Injeti Srinivas, Director General, Sports Authority of India, Rajiv Yadav, Sports Secretary, Government of India, IAAF President Sebastian Coe and IAAF Council Member Adille Sumariwalla (AFI) © Copyright
Iaaf News New Delhi, India

‘Coaching sits at the very heart of athletics’ – President Coe signs agreement for Indian centre of excellence

Français

On the second day of a two-day visit (Mon 5 / Tue 6) to New Delhi, IAAF President Seb Coe signed an expression of intent with the Sports Authority of India, along with the Athletics Federation of India, for the establishment of a national centre of excellence for athletics.

The signing took place at the conclusion of President Coe’s visit to the Indian Government’s Ministry for Youth Affairs and Sports. Accompanied by IAAF Council colleague Adille J Sumariwalla, President of the Athletics Federation of India, Coe met with Rajiv Yadav, Sports Secretary of the Government of India, and Injeti Srinivas, Director General of the Sports Authority of India.

The expression of intent concerned the establishment of a high performance athletics academy in the Jawahar Lal Nehru Stadium Complex, New Delhi. It will focus on the coaching of ‘speed, power and technical events’ covering all sprints, jumps and the combined events.

The centre’s goal will be to provide excellent coaching, integrated support services and education for athletes. The Sports Authority of India will contribute to and be responsible for funding and provision of facilities, while the IAAF will assist the education of elite coaches and help arrange athletics specialists to visit and work with the academy’s event coaches.

“Coaching sits at the heart of national ambition in athletics,” commented President Seb Coe. “You can invest in all the talent spotting, athletics grass roots and development programmes you like but if you don’t have good coaching and good coach education, it’s just a happy accident if anything happens.

“I therefore have found it so encouraging that of all things I have been asked during my visit to India it has been to support coaching and I’m pleased that the IAAF can offer that support.

“The IAAF must do everything possible to assist member federations with getting well-trained and educated coaches and athletes together. It also can’t be a one-size-fits-all scheme. We have to be flexible about how we tailor our development programmes to the needs of smaller federations,” concluded President Coe, who later attended a school athletics competition at the Jawahar Lal Nehru Stadium.

Guest Editor for The Times of India

Also during his busy two-day Indian itinerary, President Coe visited the offices of The Times of India, which with a current readership of 7.6 million is India’s most widely read English newspaper and one of the world’s largest circulated daily. There Seb Coe met with the editor and staff and was honoured to be Guest Editor of the Day.

The Indian trip had begun on Monday with Seb Coe attending the opening of the Executive Council meeting of the Athletics Federation of India and, later the same day, the South Asian Federation Athletics Council meeting. 

In speeches delivered to inaugurate both meetings, the IAAF President reflected on the enormous athletics potential and the vast opportunities for development and growth in India and across Asia. That with Asia home to six of the world’s 10 fastest growing economies and 60% of the world’s youth population (15-24) living in Asia, the challenge was to build a youth fan base for athletics to attract an increasingly affluent Asian public. President Coe confirmed that the IAAF, as well as empowering and working with its area and national member federations to support tailored development, needed to work with them to maximise commercial opportunities.

IAAF


“L’entraînement constitue le cœur même de l’athlétisme” – le Président Coe signe un accord de déclaration d’intention pour la création d’un Centre d’excellence indien

Lors de la seconde journée de sa visite (lundi 5 et mardi 6) à New Delhi, le président de l’IAAF, Seb Coe, a signé un accord de déclaration d’intention avec l’Autorité sportive nationale d’Inde (SAI), en conjonction avec la Fédération d’athlétisme d’Inde, pour la création d’un centre national d’excellence pour l’athlétisme.

La signature des documents officiels s’est effectuée à la conclusion de la visite du Président Coe au Ministère de la Jeunesse et des sports. Accompagné de son collègue du Conseil de l’IAAF, Adille J. Sumariwalla, le président de la fédération indienne d’athlétisme, Coe y a rencontré Rajiv Yadav, Secrétaire d’Etat délégué aux sports, et Injeti Srinivas, directeur général de l’Autorité sportive nationale d’Inde.

Le projet porte sur la création d’une académie de hautes performances pour l’athlétisme, qui serait abrité au Complexe sportif du Stade Jawahar Lal Nehru, à New Delhi. Cette académie se focalisera principalement sur l’entraînement des disciplines demandant “vitesse, puissance et technicité”, recouvrant tous les sprints, les sauts et les épreuves combinées.

Le but du centre sera d’offrir un excellent niveau d’entraînement, des services de soutien intégrés et une éducation pour les athlètes. L’Autorité sportive nationale d’Inde contribuera et sera responsable pour les fonds et la fourniture des installations, tandis que l’IAAF assistera avec l’éducation des entraîneurs de haut niveau et facilitera l’organisation de visites par des spécialistes d’athlétisme qui se rendront sur place pour travailler avec les entraîneurs de l’académie.

“L’entraînement constitue le cœur-même de l’ambition nationale en athlétisme, a souligné le Président Coe. Vous pouvez investir autant que vous le voulez dans les domaines de la détection de talents, des compétitions pour jeunes débutants et les programmes de développement, mais si vous n’avez ni de bons entraîneurs, ni un bon système d’éducation d’entraîneurs, les bonnes choses n’arriveront que par le fait du hasard.

“J’ai ainsi trouvé vraiment encourageant que, parmi toutes les possibilités envisageables, on m’ait demandé au cours de ma visite en Inde de bien vouloir soutenir les entraîneurs, et je suis ravi que l’IAAF puise effectivement apporter une telle assistance. 

“L’IAAF doit tout mettre en œuvre pour assister les Fédérations membres à favoriser les rencontres entre entraîneurs bien formés et éduqués et athlètes. Il ne saurait au demeurant s’agir d’un format unique : nous devons être flexibles quant à la manière dont nous ajustons nos programmes de développement aux besoins des fédérations les plus petites”, a conclu le Président Coe, qui est ensuite allé assister à une compétition d’athlétisme scolaire au Stade Jawahar Lal Nehru.

Rédacteur en chef invité du Times of India

Lors de cette visite en Inde de deux jours, le Président Coe était également invité à visiter la rédaction du Times of India, qui, avec ses quelque 7,6 millions de lecteurs, est le quotidien anglophone le plus lu du pays. Seb Coe s’y est entretenu avec le rédacteur en chef et différents employés, et il lui a été fait l’honneur d’être nommé rédacteur en chef invité de la journée.

Le déplacement indien avait commencé lundi, lorsque Seb Coe a assisté à l’ouverture de la réunion du Conseil exécutif de la Fédération d’athlétisme indienne puis, plus tard dans la journée, de la réunion du Conseil de la Fédération d’athlétisme de l’Asie du Sud.

Dans des discours prononcés pour ouvrir les deux réunions, le président de l’IAAF a évoqué le potentiel athlétique énorme et les vastes opportunités de développement et de croissance qui existent tant en Inde qu’au travers de l’Asie toute entière. Il a expliqué que, comme l’Asie compte en son sein six des dix économies avec la plus forte croissance et 60% de la population jeune (15-24 ans) au monde, le défi consiste à bâtir une base de fans jeunes pour l’athlétisme et attirer un public asiatique dont le niveau de vie augmente rapidement. Le Président Coe a confirmé que l’IAAF, en plus de déléguer des pouvoirs et travailler avec des fédérations membres nationales et régionales pour soutenir un développement sur mesure, se devait de travailler avec celles-ci pour maximiser les opportunités commerciales.

IAAF