IAAF Council meeting, Monaco, 22 Nov 2008 - General view (IAAF) © Copyright
General News

IAAF Council Meeting notes, Monaco - 22 November

READ ON for English and French language versions of this press release

- La traduction française suit le texte anglais 

Monte-Carlo – On the second and final day of their meeting in Monaco, ahead of tomorrow night’s World Athletics Gala, Council agreed venues for a number of IAAF competitions.

Following impressive presentations, Council agreed the venues for three future IAAF Competitions.

The 2010 IAAF World Athletics Final will be hosted by Rabat, Morocco on 11-12 September (with the IAAF World Cup in Split now confirmed for the previous weekend, 4-5 September), the 2010 World Half Marathon Championships will be held in Nanning, China on 9 October (date to be confirmed at next council meeting) and the 2011 IAAF World Youth Championships will be held in Lille, France from the 6-10 July.

Rabat’s Stadium - Prince Moulay Abdellah – has a 46,000 seat capacity, and is just 200m from Morocco’s National Institute of Athletics. It is the first time that the World Athletics Final, which is the climax of the IAAF World Athletics Tour, will be hosted outside Europe.

With China keen to follow up on the success of the Olympics in Beijing by hosting other major athletics’ events, Nanning, a city of 6.8 million people, is certain to be an enthusiastic and efficient host of the only World Championship event in the IAAF calendar for road running specialists.

Main strategy of the French athletics federation centres around the encouragement of youth athletics and close relations with schools. France, despite being proud of being an “organising federation” has never hosted the IAAF Youth Championships before. Lille , the 2004 European capital of culture, has 1,200,000 citizens living in close proximity of the city. 150,000 students study in the city and there should be an enthusiastic support for competitors at these World Youth Championships.

New World Athletics Tour concept

Council discussed the next stages in the project to reform the structure of the IAAF World Athletics Tour of 1 day meetings and was informed that, despite the very difficult global financial situation, three investors have agreed to begin final negotiations to become partners of this new initiative. It was agreed that discussions, regarding not only the investment packages, but the form and structure, would continue until the next IAAF Council meeting which takes place in Berlin on 21-22 March 2009.

Council agrees Anti-Doping Rules changes

The IAAF like other international federations is required to bring its anti-doping rules into compliance with the World Anti-Doping Code by January 1st, 2009.

Over the past year WADA has produced various international standard documents on technical aspects of anti-doping (e.g. laboratory standards etc.) some aspects of which must be incorporated into the IAAF’s Anti-Doping Regulations. 

Almost all Council members attended a workshop session on November 20th convened specifically to discuss the proposed rule changes.  Prior to the workshop, Council members had been provided with the draft rules and regulations and related information to assist in familiarizing themselves with the proposed rule changes.

Council agreed:

- To approve the draft rules and regulations, noting that the changes will bring the IAAF into compliance with the WADA Code in all major areas.  The few instances where the IAAF rules or regulations diverge from the Code, while important to the IAAF, are not likely to prompt any punitive or other action from WADA for failure to fully comply with the Code.  It will be clear in the rules that, in the event of any conflict between IAAF rules and the World Code, IAAF rules will prevail.

- That the specific proposals regarding financial penalties for athletes and support personnel (allowed for on a discretionary basis in the WADA Code) be further developed with a view to formal consideration and decision by Council at the March 2009 meeting.  At the same time, a revised version of the existing schedule of penalties for national federation failure to comply with anti-doping rules will also be brought forward.

- That the Council give a mandate to the Juridical Commission to finalise all consequential changes upon approval of the draft rules, including specifically finalising the athlete and athlete support personnel agreements and changes to the current Chapter 4 (Disputes) that, as from 1 January 2009, will be limited in application to non-doping related disputes only.

- That final editing and fine-tuning of the draft rules and regulations occur immediately on points of style (not substance) and that the final version of the rules and regulations be circulated to member federations along with guidance on the changes and on how to incorporate the revised rules and regulations into their own national rules to ensure they are also in compliance with the World Code by the required date.    

