Usain Bolt storming towards another World Record of 9.58 seconds in the men's 100m Final with the USA's Tyson Gay in second and Jamaica's Asafa Powell in third (Getty Images) © Copyright
General News 17 août 2009

Bolt réécrit le sport

17 août 2009 Berlin, AllemagneAvant hier soir, on avait jamais pensé aux chiffres 9, 5, 8. On les connaissait dans un ordre inverse pour le saut en longueur, 8.95m et on pouvait se laisser aller à imaginer un 100m en 9.58. C’était le numéro d’un bus, un code postal, voire une place lors d’un marathon. Et puis Bolt est arrivé.

80 ans après qu’Eddie Tolan ait couru le 100 yards (91.44m) en 9.5, on retrouve le même temps mais cette fois-ci sur 100m.

Bolt a amélioré le record du monde de manière extraordinaire. Les 9.71 de Tyson Gay qui sont pourtant un nouveau record des USA ne pesent pas lourd. Que dire des 9.84 de Powell, nous rappelant brièvement une autre ère, celle de Donovan Bailey et de son titre olympique voilà 13 ans de cela.

Bolt vient de réécrire le sprint. Avant on parlait de duels, entre Carl Lewis et Ben Johnson ou Linford Christie, ou encore Michael Johnson contre Maurice Greece. On évoque désormais un esprit de camaraderie. Bolt a serré la main de Gay à l’échauffement et a même parlé du talent de son adversaire après course.

Concernant sa diététique, il a mangé le même menu hier que la veille de la finale du 100m de Pékin, soit des chicken nuggets.

« Asafa m’avait dit qu’il n’y avait pas de nuggets ici mais j’ai bien trouvé un McDo et j’ai donc eu beaucoup de nuggets à midi, » a expliqué Bolt.

Bolt est aussi un artiste. Gay a déclaré que Bolt était un comédien et qu’il avait une bonne personnalité. Il l’a démontré lors de la finale avant la course.

Alors comment fait-il pour rester aussi calme ?
« Je m’entraîne toute l’année pour le 100m. Je sais ce que je dois faire quand je suis au départ. Je peux m’amuser avant la course et quand le starter nous demande d’être prêt, je me concentre et c’est parti. »

De manière incroyable, ce fut hier, le premier titre mondial pour Bolt en tant que sénior. Il avait seulement un titre junior et cadet. Il est aussi devenu le premier Jamaïcain à gagner le titre mondial sur 100m et seulement le 2ème à remporter l’or après Bert Cameron sur 400m en 1983.

Le duel entre Bolt et Gay était attendu avec impatience. Les deux hommes ne s’étaient pas retrouvé sur la piste ensemble depuis les 9.72 de Bolt à New York, il y a 15 mois.
Gay avait été le plus rapide cette saison avec 9.77 mais Bolt avait du retrouver ses marques après un accident de voiture et souvent de mauvaises conditions climatiques lors de ses courses. D’autre part, il ne s’agit là que de la 2ème saison sur 100m pour Bolt. Il n’avait jamais couru sous les 10s avant 2008.

Pense t-il être déjà dans la légende du sport ? « J’y suis presque. Mais je ne pense pas
Que l’on puisse y arriver en deux saisons. Je dois continuer à faire cela chaque année. Cela va demander beaucoup de travail car les gars seront là l’an prochain aussi et l’année d’après. Mais j’ai travaillé dur pour y arriver. »


J’ai pris un bon départ. C’était mon objectif. J’ai ensuite bien accéléré et puis je me suis retrouvé en tête aux 50m. Je savais alors que cela serait difficile de me battre car il s’agit de mon point fort la fin de course. »

La presse lui a demandé s’il pensait pouvoir aller plus vite encore. Alors qu’il avait déjà expliqué qu’il pensait courir en 9.4, il a ajouté que tout est possible. « Je suis fier d’être le premier homme à avoir couru aussi vite. Je ne pense jamais au record du monde. Je suis au départ d’une course pour gagner. »

La prochaine question est la suivante : est-ce que Bolt peut battre son record du monde du 200m ? « Je ne pense pas. Je vais courir vite mais je pense que cela va être plus difficile car je n’ai pas beaucoup couru sur cette distance et je ne suis pas en forme pour cela. »

David Powell pour l'IAAF