12 JUL 2009 General News Bressanone/Brixen

Nouveau record : 46 pays obtiennent des médailles aux Mondiaux Juniors

Isiah Kiplangat Koech and David Kiprotich Bett both of Kenya celebrate winning gold and silver in the Boys' 3000m final (Getty Images)Isiah Kiplangat Koech and David Kiprotich Bett both of Kenya celebrate winning gold and silver in the Boys' 3000m final (Getty Images) © Copyright

Un nombre record de pays 46 nations  ont obtenu des médailles lors des 6ème championnats du monde juniors organisés à Bressanone en Italie. Le précédent record avait été établi à Ostrava il y a deux ans avec 40 pays.

Il s’agit là d’un immense progrès si l’on prend en considération les 30 pays qui avait récolté des médailles lors de la première édition il y a dix ans en Pologne.

En Italie, pas moins de neuf pays ont glané les premières médailles de leur histoire lors des Mondiaux Juniors. La Thailande, l’Ouzbékistan et l’Israel ont en effet obtenu leur premières médailles d’or.

Ainsi, Supanara S.N.A a remporté pour la Thailande le saut en longueur et obtenu l’argent au triple saut. Anastasiya Svechnikova a remporté l’or au javelot pour l’Ousbékistan et Dmitriy Kroyter a gagné le concours du saut en hauteur avec 2.20m pour l’Israel.

Le Danemark, les Samoas, le Tadjikistan, la Turquie, l’Eritrée et les Iles Vierges ont eux aussi récoltés leurs premières médailles.

Individuellement parlant, les Mondiaux juniors ont vu deux athlètes se détachés du lot. Kirani James de Grenade et l’Anglais Jodie Williams, tout deux vainqueur de deux médailles d’or, et respectivement d’un record du championnat et d’une meilleure performance mondiale.

Williams, 15 ans, a remporté le 100 et 200m devenant ainsi la deuxième athlète dans l’histoire de la compétition a réalisé un doublé. Elle a couru le 100m en 11.39.

James a quant à lui couru le 400m en 45.24, un nouveau record de l’épreuve. Le jeune de 16 ans a couru le tour de piste plus vite qu’Usain Bolt au même age. James figure désormais à la 5ème place du top 10 des meilleurs temps juniors.

Espérant approcher le record junior de Bolt- 2040, il a du se contenter de 21.05 au 200m.


D’autres athètes ont réussi un doublé lors de cette compétition, l’Américain Ryan Crouse, vainqueur du lancer du poid et médaillé d’argent au disque, Supanara, Peter des Iles Vierges,médaillé d’argent au 100 et 200 et Ashton Purvis des Etats-Unis, bronze chez les filles lors des deux épreuves de sprint court.

Pour la première fois depuis le début de cette compétition, le Kenya est arrivé en tête du classement des médailles avec 6 en or, 7 argent et 1 bronze (7 médailles obtenues lors de la dernière journée). Les Etats-Unis, premiers lors des quatre dernières éditions, terminent deuxième avec 6 or, 5 argent et 5 bronze. Les Etats-Unis ont néanmoins récoltés plus de points (les points sont attribués à tous les participants finissant dans le top 8) au total avec 167 contre 108 pour le Kenya.

L’Angleterre prend la troisième marche du podium avec 4 or, 1 argent et 1 bronze.

Il y eut lors de ces mondiaux cinq doublés, dont quatre sont revenus au Kenya. En effet, le Kenya a fait 1 et 2 au 3000 garçon et fille, 1 et 2 au 1500 garçon et fille ainsi qu’au 2000m steeple garçon. La Suède réalise le doublé or-argent à la perche fille.

Laura Arcoleo pour l'IAAF