- That the IAAF pursue strengthened interaction with WADA through formal representation on key WADA committees (particularly those dealing with technical matters such the list of banned substances, TUEs etc.), and through regular meetings of senior representatives of WADA and the IAAF.

- That the IAAF continue to research how to maximise the recovery of its legal costs in litigating doping cases, including entering discussions with the Court of Arbitration for Sport on this issue.   


Athletes Representative Licence programme

Council had a lengthy discussion with representatives of the IAAF Juridical Commission regarding reform of the IAAF Athletes’ Representatives licensing system and specific rules regarding athlete representation.

Council was informed that, viewing the complexity of the task, the new Regulations related to Athletes Representatives would not be ready to be in force until 1 January 2010 and will be presented to the Council for approval in 2009.

However, in order to allow Athletes’ Representatives to be in compliance with the new Regulations on 1 January 2010, Council has given the mandate to the IAAF Office/Juridical Commission to begin finalizing details of a qualifying examination which should take place in the third trimester of 2009.

IAAF


Les travaux du Conseil de l’IAAF à Monaco (22 novembre)

Monte-Carlo – Lors de la seconde et dernière journée de sa réunion à Monaco, à la veille de la soirée du Gala Mondial de l’Athlétisme, le Conseil a officialisé les sites de plusieurs compétitions de l’IAAF.

Après des exposés qui ont fait impression, le Conseil a choisi les sites de trois futures compétitions de l’IAAF.

La Finale Mondiale de l’Athlétisme de l’IAAF 2010 aura lieu à Rabat au Maroc, les 11 et 12 septembre (au passage, les dates de la Coupe du Monde de l’IAAF ont été confirmées pour le week-end précédent des 4 et 5 septembre). Les Championnats du Monde de Semi-Marathon 2010 seront organisés, eux, à Nanning, en Chine, le 9 octobre – la date sera confirmée lors de la prochaine réunion du Conseil. Enfin, la ville française de Lille a été choisie pour accueillir les Championnats du Monde Cadets de l’IAAF 2011, du 6 au 10 juillet.

Le stade de Rabat — Prince Moulay Abdellah – dispose d’une capacité de 46 000 places et se trouve à 200m à peine de l’Institut national d’Athlétisme du Maroc. Pour la première fois en 2010, la Finale Mondiale de l’Athlétisme, point culminant du Circuit Mondial d’Athlétisme de l’IAAF, aura lieu hors d’Europe.

Dans le sillage du succès des Jeux Olympiques de Beijing, la Chine, qui souhaitait organiser d’autres épreuves majeures d’Athlétisme, a été servie. Ainsi Nanning, une cité peuplée de 6,8 millions d’âmes, est certaine de devenir l’hôte enthousiaste et efficace de la seule épreuve au label Championnats du Monde que compte le calendrier de la course sur route de l’IAAF.

De son côté, la Fédération française d’athlétisme a centré sa principale stratégie sur la promotion de l’athlétisme des jeunes et l’établissement de liens étroits avec les écoles. Malgré sa fierté de "fédération organisatrice", la France n’a jamais accueilli auparavant les Championnats du Monde Cadets de l’IAAF. Lille, élue capitale européenne de la culture en 2004, compte 1 200 000 habitants vivant soit dans la ville même, soit dans les alentours proches. C’est également une ville universitaire forte de 150 000 étudiants et cela devrait constituer un soutien de poids pour les compétiteurs lors de ces Championnats du Monde Cadets.

Nouveau concept pour le Circuit Mondial d’Athlétisme

Le Conseil a débattu des prochaines étapes du projet de réforme de la structure des réunions d’un jour du Circuit Mondial d’Athlétisme de l’IAAF. Il a en outre appris que malgré les difficultés liées à la crise financière mondiale, trois investisseurs avaient accepté d’entrer dans la dernière ligne droite des négociations pour devenir partenaires de cette nouvelle initiative. Il a été convenu de poursuivre les discussions, non seulement sur le contenu de l’investissement, mais également sur la forme et la structure, jusqu’à la prochaine réunion du Conseil de l’IAAF, prévue les 21 et 22 mars 2009 à Berlin.

