September, a total of 1849 blood samples had been collected.  The samples were analysed on-site in Daegu for a first haematological screening and have now been transferred to the WADA-accredited laboratory in Lausanne for further analyses which are still on-going, including, in specific cases, for EPO and Growth Hormone.  


IAAF President Lamine Diack said: “I am delighted to report that the testing programme in Daegu was an unprecedented success in terms of the number of samples collected.  We were committed in Daegu to launching the Athlete Biological Passport in Athletics and in this regard, in addition to our regular World Championships testing programme, we were successful in taking a blood sample from every accredited athlete in Daegu which was a remarkable achievement.”


“I am also really pleased that our efforts in Daegu to provide an educational forum for athletes via the anti-doping outreach programme proved to be extremely popular. We can now look forward to the Olympic Games in London and we will be continuing to work as hard as ever to prevent doping in our sport”, said President Diack.


Anti-Doping Education


The IAAF once again presented an Athlete Outreach Programme in Daegu aimed at informing and educating athletes on a wide range of anti-doping issues, on this occasion in co-operation with KADA and the Japanese Anti-Doping Agency.  Hundreds of athletes and support personnel directly participated in what remains a hugely successful programme, while many others viewed the programme and collected information pamphlets during their visit to the stand in the Athletes’ village.  In addition, 2,500 CDs of the new version of the interactive anti-doping educational tool, Real Winner, were handed out in Daegu.



Programme antidopage de Daegu 2011 – résultats des analyses urinaires  


Monte-Carlo - L'IAAF a le plaisir d’annoncer que les analyses des prélèvements urinaires effectués lors des 13es Championnats du monde de l'IAAF de Daegu 2011, sont à présent terminées. Ces championnats ont connu le plus ambitieux programme de contrôles antidopage jamais réalisé en athlétisme.


468 contrôles urinaires ont été effectués dans le cadre du programme antidopage habituel lors des Championnats de monde de l’IAAF, 41 contrôles ciblés hors-compétition et 427 contrôles en compétition. Ce programme a été mis en œuvre en coopération avec le COL et l’Agence coréenne antidopage (KADA). Les prélèvements ont été analysés par le laboratoire accrédité de l'AMA, à Séoul.


Au vu des résultats des tests urinaires standards, l'IAAF est en mesure de confirmer que seuls deux athlètes ont fait l’objet de résultats analytiques anormaux révélant la présence de methylhexaneamine, un stimulant interdit. Il s’agit de Sara Moreira (POR) et de Hee-Nam Lim (KOR). Ces résultats ont été confirmés par l'analyse de l'échantillon B. Les deux athlètes ont été provisoirement suspendus en attendant la conclusion de la procédure disciplinaire engagée, conformément aux règles de l'IAAF.


En plus des contrôles urinaires standards effectués en compétition, les prélèvements sanguins ont débuté le 18 août au sein du Village des athlètes. Ils ont principalement porté sur la collecte d’échantillons à des fins de profilage dans le cadre du Passeport biologique de l'athlète. À la date de fermeture du Village, le 4 septembre, 1849 échantillons sanguins, au total, avaient été prélevés. Leur analyse a été effectuée sur place, à Daegu, en vue d’une première mesure des paramètres hématologiques. Ils ont été ensuite acheminés au laboratoire accrédité de l'AMA à Lausanne, pour des analyses complémentaires (actuellement en cours) comprenant notamment, pour certains échantillons, la recherche  de l'EPO et de l'hormone de croissance.  


"Je suis ravi de voir que le programme antidopage à Daegu a été un succès sans précédent en termes de nombre d'échantillons collectés. Nous nous étions engagés à lancer le Passeport biologique de l'athlète, à Daegu et nous avons réussi à prélever un échantillon sanguin sur chacun des athlètes présents, et cela, en plus du programme antidopage habituel réalisé lors de nos championnats - c’est tout à fait remarquable! a déclaré le président de l'IAAF, Lamine Diack. Je suis également très heureux de constater que nos efforts pour mettre en place à Daegu un forum éducatif destiné aux athlètes, par le biais du programme de sensibilisation contre le dopage, ont été couronnés de succès. Nous pouvons à présent concentrer nos efforts sur les Jeux Olympiques de Londres et continuer à œuvrer pour prévenir le dopage dans notre sport".


Programme d'éducation antidopage


L'IAAF a une nouvelle fois déployé, à Daegu, un programme antidopage à l'attention des athlètes. Ce programme visait à informer et éduquer les sportifs sur un grand nombre de questions liées à la lutte antidopage, et a bénéficié, en Corée, d'une collaboration avec les agences antidopage corénne (KADA) et japonaise. Des centaines d'athlètes et membres de leur entourage ont participé directement à ce programme qui continue à connaître un grand succès. De nombreuses autres personnes ont eu connaissance du programme et ont eu l'occasion de prendre et consulter des brochures et pamphlets d'information lors de leur passage au stand installé au Village des athlètes. En outre, 2500 CD présentant la nouvelle version de l'outil antidopage interactif, Real Winner, ont été distribués à Daegu.


IAAF


Légende illustration: logo Daegu 2011 (IAAF.org)