IAAF President Sebastian Coe (Philippe Fitte / IAAF) © Copyright
Press Release Monaco

Council focuses on IAAF reforms and Russian verification – IAAF Council Meeting, Day 2


The 203rd IAAF Council Meeting, which was chaired by IAAF President Sebastian Coe, focused on the IAAF reform process to restore trust in both the organisation and the integrity of competition. An update from the IAAF Taskforce concerning the verification of Russia’s progress towards meeting the Reinstatement Conditions was delivered by independent chair Rune Andersen.

IAAF reform process

IAAF Council heard updates from all the reform groups. The package of reforms will enable the IAAF to become a robust modern organisation with the necessary safeguards and controls and the right education to protect the organisation and ensure it is not exposed to unnecessary risk in the future.

Lord Paul Deighton delivered his financial review. A number of recommendations were agreed, including immediate fixes around delegated authorities and financial checks and balances. A comprehensive root and branch review of all financial controls and wider corporate governance is now in place.

The IAAF’s review of Ethical Compliance Reforms has resulted in an agreement to set up an ethical compliance group and recruit an ethical compliance officer.

The recommendations of the Governance Reform Working Group were approved. In that respect, a timetable for constitutional change was agreed which will lead to an IAAF Congress being held in Monaco in either late November or early December of this year.

An update was delivered on the Integrity Unit which will give greater independence to the anti-doping process, and Council agreed to the continuation of the work to formalise this unit.

The members of the new IAAF Commissions and Special Advisory Groups and their chairs were also agreed. Their names will be announced next week.

Sebastian Coe commented: “We have taken time to look closely at the lessons we can draw from the past. My aim is for the IAAF to be a leader in sport and the reforms we have agreed today will help us do that. Council gave unanimous agreement to put in place the checks and balances and transparent structures required.”


Five countries are in critical care concerning their national anti-doping programmes. The IAAF is implementing an action plan to monitor compliance to IAAF Rule 30.6 with respect to the federations of Ethiopia, Morocco, Belarus, Kenya and Ukraine.

Morocco and Ethiopia both need to appoint an anti-doping coordinator and, as a matter of urgency, establish a national testing programme. Belarus, Kenya and Ukraine have been put on an IAAF monitoring list for 2016 to ensure their national anti-doping programmes are significantly strengthened to ensure their journey to compliance to Rule 30.6 is completed by the end of the year.

Sebastian Coe commented: “The IAAF is taking control of the fight against doping facing the sport, discussing the issues openly and working with the affected countries to resolve them. No sanctions have been imposed but clear recommendations have been made to those five countries so they understand clearly the actions they must take.”

IAAF Taskforce – Russia

Rune Andersen, the independent chair of the IAAF Taskforce which is monitoring Russia’s compliance to the verification criteria for the re-entry of Russia to international competition, gave his update to Council. There has been a lot of communication between the Taskforce and their Russian delegates in person and via email.

Working with commitment and professionalism, the Russian delegates have made significant progress towards meeting many of the Verification Criteria established by IAAF Council. This has included changing the Russian federation president and council, taking measures to exclude Dr Portugalov, Mr Melnikov and Mr Chegin from the sport, and developing anti-doping educational programmes and other initiatives.

However, the view of the Taskforce is that there is significant work still to be done to satisfy the Reinstatement Conditions and so RusAF should not be reinstated to membership at this stage. The Council accepted the recommendation and has asked the Taskforce to continue to report to the Council when it next meets and to the President in between meetings.

Council asked the Taskforce to consider the request of Yuliya Stepanova to be ruled eligible for international competition, independently of the status of the Russian athletics federation, and to report back with a recommendation, hopefully in early May.

A world-class month of athletics

The IAAF Council in its meeting yesterday concentrated on general administration of the sport. This included the awarding of the right to host two 2018 IAAF World Athletics series events and the approval of dates, timetables, qualification standards for a number of previously awarded IAAF championships and circuits.

Council were updated about the two IAAF World Championships which take place this month. The news from Portland, which will host the IAAF World Indoor Championships (17 to 20 March), is particularly encouraging with 147 countries and more than 500 athletes entered to compete in the Oregon Convention Center. Ticket sales are on course to sell out following this weekend’s USATF Indoor Championships which is the test event for the specially constructed track.

