Nafissatou Thiam of Belgium and Mutaz Barshim of Qatar, the 2017 IAAF Athletes of the Year (Philippe Fitte) © Copyright
Press Release Monaco

Barshim and Thiam named 2017 Athletes of the Year

Français

Qatar's Mutaz Essa Barshim and Nafissatou Thiam of Belgium have been named the male and female World Athletes of the Year at the IAAF Athletics Awards 2017, held at the Grimaldi Forum in Monaco on Friday (24).

Barshim, 26, was one of the most consistent and dominant athletes of the year. Starting with a 2.35m leap in Jeddah in April and ending with a 2.40m jump in Eberstadt in August, Barshim pieced together an undefeated season across 11 competitions. 

He won the world title in impressive fashion, clearing all of his heights up to his winning mark of 2.35m on his first attempt. One week after his triumph in London, he jumped a world-leading 2.40m in Birmingham and followed it four days later with a winning jump of 2.36m in Zurich to secure the IAAF Diamond League title.

Barshim ended the 2017 season with nine of the best 11 jumps in the world this year, capped by his two 2.40m leaps. He is the first high jumper in history to leap 2.40m or higher in five successive years.

Thiam, the recipient of last year's Female Rising Star Award after claiming the Olympic heptathlon title, began 2017 by winning the European indoor pentathlon title with a world-leading 4870 points.

Two months later, the 23-year-old climbed to third on the world heptathlon all-time list after winning at the IAAF Combined Events Challenge meeting in Gotzis with 7013 points, producing a series that included a 1.98m high jump and a 59.32m javelin throw. 

At the World Championships in London, Thiam lived up to expectation in all seven disciplines and earned the title with a score of 6784.

IAAF President Sebastian Coe presented the trophy to Barshim, while International Athletics Foundation (IAF) Honorary President HSH Prince Albert II of Monaco presented the trophy to Thiam.

"Tonight is our time to celebrate," Seb Coe said. "We have recognised the achievements and remarkable careers of some outstanding athletes, coaches and officials. With more than 50 champions, record breakers, ambassadors and coaches here tonight it’s impossible to individually honour everyone – I wish we could.

"We celebrate your amazing contributions to a phenomenal year of athletics. I’m particularly excited by the young generation of talent which so dramatically came of age on the world stage in 2017.

"Athletics looks forward to a strong and exciting future safe in your hands." 

Other awards

 

MALE RISING STAR
Karsten Warholm
 

Following an illustrious junior career, during which he spent most of his time focused on the combined events, 2017 was the first season in which Warholm dedicated himself completely to the 400m hurdles.

The Norwegian doubled up at the European Under-23 Championships in the 400m hurdles and 400m, where he won gold and silver respectively. But his biggest achievement came at the IAAF World Championships in London where he became the youngest ever world champion in the event. 

 

FEMALE RISING STAR
Yulimar Rojas
 

Continuing on from her fine year in 2016, Rojas took her triple jump prowess further to emerge victorious at this year’s IAAF World Championships.

The Olympic silver medallist was one of the favourites for the triple jump title at the World Championships in London but was up against defending champion Caterine Ibarguen. In a dramatic final, Rojas emerged victorious and, at the age of 21, became the youngest ever triple jump gold medallist in World Championships history.

 

PRESIDENT'S AWARD
Usain Bolt
 

Widely considered one of the greatest sprinters of all-time, Bolt is a three-time 100m and 200m Olympic champion who collected 11 world titles over an international career that began when he was in his late teens. Bolt, 31, won four world 200m titles, three at 100m, and holds the world record over both distances, 9.58 at 100m and 19.19 at 200m. The Jamaican retired this season after taking 100m bronze at the World Championships in London to end his career as one of the most recognised athletes in the world.

This award recognises and honours great service to athletics.

 

COACHING ACHIEVEMENT
Anna Botha
 

The Namibian coach is best known for guiding Wayde van Neikerk to the 2015 and 2017 world 400m titles and the 2016 Olympic gold medal where the South African broke the world record with a sensational 43.03 run.

A former athlete who competed in the sprints and long jump, Botha, better known as Tannie Ans, began her career as a coach in the late 1960s, first by guiding her children and later by identifying and developing regional talent. She has been the head coach at the University of the Free State since 1990.

 

WOMEN IN ATHLETICS
Cherry Alexander
 

Alexander has been involved in athletics for more than 30 years, playing key roles in helping deliver major events in the UK.

Alexander served as managing director for the IAAF World Championships London 2017. She currently serves as head of international and televised events at UK Athletics.

This award recognises outstanding achievements and contributions made to develop, encourage and strengthen the participation of women and girls at all levels of the sport.

