24 NOV 2012 General News Barcelona, Spain

IAAF Centenary Welcome Dinner starts the celebrations

The IAAF Centenary Welcome Dinner in Barcelona's Maritim Museum (Emilio Andreoli)The IAAF Centenary Welcome Dinner in Barcelona's Maritim Museum (Emilio Andreoli) © Copyright

READ ON for English and French language version
- La traduction française suit le texte anglais

The IAAF Centenary Welcome Dinner, the first main act of the weekend that celebrates the 100th birthday of the global governing body of athletics was held in the magnificent venue of Barcelona’s historical Museu Marítim (Maritime Museum) in the centre of the city on Friday night (23).

The capacity audience of 700 people, which included more than 150 star athletes of past and present, were welcomed by IAAF President Lamine Diack before settling down to a magnificent four-course banquet.

Among those in attendance were many of the 2012 Olympic champions and also nearly all of the living members of the IAAF Hall of Fame, whose 24 inaugural members were inducted this year.

One of the highlights for many guests was the unmissble opportunity to be in the presence of no less than four Olympic Games Long Jump gold medallists: Ralph Boston, Lynn Davies, Bob Beamon and Dwight Phillips, the winners in 1960, 1964, 1968 and 2004 respectively.

IAAF President Lamine Diack briefly drew the audience’s attention to some of the achievements of the federation.

“From 1912’s 17 founder members, we have steadily grown and now encompass the entire world, both developed and still developing. As of 2012, we boast 212 member countries.

“This has only been possible because we chose to follow a sturdy development policy that became open to us as a result of the key change that occurred after the doctrine of amateurism was abandoned.

“The development of women’s athletics is also a strong source of satisfaction and pride for us.

“It was only in the 1980s that money got into sport, and the principle of rewarding athletes financially became accepted,” reflected President Diack.

“The first World Cup, held in Düsseldorf in 1977, was an initial step, while the first IAAF World Championships, held in Helsinki in 1983, preceded the creation of a World Athletics Series, which made up a number of international competitions, including circuits of one-day meetings which have had huge commercial appeal.

“However, we remain a sport for all. Our Kids’ Athletics programmes are now incorporated into school curricula of many countries around the world.

“Initially produced in the IAAF’s official languages only, they were soon available in six languages, and now in forty languages.

“The enormous popularity of road races offers everyone the opportunity to take part, not only in order to achieve top performances, but also simply to enjoy running, to champion a cause and bring it to the attention of as many people as possible, or just to try to overcome one’s personal limits.

“Of course, the modern world is completely different from that of 1912, but there are areas in which the IAAF has proved extraordinarily consistent, especially those involving principles and the need to abide by rules.

“For proof, I need only cite the fight against doping. The IAAF has not only been a pioneering figure over the course of this worldwide fight, but has also put significant financial and human resources into place to enable it to implement an exemplary awareness and sanction policy,” added President Diack.

Phil Minshull for the IAAF

***

Le dîner de bienvenue du Centenaire de l'IAAF donne le départ du week-end de célébrations

Le dîner de bienvenue du Centenaire de l'IAAF, le premier grand rendez-vous du week-end de célébrations marquant les cent ans de la fondation de l'instance dirigeante mondiale de l'athlétisme, s'est tenu dans le cadre superbe de l'historique Musée Maritime de Barcelone, en plein centre de la ville, vendredi soir (23).

Les 700 convives, au nombre desquels se trouvaient plus de 150 stars de l'athlétisme tant du passé que du présent, ont été accueillis par le Président de l'IAAF, Lamine Diack, qui leur a adressé quelques mots de bienvenue en prélude à un magnifique banquet de quatre plats.

On dénombrait parmi les invités un grand nombre de champions olympiques de 2012 ainsi que la quasi totalité des membres vivants du Temple de la Renommée de l'IAAF, dont les 24 membres inauguraux ont été intronisés cette année.

Un des éléments les plus marquants de la soirée a, pour beaucoup, été la présence de pas moins de quatre champions olympiques du saut en longueur, à savoir Ralph Boston (1960), Lynn Davies (1964), Bob Beamon (1968) et Dwight Phillips (2004).

Au cours de son discours de bienvenue, le Président de l'IAAF, Lamine Diack, a brièvement passé en revue quelques-unes des grandes réussites de la fédération:

“De 17 membres fondateurs en 1912, nous avons pris de l'envergure pour finalement embrasser le monde entier, tant développé qu'en voie de développement, et comptons actuellement 212 Fédérations membres.

Cela n'a été réalisable qu'au prix d'une politique de développement volontariste rendue possible par une évolution majeure liée à l'abandon du dogme de l'amateurisme.

Le développement de l'athlétisme féminin représente également un réel motif de satisfaction et de fierté.

Ce n'est qu'au cours des années 80 que l'irruption de l'argent dans le sport et le principe de la rétribution des athlètes ont été admis.

La Coupe du Monde en 1977 (à Düsseldorf) a été une première étape, mais les Championnats du Monde de l'IAAF inauguraux, organisés en 1983 à Helsinki, ont été le prélude à la création d'une Série Mondiale de l'Athlétisme, constituée d'un ensemble de compétitions mondiales comme les circuits de meetings d'un jour (Grand Prix, Golden League, Diamond League) qui ont eu un grand attrait commercial.

Mais nous restons un sport pour tous. Ainsi nos programmes de Kids' Athletics sont désormais intégrés dans bien des cursus scolaires dans le monde entier.

Produits initialement dans les seules langues officielles de l'IAAF, puis très rapidement dans six langues, ces programmes sont maintenant disponibles dans quarante langues.

La grande popularité des courses sur route offre à chacun l'opportunité de participer non pas seulement pour réaliser de hautes performances, mais aussi pour simplement prendre plaisir à faire de la course à pied, défendre une cause et la porter à l'attention du plus grand nombre, ou tout juste essayer de dépasser ses limites personnelles.

Le monde d'aujourd'hui est bien entendu complètement différent de ce qu'il était en 1912, mais il est des domaines où l'IAAF a fait preuve d'une constance exceptionnelle surtout dans le respect des principes et des règles.

Je n'en veux pour preuve que la lutte contre le dopage où elle a non seulement toujours fait figure de pionnière, mais mis en œuvre des ressources financières et humaines importantes qui lui ont permis de mener une politique de sensibilisation et de répression exemplaire.”

Phil Minshull pour l'IAAF