The IAAF World Half Marathon Championships in Cardiff (26 March) also received a boost on Tuesday (8) with Britain’s world and Olympic champion Mo Farah being selected to compete.

Sebastian Coe commented: “Athletics gets back into full swing this month with two inviting world-class sports events which will set the 2016 season off with a bang. The World Indoor Championships is the most important competition which will be organised by the IAAF this year. With the Rio Olympics on the near horizon, sports fans everywhere will be assessing every performance in Portland for what might be expected in a few months’ time. The same goes for Cardiff where many of the world’s top long distance runners who will be competing for the world half marathon title will later grace the 10,000m track and the marathon at the Games. ”


Le conseil se concentre sur les réformes de l’IAAF et les vérifications pour la Russie – Réunion du Conseil de l’IAAF, seconde journée

La 203e Réunion du Conseil de l’IAAF, qui s’est tenue sous la présidence du président de l’IAAF, Sebastian Coe, a porté son attention sur le processus de réforme de l'IAAF pour restaurer la confiance, tant dans l’instance que dans l'intégrité de ses compétitions.  Le président indépendant du groupe de travail de l'IAAF chargé d’évaluer la situation de la Russie, Rune Andersen, a présenté une mise à jour concernant la vérification des progrès réalisés par cette fédération en vue de satisfaire aux conditions de sa réintégration au sein de l’IAAF.

Le processus de réforme de l'IAAF

Le Conseil de l'IAAF a entendu des mises à jour présentées par chacun des groupes de réforme. L'ensemble de ces réformes permettra à l'IAAF de s’imposer comme une organisation solide et moderne, avec la mise en place des garanties et contrôles nécessaires, ainsi que l’éducation idoine pour protéger l'instance et veiller à ce qu’elle ne soit pas exposée à des risques inutiles à l'avenir.

Lord Paul Deighton a présenté les résultats de son examen financier. Un certain nombre de recommandations ont été entérinées, dont des solutions immédiatement applicables touchant aux délégations de pouvoir ainsi qu’aux contrôles financiers et aux vérifications des comptes. Une réforme radicale de tous les contrôles financiers et de la gouvernance d'entreprise au sens plus large est maintenant en place.

L'examen de l'IAAF des réformes de conformité éthique a abouti à un accord pour mettre en place un groupe de conformité éthique et recruter un agent de conformité éthique.

Les recommandations du groupe de travail sur la réforme de la gouvernance ont été approuvées. À cet égard, un calendrier pour le changement constitutionnel a été convenu, ce qui conduira à un Congrès de l'IAAF se tenant à Monaco soit fin novembre, soit début décembre de cette année.

Un état des lieux a été présenté concernant l'Unité de l'intégrité, qui donnera une plus grande indépendance au processus antidopage, et le Conseil a approuvé la poursuite des travaux pour formaliser cette unité.

Les membres des commissions et groupes consultatifs spéciaux nouveaux de l’IAAF, et de leurs présidents respectifs ont également été établis. Leurs noms seront annoncés la semaine prochaine.

Sebastian Coe a commenté: "Nous avons pris le temps d'examiner de près les leçons que nous pouvons tirer du passé. Mon but est que l'IAAF soit un chef de file dans le monde du sport, et les réformes sur lesquelles nous nous sommes mis d’accord aujourd'hui contribueront à atteindre cet objectif. Le Conseil a donné son accord unanime pour mettre en place les vérifications, les mécanismes régulateurs et les structures transparentes requis".


Cinq pays sont actuellement sujets à des procédures de vérifications minutieuses de leurs programmes nationaux de lutte contre le dopage. L'IAAF met ainsi en œuvre un plan d'action pour contrôler le respect de la règle 30.6 de l'IAAF pour les fédérations de l'Ethiopie, du Maroc, de la Biélorussie, du Kenya et de l'Ukraine.

Le Maroc et l'Ethiopie doivent tous deux nommer un coordinateur antidopage et, de toute urgence, mettre en place un programme national de contrôles. La Biélorussie, le Kenya et l'Ukraine ont été placés sur une liste de surveillance de l'IAAF en 2016 pour assurer que leurs programmes nationaux de lutte contre le dopage soient considérablement renforcés pour assurer qu’ils soient en conformité avec l'article 30.6 pour la fin de cette année.

