IAAF President Sebastian Coe (Getty Images) © Copyright
Iaaf News Monaco

Today’s frequently asked questions – 22 Nov 2015

Français

In our continued effort to be as transparent as possible and to ensure that the public have the same access to the information that the IAAF provides the media, we now share the latest set of 'frequently asked questions' and our answers.

The Sunday Times (UK)

Questions were asked on Friday (20) concerning the IAAF Council's vote in April 2015 to award the 2021 World Championships to Eugene, USA.

The IAAF began its reply with the following statement: "Much was written about the decision to award the 2021 World Championships to Eugene. The following quote is an extract from the IAAF announcement at the time: 'In granting the championships to Eugene the IAAF Council have made a clear choice on a strategic decision that enables us to take advantage of a unique opportunity that may never arise again, whereby public authorities, the private sector, the national Olympic Committee, NBC and a particularly enthusiastic public are joining forces.' The vote for Eugene was 23-2 in favour."

QUESTIONS from The Sunday Times and the IAAF's ANSWERS

QU: Why did the IAAF not make public its dealings with the Eugene bid over 2021, which started as early as January 26, 2015?

AN: The IAAF has many discussions with cities that put themselves forward to host the championships so they fully understand what the requirements are. There are no reasons to publicise these discussions. The IAAF received a number of letters from supporters of the Eugene team expressing their interest and desire to host the IAAF World Championships, dating back to early 2015.


QU: Why was the Gothenburg bid not made aware of these dealings and given a fair opportunity to respond?

AN: It appears that the President and the General Secretary felt they wanted to explore what was a unique opportunity that they then presented to Council for discussion and decision. This was an unusual, but not unprecedented, process. There is nothing in IAAF procedures that requires the IAAF to inform bidders of what potential rivals are doing.


QU: Why was the IAAF’s bidding procedure suspended to give Eugene the World Championships 2021?

AN: The bidding process for the 2021 World Championships was not suspended, it was never formally opened. Eugene was selected as it was considered to be a unique strategic opportunity that may not come around again. Eugene was building a new stadium and it would only be built to a size and a configuration capable of hosting a World Championship if they had been awarded a championship for it to host. This was an exceptional moment which in the case of Eugene which would never rise again.


QU: President Diack had been in touch with the Eugene bid since January, receiving a number of letters from their representatives, and yet the 2021 bid not put on the agenda for the April IAAF council meeting in Beijing? Why?

AN: This is not correct. The 2021 World Championships was clearly part of the agenda circulated to IAAF Council Members in the normal manner prior to the Beijing meeting.


QU: Why were council members not properly prepared for the 2021 bid before the vote?

AN: The Council Members were already aware of the Eugene bid since it had been presented in detail at the Council’s previous meeting in November 2014. There was an open discussion between Council Members on the merits of the Eugene bid in Beijing and the bid team was on hand to answer questions before the matter proceeded to a vote. None of the Council Members expressed the view in Beijing that they needed more information in order to be in a position to vote.


QU: After the decision, comments were made about the “strategic importance” of the bid going to the US – as well as it representing a unique opportunity? However, Eugene had already been turned down for the 2019 World Championships during a decision taken in November 2014 in favour of Doha. What had changed?

AN: Eugene had lost narrowly to Doha to host the 2019 World Championships and praise was given at the time to their excellent bid. The Eugene bid was even stronger in April 2015 in that it uniquely combined guarantees from the State of Oregon and the University of Oregon with the support of the United States Olympic Committee and a commitment from NBC to show the Championships live across the USA.


QU: Was any evaluation, at any point, undertaken of the 2021 Eugene bid, by an IAAF evaluation commission? If not, why?

AN: The 2019 bid had received a very detailed examination by the IAAF Council only 6 months earlier (October 2014) and the bid team were on hand in Beijing to answer further questions from the Council Members before the vote was taken.


QU: How does the IAAF respond to the Gothenburg bid team's allegation that the 2021 bid did not go through a fair transparent bidding process?

AN: The Council was aware at the time that a departure from the normal process would attract criticism and opening addressed the unusual but not unprecedented process explaining it was seen as an opportunity not to be missed. It was not the first time that the bidding process had been by-passed (Osaka 2007).


