Press Release Monaco

Bolt and Ayana crowned 2016 World Athletes of the Year

The 2016 IAAF World Athletes of the Year Almaz Ayana and Usain Bolt with HSH Prince Albert II of Monaco and IAAF President Sebastian Coe (Philippe Fitte / IAAF)The 2016 IAAF World Athletes of the Year Almaz Ayana and Usain Bolt with HSH Prince Albert II of Monaco and IAAF President Sebastian Coe (Philippe Fitte / IAAF) © Copyright

Français

Jamaica’s Usain Bolt and Ethiopia’s Almaz Ayana have been named the male and female World Athletes of the Year at the IAAF Athletics Awards 2016, held at Sporting Monte Carlo on Friday (2).

Bolt, who won the award five times between 2008 and 2013, added to his legacy by earning the trophy for a record sixth occasion. The sprinting superstar this year successfully defended his Olympic titles in the 100m, 200m and 4x100m, bringing his lifetime tally of Olympic gold medals to nine.

He clocked season’s bests of 9.81 and 19.78 to win the 100m and 200m in Rio and then anchored the Jamaican team to a world-leading 37.27 when winning the 4x100m.

He also went undefeated throughout the whole season at all distances, including heats.

"I live for the moments when I walk into a stadium and I hear a loud roar and Rio was outstanding," said Bolt, whose award was presented by IAAF President Sebastian Coe. "One of the main reasons I'm continuing for another year is because of the fans; they don't want me to retire. I have to give thanks to them."

Ayana had a record-breaking year. After recording the fastest 10,000m debut in history in June, the Ethiopian went on to win the Olympic title at the distance in a world record of 29:17.45.

She added to her Olympic medal haul in Rio by taking bronze in the 5000m, her only loss of the year. Having recorded three of the eight fastest times at 5000m, she ended the year as the Diamond Race winner for that discipline.

She becomes the third Ethiopian woman to win this award, following Genzebe Dibaba in 2015 and Meseret Defar in 2007.

"I don't have words to explain my feelings right now, I'm so excited," said Ayana whose award was presented by International Athletics Foundation (IAF) Honorary President HSH Prince Albert II of Monaco. "Really, I'm so pleased."

Other awards

MALE RISING STAR
Andre De Grasse

At the age of 21, the Canadian sprinter earned the Olympic 200m silver medal in Rio, having set a national record of 19.80 in the semifinal. He took bronze over 100m in a PB of 9.91 and anchored the Canadian team to bronze in the 4x100m, setting a national record of 37.64.


FEMALE RISING STAR
Nafissatou Thiam

The Belgian all-round talent won gold in the heptathlon at the Rio 2016 Olympic Games with a world-leading national record of 6810. Just 21 at the time, only one athlete (Carolina Kluft) has ever produced a higher score than Thiam’s at that age. En route to her Olympic triumph, she set a world heptathlon best of 1.98m in the high jump; higher than the winning leap in the individual high jump final.


COACHING ACHIEVEMENT
Harry Marra

The US coach guided Ashton Eaton to his second successive decathlon gold medal at the Rio 2016 Olympic Games, where Eaton equalled the Olympic record, and his third consecutive world indoor heptathlon title. Marra also guided Brianne Theisen-Eaton to the pentathlon title at the IAAF World Indoor Championships Portland 2016, where she broke the North American record. She later earned the bronze medal in the heptathlon at the Rio 2016 Olympic Games.


PRESIDENTS AWARD
Tegla Loroupe

Loroupe was the Chef de Mission for the Refugee Olympic Team in Rio. The former marathon world record-holder helped select the Refugee Olympic Team after the Tegla Loroupe Peace Foundation held a competition at the Kakuma refugee camp in north-west Kenya.

This award recognises and honours great service to athletics.


WOMEN IN ATHLETICS
Polyxeni Argeitaki

Argeitaki is an assistant professor of athletics at the National Kapodistrian University of Athens. The former Greek champion at middle-distance events is the treasurer, council member and president of the scientific committee at the Hellenic Athletics Federation. She has also written more than 50 scientific publications.

This award recognises outstanding achievements and contributions made to develop, encourage and strengthen the participation of women and girls at all levels of the sport.

IAAF

 


Usain Bolt et Almaz Ayana couronnés Athlètes mondiaux de l'année 2016

Le Jamaïcain Usain Bolt et l'Ethiopienne Almaz Ayana ont été désignés Athlètes de l'année lors de la cérémonie des Trophées de l'Athlétisme de l'IAAF 2016, qui s'est tenue au Sporting de Monte-Carlo ce vendredi (2).

Bolt, qui a remporté le trophée cinq fois entre 2008 et 2013, consolide encore son palmarès, avec ce sixième trophée d'Athlète de l'Année de l'IAAF, un nouveau record. La superstar du sprint a conservé cette année ses titres olympiques du 100m, du 200m et du 4 x 100m, portant ainsi son total de titres olympiques à neuf.

