Steven Gardiner and Shaunae Miller-Uibo during the mixed 4x400m at the IAAF/BTC World Relays Bahamas 2017 (Getty Images) © Copyright
Press Release Monaco

Mixed 4x400m relay proposed for Tokyo 2020 Olympic Games

Français

Further to today’s announcement by the International Olympic Committee (IOC) concerning the athletics programme of the Tokyo 2020 Olympic Games, the IAAF’s comment is as follows.

Mixed relays

The IAAF is delighted that the IOC would like to include a mixed 4x400m relay in the athletics programme of the Tokyo 2020 Olympic Games. This new discipline, tested earlier this year in Nitro Athletics and at the IAAF World Relays, has been hugely successful and appealing for athletes and spectators alike. Pitching teams of two men and two women together with the added dimension of team tactics make this a vibrant, youthful and exciting competition.

However, the introduction of the mixed relay does have implications on the athlete quota and programme of athletics at the Olympic Games. We should not expect the athletes entered to compete in the men’s and women’s 4x400m relays, from which the participants for the mixed relay will be naturally drawn, to compete in a third round of heats and finals for the mixed relay without allocating the appropriate space and time in the programme or enabling teams to bring additional athletes. 

Quota

The IAAF is naturally disappointed by the reduction in the athlete quota for the athletics competitions of the Tokyo 2020 Olympic Games. While we understand the need to be firm on numbers and applaud the IOC’s stance on gender equality in all sports, reducing the quota will inevitably have an impact on our joint goals of universality. There are 10 nations and most of the Refugee team who competed only in athletics at the Rio 2016 Olympic Games. Just one of those nations met the qualification standards, the athletes from all the others (more than 20) were awarded wild cards.

To implement the reduction in the overall number of athletes, the qualification system and entry standards for athletics at the Olympic Games would have to be reassessed to bring them into line with the higher level of the IAAF World Championships. At those championships there is a quota of one non-qualified athlete per each nation who are allowed to enter EITHER one male OR one female athlete irrespective of whether they have qualified.

Commenting on the IOC’s Tokyo 2020 programme, IAAF President Sebastian Coe said: “Athletics is the number 1 sport at the Olympic Games so we want to work with the IOC to drive effective and meaningful change. We have agreed to look at the reduction in quota challenge to see what impact it will have on athletes and nations competing in athletics given that 10 countries compete only in our sport. We will also work with the IOC on how best to introduce a mixed relay event in Tokyo following the huge success the mixed relay has enjoyed at IAAF World Relays and Nitro Athletics this year. All proposals will go to the IAAF Council to review and approve at its council meeting ahead of the IAAF World Championships in London this August."

IAAF

 


UN RELAIS 4 X 400 M MIXTE PROPOSÉ POUR LES JEUX OLYMPIQUES DE TOKYO 2020.

Suite à l’annonce effectuée aujourd’hui par le Comité international olympique (CIO), concernant le programme d’athlétisme des Jeux Olympiques de Tokyo 2020, voici la position de l’IAAF.

RELAIS MIXTES

L’IAAF est ravie que le CIO souhaite inclure un relais 4 x 400 m mixte au programme d’athlétisme des Jeux Olympiques de Tokyo 2020. Cette nouvelle discipline, expérimentée plus tôt cette année dans le cadre des « Nitro Athletics » et aux Relais Mondiaux de l’IAAF, a connu un énorme succès et a fortement séduit les athlètes comme les spectateurs. La formation d’équipes composées de deux hommes et deux femmes, ajoutée à une dimension tactique certaine, en font une compétition dynamique, jeune et passionnante.

Cela dit, l’introduction du relais mixte a des incidences sur le quota d’athlètes et sur le programme d’athlétisme des Jeux Olympiques. Nous ne souhaitons pas que les athlètes engagés dans les relais 4 x 400 m hommes et femmes, d’où devraient être issus tout naturellement les concurrents du relais mixte, courent un troisième tour de série et une finale dans le relais mixte, sans bénéficier de l’espace et du temps appropriés dans le programme ou sans permettre aux équipes de faire appel à des athlètes supplémentaires.

QUOTA

L’IAAF est naturellement déçue par la réduction du quota d’athlètes pour les compétitions d’athlétisme des Jeux Olympiques de Tokyo 2020. Si nous comprenons la nécessité de la fermeté par rapport au nombre d’athlètes et applaudissons la position du CIO vis-à-vis de l’égalité hommes femmes dans tous les sports, nous estimons néanmoins que la réduction du quota aura inévitablement un impact sur nos objectifs communs d’universalité. 10 pays, et la plupart des membres de l’équipe des Réfugiés, n’ont participé qu’aux épreuves d’athlétisme aux Jeux Olympiques de Rio 2016. Un seul de ces pays présentait des athlètes ayant satisfait aux minima de qualification, les athlètes de tous les autres (plus de 20) ayant bénéficié d’invitations.

Pour appliquer la réduction du nombre total d’athlètes, le système de qualification et les minima d’engagement en athlétisme pour les Jeux Olympiques devraient être réévalués afin de les aligner sur le niveau plus élevé des Championnats du Monde de l’IAAF. Lors de ces championnats, chaque pays n’ayant aucun athlète qualifié dispose d’un quota d’un athlète non qualifié et peut ainsi engager SOIT un homme, SOIT une femme, même s’ils n’ont pas réalisé les minima de qualification.

« L’athlétisme est le sport numéro un aux Jeux Olympiques, et nous souhaitons donc travailler avec le CIO en faveur d’un changement efficace et significatif, a déclaré le président de l’IAAF Sebastian Coe à propos du programme de Tokyo 2020 du CIO. Nous avons accepté d’examiner la question de la réduction du quota, afin de voir quel sera son impact sur les athlètes et les pays participant aux épreuves d’athlétisme, étant donné que 10 pays ne participent qu’à notre sport. Nous allons également examiner avec le CIO quelle serait la meilleure manière d’introduire une épreuve de relais mixte à Tokyo, après le succès massif que cette compétition a connu cette année aux Relais Mondiaux de l’IAAF et aux Nitro Athletics. Toutes les propositions seront transmises au Conseil de l’IAAF pour examen et adoption lors de la réunion du Conseil qui précédera les Championnats du Monde de l’IAAF en août. »

IAAF