QU: Does the IAAF think it appropriate that Seb Coe, as an IAAF member, was allowed to take part in the vote on whether Eugene should host the 2021 World Championships, given that he is an ambassador for Nike, on Nike’s payroll, and Eugene as a city are closely connected with the Nike brand?

AN: Sebastian Coe sought the advice of the IAAF Ethics Commission when he was appointed to the role as Chairman of the Evaluation Commission for the 2019 World Championships, and openly declared his interests, as he has consistently done. On that basis his long-standing role with Nike has never been seen, nor is it seen, as a matter of ethical concern.


The following IAAF press release was issued on 16 April following Council's vote to award the 2021 World Championships to Eugene:

EUGENE AWARDED 2021 IAAF WORLD CHAMPIONSHIPS

During the afternoon session of the second day of its meeting in Beijing, IAAF Council awarded Eugene, USA, the 2021 IAAF World Championships.

The proposal to award the IAAF’s premier competition to Eugene, bypassing the usual bidding process, was taken in response to what was seen as a unique strategic opportunity to host the IAAF World Championships for the first time in the USA.

The decision followed a presentation to the IAAF in recent months by Eugene, USA. The candidature of the city from the State of Oregon and USATF, who mounted a failed bid last November for the 2019 edition of the championships, uniquely combined the commitment of the funding by the governor of Oregon with the support of the United States Olympic Committee and the commitment of NBC to produce and broadcast in cooperation with Universal Sports the championships live across America.

Council’s decision was taken in order to grant the sport’s access to one of the most historically successful countries in athletics as well as the most powerful economy in the world.

There have been precedents in the past, most recently in the awarding of the 2007 IAAF World Championships to Osaka, Japan, which was also done without a bidding process.

“In granting the championships to Eugene the IAAF Council have made a clear choice on a strategic decision that enables us to take advantage of a unique opportunity that may never arise again, whereby public authorities, the private sector, the national Olympic Committee, NBC and a particularly enthusiastic public are joining forces,” commented President Diack.

“Although this decision departs from the usual procedure, I am delighted that my Council colleagues understood the enormous opportunity presented to us to access a key market and have taken a decision in the interest of the global development of our sport,” concluded President Diack.

Vin Lananna, who led Eugene's bid for the championships, commented: "I thank President Diack, the Council and USATF President Stephanie Hightower and CEO Max Siegel in supporting the bid. We promise to deliver an outstanding championships for the sport of track and field in America and around the world."

IAAF


Les questions fréquemment posées aujourd’hui – 22 novembre 2015

Afin d’être aussi transparents que possible et de garantir au grand public le même accès aux informations que nous fournissons aux médias, l’IAAF va désormais partager les questions qu’on nous pose fréquemment, accompagnées de nos réponses.

The Sunday Times (Royaume-Uni)

Des questions ont été posées vendredi (20) à propos du vote du Conseil de l’IAAF qui a attribué en avril 2015 les Championnats du Monde 2021 à la ville américaine d’Eugene.

L’IAAF a commencé à répondre par la déclaration suivante : « Beaucoup de choses ont été écrites sur la décision d’attribuer les Championnats du Monde 2021 à Eugene. La citation qui suit est extraite de la déclaration de l’IAAF à l’époque : « En accordant les championnats à Eugene, le Conseil de l’IAAF a effectué un choix clair sur une décision stratégique qui nous permet de profiter d’une opportunité unique qui pourrait ne jamais se représenter, par laquelle, les pouvoirs publics, le secteur privé, le Comité national olympique, NBC et un public particulièrement enthousiaste unissent leurs forces. »Eugene a été choisie par 23 voix contre 2. »

QUESTIONS du Sunday Times et RÉPONSES de l’IAAF

Q : Pourquoi l’IAAF n’a-t-elle pas rendu publiques ses tractations avec la candidature d’Eugene pour 2021, qui ont commencé dès le 26 janvier 2015 ?

