Sebastian Coe (Getty Images) © Copyright
Iaaf News Beijing, China

Seb Coe excited to start a new race

Français

Today is my first day of office as President of the IAAF. I am very excited and proud to have been given an opportunity to lead our great sport into the new era that lies ahead. I am looking forward to working closely with my colleagues on the IAAF Council, who yesterday accepted my recommendation to appoint Sergey Bubka as our Senior Vice President.

Beijing has been a wonderful edition of the IAAF World Championships. The stadium has been full over nine days, morning and evening, with an energetic and enthusiastic crowd who have been enthralled by the world’s greatest athletes.

Athletics has been at the centre of my life since I was a young boy. Everything I am today can be credited to my experiences and successes in this sport and my mission now is to enhance the sport’s ability to inspire and entertain. Athletics is about sporting performance and success but also about values which have the strongest ethical foundations.

With the support of my Council colleagues, I am determined to ensure that athletics remains at the heart of the Olympic Movement. We will continue to put the interest of athletics first and retain the level of independence necessary to help us do the right thing for our sport.

Our approach will be a simple one: to ensure that the IAAF works in the service of the Member Federations and the athletes.

And I am determined to get out of the starting blocks quickly, so today we begin a detailed review of our existing management structures and use of resources to ensure that within the next 100 days, IAAF Council can approve new systems and teams which are necessary for delivering our ambitious plans. We are committed to ensuring good governance in everything that we do and, as a starting point, our legal team has been asked to conduct an in-depth review of the IAAF Constitution and related governance.

A new Member Federations Relations team has also been created to ensure Member Federations are fully engaged and involved in shaping the future of the sport.

Work has also began on a review and enhancement of our current IAAF Commissions and working groups to ensure that the IAAF Council gets the best possible advice and support moving forwards.

Finally, a working group has been set up to look into the possibility of establishing a new over-arching integrity unit for athletics which would house an anti-doping operation with greater independence and have access to a newly formed independent tribunal to hear doping cases of international level athletes (and support personnel). This will be done without impeding or in any way delaying investigations currently underway.

These are exciting times for athletics and I am delighted to be in a position to help the sport break new barriers.

Seb Coe
IAAF President


Seb Coe enthousiaste à la perspective d'une nouvelle course

Aujourd'hui est la première journée de mon mandat de président de l'IAAF. Je suis à la fois exalté et fier que l'on m'ait ainsi offert une opportunité de mener notre fabuleux sport vers l'ère nouvelle qui se présente à nous. Je me réjouis également à la perspective de collaborer de manière rapprochée avec mes collègues du Conseil de l'IAAF, qui, hier, ont approuvé ma proposition de nommer Sergey Bubka au poste de premier vice-président.

Pékin nous a offert une édition merveilleuse des Championnats du monde de l'IAAF. Le stade a été rempli tout au long des neuf journées de la compétition, matin comme soir, avec un public, énergétique et enthousiaste, enchanté par les plus grands athlètes mondiaux.

L'athlétisme est central à ma vie depuis ma plus tendre enfance. Tout ce que je suis aujourd'hui, je le dois aux succès et expériences qui ont été les miennes dans ce sport, et ma mission désormais est de développer davantage encore les capacités de notre discipline à inspirer et divertir. Si les performances sportives et le succès forment une part importante de l'athlétisme, ses valeurs, basées sur l'éthique la plus forte qui soit, sont tout aussi cruciales.

Avec le soutien de mes collègues du Conseil, je suis déterminé à ce que nous nous assurions que l'athlétisme demeure au cœur du Mouvement olympique. Nous allons continuer à placer l'intérêt des athlètes  au premier rang de nos préoccupations et veiller à conserver le niveau d'indépendance nécessaire pour nous aider à accomplir ce qui doit être fait pour le plus grand bien de notre sport.

Notre approche sera simple: garantir que l'IAAF travaille pour les Fédérations membres et les athlètes, et qu'elle soit à leur service.

Je suis déterminé à ne pas perdre une seconde dans la mise en place de cette démarche – ainsi, dès aujourd'hui, nous lançons un passage en revue détaillé de nos structures managériales existantes ainsi que de l'utilisation que nous faisons de nos ressources, afin de nous assurer que, dans un délai maximum de 100 jours, le Conseil de l'IAAF puisse approuver les nouveaux systèmes et les nouvelles équipes qui nous seront nécessaires pour mener à bien nos projets ambitieux.

Nous nous engageons à assurer une bonne gouvernance dans tout ce que nous entreprenons et, comme point de départ, notre équipe légale a été chargée d'effectuer un passage en revue en profondeur des Statuts de l'IAAF et de la gouvernance qui s'y rapporte.

Une nouvelle équipe Relations avec les Fédérations membres a également été créée dans le but de nous assurer que les Fédérations membres soient totalement engagées et impliquées dans la conception de l'avenir de l'athlétisme.

Nous avons aussi déjà démarré une étude et un processus d'amélioration des Commissions et des Groupes de travail de l'IAAF tels qu'ils existent actuellement afin d'être certains que le Conseil de l'IAAF bénéficie à l'avenir des opinions et du soutien les meilleurs qui soient.

En outre, un groupe de travail a été créé pour étudier la possibilité d'établir une nouvelle unité d'intégrité générale. Celle-ci engloberait une opération antidopage qui aurait un plus haut niveau d'indépendance, et aurait accès à un tribunal nouvellement constitué pour des audiences dans les cas de dopage des athlètes concernés (et de leur entourage) de niveau international. Ceci serait accompli sans que cela ne gêne, ou ne fasse obstacle, de quelque manière que ce soit, les investigations déjà en cours.

Nous vivons des jours exaltants pour l'athlétisme et je suis ravi d'être dans une position de pouvoir contribuer à aider le sport à abattre de nouvelles cloisons.

Seb Coe
Président de l'IAAF