Sebastian Coe a commenté: "L'IAAF prend le contrôle de la lutte contre le dopage dans notre sport; nous débattons des problèmes de manière ouverte et travaillons de concert avec les pays concernés pour les résoudre. Aucune sanction n'a été imposée, mais des recommandations claires ont été signifiées à ces cinq pays afin qu'ils comprennent parfaitement les mesures qu'ils doivent prendre".

Groupe de travail de l’IAAF - Russie

Rune Andersen, le président indépendant du groupe de travail de l'IAAF chargé d’évaluer l’adhésion par la Russie aux critères de vérification pour la réintégration de la Russie dans les compétitions internationales, a présenté la situation à date au Conseil. Il y a eu beaucoup de communications entre le groupe de travail et leurs délégués russes, en personne et par email.

Totalement engagés dans un travail qu’ils effectuent avec professionnalisme, les délégués russes ont fait des progrès significatifs en vue de satisfaire à un grand nombre des critères de vérification établis par le Conseil de l'IAAF. Parmi les mesures prises, on relèvera le changement de président et du Conseil de la Fédération russe, la mise en œuvre d’actions pour exclure le docteur Portugalov, et MM Melnikov et Chegin du sport, et le développement de programmes éducatifs antidopage et d'autres initiatives allant dans ce sens.

Cependant, le groupe de travail est de l’avis qu'il reste un travail important à accomplir pour que la Russie satisfasse aux Conditions de réintégration, et de fait la RUSAF ne devrait pas retrouver le statut de Membre à ce stade. Le Conseil a accepté cette recommandation et a demandé au groupe de travail de lui présenter un nouveau rapport lors de sa prochaine réunion et de tenir le président informé du développement de la situation au fur et à mesure des différentes réunions.

Le Conseil a demandé au groupe de travail d’examiner la demande de Yuliya Stepanova d’être déclarée éligible pour prendre part aux compétitions internationales, indépendamment du statut de le Fédération d'athlétisme de Russie, et de lui faire parvenir une recommandation à ce sujet, si possible pour début mai.

Un mois d'athlétisme du plus haut niveau mondial

Le Conseil de l'IAAF, lors de sa réunion d'hier, s’est focalisé sur l'administration générale de l’athlétisme. Parmi les points évoqués figuraient l’attribution du droit d'accueillir deux manifestations de la Série Mondiale de l’Athlétisme de l’IAAF 2018, ainsi que l'approbation des dates, horaires, et minimas de qualification pour un certain nombre de championnats et circuits IAAF déjà attribués.

Le Conseil a entendu des rapports de progression portant sur les deux Championnats du monde d'athlétisme de l’IAAF qui auront lieu ce mois-ci.

Les nouvelles de Portland, qui accueillera les Championnats du monde en Salle de l’IAAF (du 17 au 20 Mars), sont particulièrement encourageantes, avec 147 pays et plus de 500 athlètes inscrits pour concourir dans l’arène de l'Oregon Convention Center. On prévoit que toutes les places seront vendues, suite aux Championnats nationaux en Salle de l’USATF de ce weekend, l'événement test pour la piste spécialement construite pour la manifestation.

Les Championnats du Monde de Semi-Marathon de Cardiff (26 mars) ont également bénéficié d’une information des plus positives, mardi (8), avec l’annonce par la Grande-Bretagne de la sélection dans son équipe de Mo Farah, champion du monde et olympique.

Sebastian Coe a commenté: "L'athlétisme reprend véritablement ses droits sur la scène mondiale ce mois-ci, avec deux événements de classe mondiale qui vont lancer la saison 2016 de manière tonitruante! Les Championnats du Monde en Salle seront la compétition la plus importante organisée par l'IAAF cette année, et les amateurs de sport du monde entier vont vouloir décrypter chaque résultat de Portland pour tenter de déterminer ce qui nous attend aux Jeux Olympiques de Rio 2016 dans quelques mois. Il en est de même pour Cardiff, où beaucoup des meilleurs fondeurs mondiaux, en lice au Pays de Galles pour le titre de champion du monde du semi-marathon, se retrouveront à Rio, à la lutte cette fois pour les titres olympiques du 10 000m ou du marathon."