Le Conseil ratifie les modifications des règles antidopage

Comme d’autres fédérations internationales, l’IAAF a été enjointe de mettre ses règles antidopage en conformité avec le Code mondial antidopage à partir du 1er janvier 2009.

Tout au long de cette année, l’AMA a élaboré divers documents standards internationaux sur les aspects techniques de l’antidopage (les normes des laboratoires, par exemple, etc.) dont certains doivent être intégrés aux règlements antidopage de l’IAAF.

La quasi-intégralité des membres du Conseil a participé, le 20 novembre, à une séance de travail mise sur pied pour débattre des modifications des règles proposées. Les membres du Conseil avaient reçu auparavant l’avant-projet des règles et des règlements ainsi que des informations annexes destinées à leur permettre de se familiariser avec les modifications des règles proposées.

Le Conseil a décidé :

- d’approuver l'avant-projet de règles et de règlements, en notant que les modifications permettront à l’IAAF de se mettre en conformité avec le Code de l’AMA dans les principaux domaines. Les rares points de divergence entre les règles et règlements de l’IAAF et le Code, bien qu’importants aux yeux de l’IAAF, ne sont pas de nature à engendrer la moindre sanction ou action de l’AMA au motif d’une non-conformité totale avec le Code. Les règles seront d’ailleurs claires à ce sujet : en cas de désaccord entre les règles de l’IAAF et le Code mondial, les règles de l’IAAF prévaudront.

- que les propositions spécifiques relatives aux sanctions financières envers les athlètes et leur personnel d’encadrement (autorisées sur une base discrétionnaire dans le Code de l’AMA) devaient être développées davantage en vue de leur examen formel et d’une décision du Conseil, lors de la réunion de mars 2009. Dans le même temps, une version révisée de la liste des sanctions envers les fédérations nationales qui ne se conforment pas aux règles antidopage sera également présentée.

- de donner mandat à la commission juridique pour finaliser toutes les modifications consécutives à l’adoption de l’avant-projet de règles, y compris de finaliser spécifiquement les contrats des athlètes et de leur personnel d’encadrement et les modifications du chapitre IV actuel (Conflits). A partir du 1er janvier 2009, ce paragraphe sera limité dans son application aux conflits sans lien avec le dopage.

- que les dernières corrections et l'ajustement de l’avant-projet de règles et de règlements ne portaient que sur des points de style (et pas sur le fond) et que la version finale des règles et des règlements devait être envoyée aux fédérations membres. Le document sera accompagné d’une notice explicative sur les modifications et sur la manière d’intégrer les règles révisées à leur propres règles nationales afin de garantir qu’elles soient également en conformité avec le Code mondial à compter de la date requise.

- que l’IAAF devait poursuivre sa coopération renforcée avec l’AMA par le biais d’une représentation officielle dans des commissions clefs de l’AMA (notamment celles qui s’occupent des questions techniques telles que la liste des substances interdites, les AUT, etc.) et par des réunions régulières entre les principaux représentants de l’AMA et de l’IAAF.

- que l’IAAF continuait à rechercher les moyens de recouvrer au maximum ses frais juridiques liées aux litiges portant sur les cas de dopage, y compris en entamant des discussions avec le Tribunal arbitral du sport sur cette question.

Programme de licence pour les agents d’athlètes

Le Conseil a eu une longue discussion avec les représentants de la commission juridique de l’IAAF à propos de la réforme du système de licence des agents d’athlètes de l’IAAF et des règles spécifiques concernant la représentation des athlètes.

Le Conseil a ainsi été informé que, vu la complexité de la tâche, les nouveaux règlements relatifs aux agents des athlètes ne seraient pas prêts pour application avant le 1er janvier 2010 et qu’ils seraient soumis pour approbation au Conseil courant 2009.

Toutefois, afin de permettre aux représentants des athlètes d’être en conformité avec les nouveaux règlements le 1er janvier 2010, le Conseil a donné mandat au bureau/à la commission juridique pour commencer à finaliser les détails d’un examen diplômant qui devrait être programmé au 3ème trimestre 2009.

IAAF

Légende photo : lors des travaux du Conseil de l’IAAF, le 23 novembre à Monaco (IAAF)