R : L’IAAF a de nombreuses discussions avec les villes qui se portent candidates à l’organisation de ces championnats pour que celles-ci connaissent totalement les exigences demandées. Il n’y a aucune raison de rendre ces discussions publiques. L’IAAF a reçu un certain nombre de lettres des soutiens de l’équipe d’Eugene, exprimant leur intérêt et leur désir d’organiser les Championnats du Monde de l’IAAF dès le début 2015.


Q : Pourquoi la candidature de Göteborg n’a-t-elle pas été mise au courant de ces tractations et bénéficié d’une opportunité équitable de réagir ?

R : Il apparaît que le Président et le Secrétaire général ont estimé qu’ils souhaitaient explorer ce qui était une opportunité unique qu’ils ont ensuite présentée au Conseil pour qu’il en discute et prenne une décision. C’est un processus peu courant, mais pas inédit. Rien dans les procédures de l’IAAF n’oblige l’IAAF à informer les candidats des faits et gestes de leurs adversaires potentiels.


Q : Pourquoi la procédure de candidature de l’IAAF a-t-elle été suspendue pour attribuer les Championnats du Monde 2021 à Eugene ?

R : Le processus de candidature aux Championnats du Monde 2021 n’a pas été suspendu car il n’a jamais été formellement ouvert. Eugene a été sélectionnée car elle a été considérée comme une opportunité stratégique unique, susceptible de ne pas se représenter. Eugene construisait un nouveau stade et il n’aurait été construit avec une taille et une configuration susceptibles d’organiser des Championnats du Monde que si ceux-ci leur étaient confiés. Il s’agissait d’un moment exceptionnel qui, dans le cas d’Eugene, ne se serait plus représenté.


Q : Le Président Diack était en contact avec la candidature d’Eugene depuis janvier et avait reçu un certain nombre de lettres de ses représentants, et pourtant, la candidature de 2021 ne figurait pas à l’ordre du jour de la réunion du Conseil de l’IAAF, en avril à Pékin. Pourquoi ?

R : Ce n’est pas exact. Les Championnats du Monde 2021 faisaient clairement partie de l’ordre du jour diffusé comme il se doit auprès des membres du Conseil de l’IAAF avant la réunion de Pékin.


Q : Pourquoi les membres du Conseil n’étaient-ils pas convenablement préparés à la candidature de 2021 avant le vote ?

R : Les membres du Conseils étaient déjà au courant de la candidature d’Eugene, puisqu’elle leur avait été présentée en détail lors de la précédente réunion du Conseil, en novembre 2014. Il y a eu une discussion ouverte entre les membres du Conseil sur les mérites de la candidature d’Eugene à Pékin, et l’équipe de candidature était sur place pour répondre aux questions avant que le sujet ne soit soumis à un vote. À Pékin, aucun des membres du Conseil n’a estimé avoir besoin d’informations supplémentaires afin d’être en mesure de voter.


Q : Après la décision, il y a eu des commentaires concernant « l’importance stratégique » du choix de la candidature en faveur des États-Unis, ainsi que le fait qu’il représentait une opportunité unique. Eugene avait cependant été déjà écartée des Championnats du Monde de 2019, après une décision prise en novembre 2014 en faveur de Doha. Qu’est-ce qui avait changé ?

R : Eugene avait perdu de peu contre Doha pour l’organisation des Championnats du Monde 2019 et avait été félicitée à l’époque pour son excellente candidature. La candidature d’Eugene a été encore plus forte en avril 2015 en ce sens qu’elle a combiné de manière unique des garanties de l’état de l’Oregon et de l’Université de l’Oregon avec le soutien du Comité olympique des États-Unis et l’engagement de NBC de retransmettre les championnats en direct sur le territoire américain.


Q : Est-ce qu’il y a eu à un moment donné une évaluation de la candidature d’Eugene 2021 par une commission d’évaluation de l’IAAF ? Si ce n’est pas le cas, pourquoi ?

R : La candidature 2019 avait fait l’objet d’un examen très détaillé de la part du Conseil de l’IAAF, à peine 6 mois plus tôt (octobre 2014) et l’équipe de candidature était présente à Pékin pour répondre aux questions complémentaires des membres du Conseil avant le vote.


Q : Comment réagit l’IAAF aux allégations de l’équipe de candidature de Göteborg selon lesquelles la candidature de 2021 n’a pas été examinée suivant un processus de candidature équitable et transparent ?