Il a réussi des meilleures performances mondiales de la saison de 9"81 et de 19"78 pour remporter les médailles d'or du 100m et du 200m à Rio, avant de courir le quatrième relais et de contribuer à une meilleure performance mondiale de 37"27 qui a valu à la Jamaïque le titre olympique du 4 x 100m.

Bolt est resté également invaincu tout au long de la saison sur toutes les distances, séries comprises.

 « Je vis pour ces moments - quand je pénètre sur la piste et que j'entends le stade tout entier entrer en éruption, et Rio a été extraordinaire à ce niveau-là, a dit Bolt, qui a reçu son trophée des mains du président de l'IAAF Sebastian Coe. Une des raisons principales me poussant à continuer pour une année supplémentaire est que je veux remercier mes fans, qui ne veulent pas que je prenne ma retraite sportive. Je dois leur exprimer ma gratitude. »

De son côté, Almaz Ayana a connu une année de tous les records. Après avoir couru le premier 10 000m d'une carrière le plus rapide de l'histoire en juin, l'Ethiopienne a remporté le 10 000 m olympique à Rio, avec, à la clé, un nouveau record du monde de 29'17"45.

Elle a ajouté à ce titre olympique une médaille de bronze sur 5 000m, la seule fois de l'année où elle n'a pas terminé première. Ayant réussi trois des huit meilleurs chronos de l'année sur 5000m, elle a également gagné la Course de Diamant dans cette discipline.

Almaz Ayana est la troisième Éthiopienne à remporter ce trophée, après Genzebe Dibaba en 2015 et Meseret Defar en 2007.

« Je ne trouve pas les mots pour exprimer ce que je ressens en ce moment, tellement je suis exaltée. Je suis absolument ravie », a déclaré Almaz Ayana, qui a reçu son trophée des mains de SAS le Prince Albert II de Monaco, président honoraire de l'IAF (la Fondation internationale d'athlétisme).

Les autres trophées

L'Espoir de l'année masculin  
Andre De Grasse

Âgé de 21 ans, le sprinteur canadien a remporté la médaille d'argent olympique du 200m à Rio, après avoir établi un nouveau record national de 19"80 en demi-finale. Il a terminé troisième du 100m avec un RP de 9"91, et couru le dernier relais de l'équipe canadienne qui a pris la médaille de bronze au 4 x 100m, avec un nouveau record national de 37"64.

 
L'Espoir de l'année féminine  
Nafissatou Thiam

La Belge, aux talents multiples, a remporté la médaille d'or de l'heptathlon aux Jeux Olympiques de Rio 2016 avec un record national et une meilleure performance mondiale de 6 810 points, alors qu'elle avait tout juste 21 ans ; à ce jour, une seule autre athlète (Carolina Kluft) a réussi un total plus élevé que celui de Nafissatou Thiam à cet âge. En chemin de son triomphe olympique, elle a réussi la meilleure performance mondiale du saut en hauteur dans un heptathlon, avec 1,98m, soit une barre plus élevée que celle qui a valu la médaille d'or à la gagnante du concours individuel. 

 
L'Entraîneur de l'année  
Harry Marra

L'entraîneur américain a guidé Ashton Eaton vers sa seconde médaille d'or consécutive dans le décathlon aux Jeux Olympiques de Rio 2016, où Eaton a égalé le record olympique, ainsi que vers son troisième titre de champion du monde en salle de l'heptathlon. Marra a aussi conduit Brianne Theisen-Eaton vers le titre du pentathlon lors des Championnats du Monde en salle de l'IAAF, Portland 2016, où elle a établi le record d'Amérique du Nord. Par la suite, elle a également décroché la médaille de bronze olympique à Rio à l'heptathlon.

 
Le Prix du Président 
Tegla Loroupe

Tegla Loroupe a été Chef de Mission de l'équipe olympique des Réfugiés à Rio. L'ancienne détentrice du record du monde du marathon a contribué à sélectionner les membres de l'équipe olympique des Réfugiés après que la Fondation pour la Paix Tegla Loroupe ait organisé une compétition dans le camp de réfugiés de Kakuma, dans le nord-ouest du Kenya.

Ce trophée reconnaît et honore les grands services rendus à l'athlétisme.

 
Les Femmes en athlétisme  
Polyxeni Argeitaki

Polyxeni Argeitaki est maître de conférences en athlétisme à l'université nationale Kapodistrian d'Athènes. L'ancienne championne grecque de demi-fond est trésorière, membre du Conseil et présidente du comité scientifique de la Fédération grecque d'athlétisme. Elle a également publié plus de 50 articles scientifiques.

Ce trophée récompense les réalisations et contributions exceptionnelles pour développer, encourager et renforcer la participation des femmes et des filles à tous les niveaux de l'athlétisme.

IAAF