The Athletics for a Better World project in Ngong, Kenya () © Copyright
Iaaf News Ngong, Kenya

IAAF launches Athletics for a Better World project with Tegla Loroupe athlete refugees

Français

The first phase of an Athletics for a Better World project organised in cooperation with the Tegla Loroupe Peace Foundation took place in Ngong, Kenya over the weekend.

The project brings together Kids Athletics – a programme initiated by the IAAF in 2005 and the long-term work of former marathon world record-holder Tegla Loroupe, which culminated in the entry of the inaugural Refugee Team at the Rio 2016 Olympic Games.

Through the Kids Athletics in Refugee Camps project, the IAAF trained athlete refugees and coaches from the Tegla Loroupe Training Camp to become Kids Athletics Activators. The purpose was to create a team of athletics trainers who could then train people on the ground in the UNHRC refugee settlements and the host communities to become Kids Athletics coaches able to conduct regular Kids Athletics sessions for local children.

“My dream has been to help young people gain confidence and purpose through athletics,” said Peace Champion Tegla Loroupe. “I have learnt so much from my sport and I want to share this. When I was looking for financial support to start the training camps, the IAAF was generous and the Refugee Team that competed at the Rio 2016 Games owes its early steps to the funding and support from the IAAF. I am so excited about the next stage of this programme, developing the coaches for Kids Athletics from within the refugee camps. This is how we will build future citizens and inspire future athletes.”

Fifteen people from South Sudan, Democratic Republic of Congo, Ethiopia and Kenya participated in the kick-off three-day workshop, held at the Tegla Loroupe Training Camp for Athlete Refugees in Ngong, outside Nairobi, from 9-11 March, conducted by IAAF Lecturer Innocent Asiimwe and coordinated by Eunice Hasango, manager at the Tegla Loroupe Peace Foundation.

“Athletics is a sport that can be enjoyed by anyone and everyone,” said IAAF President Sebastian Coe. “I have long admired the work Tegla and her team have done and continue to do and I am proud that it was funding from the IAAF in 2014 that started the journey to creating the Refugee Team, a team we look forward to welcoming at our events this year.

“Kids Athletics training is the first step in the pyramid of IAAF coaching courses and is a great way to empower the athlete refugees by giving them the basic training which will enable them to eventually continue along the path and pursue careers in coaching,” added Coe.

Among the trainees to be coached by the first participants will be the reformed warriors. These warriors used to engage in cattle rustling but gave up their weapons after taking part in Tegla Loroupe’s Peace Races, first staged in her native West Pokot region in 2003 and recently developed into a cross-border event held in neighbouring Uganda. The Kids Athletics training will allow the reformed warriors to gain skills and become an integrated and integral part of the community, passing on their learning and skills to others.

On 28 and 30 March, after the World Cross Country Championships being staged in Kampala, Uganda, the IAAF will be taking some members of the media on a visit to the Kids Athletics activities organised in the refugee settlements in Moroto and in Kapenguria, West Pokot.

IAAF

 


L’IAAF lance un projet Athletics for a Better World pour les athlètes réfugiés de Tegla Loroupe

Le lancement de la première phase d'un projet du programme Athletics for a Better World (l’Athlétisme pour un Monde Meilleur), organisé en collaboration avec la Fondation pour la Paix Tegla Loroupe, a eu lieu ce week-end à Ngong, au Kenya.

Ce projet réunit Kids’ Athletics, un programme initié par l'IAAF en 2005, et le travail de longue date de Tegla Loroupe, l’ancienne détentrice du record du monde du marathon, qui a notamment permis la participation de la première équipe olympique des Réfugiés aux Jeux Olympiques de Rio 2016.

Par le biais du projet « Kids’ Athletics dans les Camps de réfugiés », l’IAAF a formé des athlètes et entraîneurs réfugiés du Camp d’entraînement Tegla Loroupe afin qu’ils deviennent des Activateurs de Kids’ Athletics. L’objectif était de mettre sur pied une équipe de formateurs d’athlétisme qui soient ensuite capables d’entraîner des personnes sur le terrain dans les camps de réfugiés et d’accueil du HCR et les communautés hôtes pour devenir des animateurs de Kids’ Athletics capables d’organiser des séances régulières de Kids’ Athletics pour les enfants locaux.

« Mon rêve était d’aider les jeunes à gagner en confiance et de leur donner des objectifs par le biais de l’athlétisme », a expliqué la Championne pour la Paix, Tegla Loroupe.

« J’ai personnellement appris énormément par mon sport, et c’est quelque chose que je veux partager. Lorsque je recherchais un soutien financier pour lancer les camps d’entraînement, l’IAAF s’est montrée très généreuse et l’équipe olympique des Réfugiés qui a pris part aux Jeux de Rio doit ses premiers pas aux fonds et moyens fournis par l’IAAF. Je suis vraiment exaltée par la prochaine étape de ce programme, qui consiste à former les entraîneurs de Kids’ Athletics au sein des camps de réfugiés. C’est comme cela que nous allons développer les citoyens de demain et inspirer les futurs athlètes. »

Quinze personnes, venant du Sud-Soudan, de la République démocratique du Congo, de l'Ethiopie et du Kenya ont participé durant trois jours au lancement de cet atelier de travail qui a eu lieu du 9 au 11 mars au Camp d’entraînement Tegla Loroupe pour les Athlètes Réfugiés de Ngong, dans la périphérie de Nairobi. Cet atelier était animé par Innocent Asiimwe, formateur de l’IAAF, et coordonné par Eunice Hasango, administratrice de la Fondation pour la Paix Tegla Loroupe.

« L'athlétisme est un sport auquel tout le monde peut prendre part, a déclaré le président de l'IAAF, Sebastian Coe. Je suis un admirateur de longue date du travail accompli par Tegla et son équipe, et je continue à l’être. Je suis fier que ce soient des fonds de l’IAAF qui ont permis, en 2014, d’enclencher le processus de formation de l’équipe de Réfugiés, une équipe que nous nous réjouissons d’accueillir dans nos compétitions cette année.

« La formation Kids’ Athletics est la première étape dans la pyramide des stages de formation des entraîneurs de l’IAAF. Il s’agit d’une manière superbe de responsabiliser les athlètes réfugiés en leur donnant la formation de base qui leur permettra éventuellement par la suite de poursuivre dans cette voie et d’accéder à des carrières d’entraîneurs d’athlétisme. »

Parmi les premiers athlètes qui seront entraînés par les participants à ce premier atelier figurent des combattants repentis. Ces guerriers s’adonnaient au vol de bétail, mais ils ont déposé leurs armes après avoir pris part aux Courses pour la Paix Tegla Loroupe, dont les premières ont été organisées dans son comté natal du Pokot occidental, en 2003. Plus récemment, ces courses sont devenues une épreuve transfrontalière organisées en Ouganda, le pays voisin. La formation Kids’ Athletics va permettre à ces ex-combattants d’acquérir des compétences et de devenir une partie intégrale et intégrée de la communauté, en transmettant leurs connaissances et leur savoir-faire aux autres.

Les 28 et 30 mars, après les Championnats du Monde de Cross-Country organisés à Kampala, en Ouganda, l'IAAF va accompagner un groupe de représentants des médias pour une visite de terrain, afin d’assister à des activités de Kids’ Athletics organisées dans les camps de réfugiés à Moroto et à Kapenguria, dans le comté du Pokot occidental.

IAAF

;