R : À l’époque, le Conseil était conscient qu’en s’éloignant du processus normal, il s’attirerait des critiques et a pris les devants en expliquant d’emblée que la procédure inhabituelle mais pas inédite était considérée comme une opportunité à ne pas manquer. Ce n’était pas la première fois que le processus de candidature avait été contourné (Osaka 2007).


Q : Est-ce que l’IAAF pense qu’il était approprié que Seb Coe, en sa qualité de membre de l’IAAF, ait été autorisé à prendre part au vote destiné à attribuer les Championnats du Monde 2021 à Eugene, dans la mesure où il est ambassadeur de Nike, qu’il est salarié de Nike et qu’Eugene est une ville qui possède des liens étroits avec la marque Nike ?

R : Sebastian Coe a sollicité l’avis de la commission d’éthique de l’IAAF lorsqu’il a été nommé président de la commission d’évaluation pour les Championnats du Monde 2019, et il a déclaré ouvertement les intérêts qu’il avait, comme il l’a toujours fait. De ce point de vue, sa position de longue date avec Nike n’a jamais été considérée – et ne l’est toujours pas - comme posant un problème éthique.


Le communiqué de presse de l’IAAF suivant a été publié le 16 avril à la suite du vote du Conseil en faveur d’accorder les Championnats du Monde 2021 à Eugene:

Les Championnats du monde de l'IAAF 2021 décernés à Eugene

Au cours de la séance de l'après-midi de la seconde journée de sa réunion à Pékin, le Conseil de l'IAAF a décerné à Eugene, USA, l'organisation des Championnats du Monde de l'IAAF 2021.

La décision de confier directement la première compétition mondiale de l'IAAF à la ville d'Eugene, passant outre la procédure habituelle de candidatures, a été prise afin de tirer profit de ce qui a été considéré comme une opportunité stratégique unique de tenir les mondiaux d'athlétisme sur le territoire des USA pour la première fois de l'histoire.

Cette décision a été prise suite à une présentation faite dans les derniers mois à l'IAAF par la ville d'Eugene. La ville de l'état de l'Oregon et l'USATF (qui avaient présenté un dossier de candidature non retenu pour l'édition 2019 des Mondiaux en novembre dernier) ont, lors de cette présentation, mis en avant les atouts cumulés dans leur proposition: des fonds mis à disposition par le gouverneur de l'Oregon, le soutien du Comité olympique des USA et l'engagement de la chaîne NBC à produire et diffuser les championnats en direct sur tout le territoire américain, en collaboration avec Universal Sports.

La décision a été prise par le Conseil afin de donner accès à l'athlétisme à une des nations qui a connu le plus de succès historiquement dans ce sport et qui est aussi une des économies les plus puissantes au monde.

Il existe au demeurant des précédents, le plus récemment lorsque Osaka, au Japon, a été chargée de l'organisation de l'édition 2007 de la compétition, là aussi, sans procédure de candidature.

"En accordant l'organisation de ces championnats à Eugene, le Conseil de l'IAAF a marqué son choix clair d'une stratégie qui nous permet de saisir une opportunité unique qui ne se serait peut-être jamais reproduite, à savoir un rapprochement des autorités publiques, du secteur privé, du comité national olympique, de NBC, et d'un public particulièrement enthousiaste, tous tendus vers un seul et même objectif, a déclaré le Président Diack.

"Bien que cette décision se démarque de la procédure habituelle, je suis ravi que mes collègues du Conseil aient compris l'opportunité extraordinaire qui nous est offerte d'accéder à un marché clé, et qu'ils aient pris une décision qui va dans le sens de l'intérêt du développement mondial de notre sport."

Vin Lananna, qui dirigeait la candidature d'Eugene pour les championnats, a ajouté: "Je remercie le Président Diack, le Conseil, ainsi que la présidente de l'USATF, Stephanie Hightower, et son CEO, Max Siegel, pour avoir soutenu notre effort. Nous promettons de livrer une édition de ces mondiaux extraordinaire pour le sport de l'athlétisme, une édition qui résonnera tant en Amérique qu'au travers du monde entier."

IAAF