IAAF logo (IAAF) © Copyright
Press Release Monaco

IAAF comments on WADA Independent Commission's second report

Français

The IAAF thanks the WADA Independent Commission for all of the hard work that it has clearly put into its report.

The IAAF fully acknowledges and accepts the extreme gravity of the Commission's findings. The weakness of IAAF’s governance which has been exposed allowed individuals at the head of the previous regime at the IAAF to delay the following of normal procedures in certain doping cases.

Each and every one of the measures that the Commission has recommended to strengthen IAAF governance has been fully noted. The IAAF will incorporate those recommendations into the root and branch governance review which was begun by IAAF President Sebastian Coe immediately he came into office.

The IAAF acknowledges the Independent Commission's positive comments about its handling of its blood testing programme in 2001-2012 and its assessment of the administration of the athlete biological passport programme. 

Sebastian Coe commented: "I am extremely grateful to the WADA Independent Commission for its work and for the recommendations it has made. The corruption that it has revealed is totally abhorrent, and a gross betrayal of trust by those involved. Even though each of the impacted doping cases was eventually resolved with lengthy bans for the athletes involved, I recognise that the IAAF still has an enormous task ahead of it to restore public confidence. We cannot change the past, but I am determined that we will learn from it and will not repeat its mistakes. Some of the measures recommended by the Independent Commission already feature in the governance reform programme that I announced on 5 January but we will now urgently consider all of the new recommendations and will incorporate them quickly into that reform programme."


Les commentaires de l’IAAF sur le second rapport de la Commission indépendante de l’AMA

L’IAAF remercie la Commission indépendante de l’AMA pour tout le travail qu’elle a clairement consacré à la rédaction de ce rapport.

L’IAAF reconnaît et accepte totalement la gravité extrême des trouvailles de la Commission. Les faiblesses inhérentes à la gouvernance qui a été mise en lumière ont permis à certains individus à la tête du régime précédent de l’IAAF de retarder le respect des procédures normales dans certains cas de dopage.

Chacune, sans exception, des mesures recommandées par la Commission pour renforcer la gouvernance de l’IAAF a été notée dans son intégralité. L’IAAF va incorporer ces recommandations dans la revue totale du système de gouvernance qui a été initiée par le président de l’IAAF, Sebastian Coe, sitôt son mandat entamé.

L’IAAF prend également bonne note des commentaires positifs de la Commission indépendante concernant la manière dont l’IAAF a géré son programme de tests sanguins entre 2001 et 2012, ainsi que son évaluation de l’administration du programme de passeport biologique de l’athlète.

Sebastian Coe a commenté: "Je suis extrêmement reconnaissant à la Commission indépendante de l’AMA pour son travail et les recommandations qu’elle a faites. La corruption qui y a été mise à jour est détestable, et constitue une trahison gravissime de la confiance des autres parties impliquées. Même si chacun des cas de dopage affectés a finalement débouché sur des suspensions longues pour les athlètes concernés. Je reconnais que l’IAAF a encore une charge de travail énorme devant elle afin de regagner la confiance du public. Nous ne pouvons changer le passé, mais je suis déterminé à ce que nous tirions les enseignements de ce qui est arrivé et ne répétions pas nos erreurs. Quelques-unes des mesures recommandées par la Commission indépendante figurent déjà dans le programme de réforme de gouvernance que j’ai annoncé le 5 janvier, mais nous allons considérer de manière urgente chacune des nouvelles recommandations et les incorporer rapidement dans ce programme de réforme."

IAAF