 

ATHLETICS PHOTOGRAPH OF THE YEAR
 

Paul Sanwell's image of Australia's Sally Pearson in the semi-finals of the 100m hurdles at the IAAF World Championships London 2017.

IAAF

 


Mutaz Essa Barshim et Nafissatou Thiam nommés Athlètes de l’année 2017

Le Qatari Mutaz Essa Barshim et la Belge Nafissatou Thiam ont été nommés Athlètes Mondiaux de l’Année masculin et féminine, lors des Trophées de l’athlétisme de l’IAAF 2017, qui se sont déroulés au Grimaldi Forum de Monaco vendredi (24).

Le spécialiste du saut en hauteur, Barshim, 26 ans, a été l’un des athlètes les plus réguliers et les plus dominateurs de l’année. Au terme d’une saison entamée par un saut à 2,35 m à Djeddah en avril et conclue par un bond à 2,40 m à Eberstadt en août, Barshim est resté invaincu en 11 compétitions.

Il a été sacré champion du monde en faisant forte impression, effaçant toutes les barres menant à son saut victorieux à 2,35 m à son premier essai. Une semaine après son triomphe londonien, le Qatari a franchi 2,40 m à Birmingham – meilleure performance mondiale de la saison – puis 2,36 m quatre jours plus tard à Zurich pour remporter la Diamond League de l’IAAF.

Barshim a terminé la saison 2017 en ayant réalisé 9 des 11 meilleurs sauts du monde cette année, couronnés par ses deux sauts à 2,40 m. Il est le premier sauteur en hauteur de l’histoire à avoir franchi 2,40 m ou plus lors de cinq années consécutives.

De son côté, Nafissatou Thiam, élue l’an dernier Meilleure espoir féminin après avoir remporté le titre olympique de l’heptathlon, a débuté l’année 2017 en devenant championne d’Europe en salle du pentathlon avec 4 870 points, meilleure performance de l’année.

Deux mois plus tard, l’athlète belge de 23 ans s’est hissée à la troisième place de la liste mondiale de tous les temps de l’heptathlon après avoir remporté la réunion du Challenge des Epreuves combinées de l’IAAF de Götzis avec 7 013 points. Au passage, elle a sauté 1,98 m en hauteur et expédié son javelot à 59,32 m.

Aux Championnats du Monde de Londres, Nafissatou Thiam a répondu aux attentes dans les sept disciplines et remporté le titre avec un total de 6 784 points.

Barshim a reçu son trophée des mains du président de l’IAAF, Sebastian Coe, alors que SAS le Prince Albert II de Monaco, président d’honneur de la Fondation Internationale d’Athlétisme (IAF), a récompensé Nafissatou Thiam.

« Ce soir, l’heure est à la fête, a déclaré Seb Coe. Nous avons honoré les exploits et la carrière remarquable de certains athlètes, entraîneurs et officiels exceptionnels. Avec la présence de plus de 50 champions, détenteurs de records, ambassadeurs et entraîneurs ici ce soir, il est - malheureusement - impossible de récompenser individuellement tout le monde. »

« Nous célébrons votre contribution extraordinaire à une année d’athlétisme phénoménale. Je suis particulièrement enthousiasmé par la jeune génération talentueuse qui a atteint avec brio sa maturité sur la scène mondiale en 2017. »

« Toute la famille de l’athlétisme se réjouit à la perspective d’un avenir solide et exaltant entre vos mains. »

 

Les autres récompenses


Espoir masculin
Karsten Warholm

Après une carrière junior remarquable, au cours de laquelle il s’est surtout tourné vers les épreuves combinées, Karsten Warholm a consacré totalement sa saison 2017 au 400 m haies.

Aux Championnats d’Europe des moins de 23 ans, le Norvégien a doublé 400 m haies et 400 m, remportant respectivement l’or et l’argent. Mais c’est aux Championnat du Monde de l’IAAF à Londres qu’il a réalisé son plus bel exploit en devenant le plus jeune champion du monde de tous les temps de la discipline du 400 m haies.

 

Espoir féminin
Yulimar Rojas

Poursuivant sa belle année 2016, la Vénézuélienne Yulimar Rojas a franchi un nouveau palier au triple saut en remportant la victoire aux Championnats du Monde de l’IAAF de cette année.

La vice-championne olympique était l’une des favorites du triple saut aux Championnats du Monde de Londres, mais elle a trouvé sur sa route la tenante du titre, la Colombienne Caterine Ibarguen. La Vénézuélienne est cependant sortie victorieuse d’une finale spectaculaire, devenant à 21 ans la plus jeune championne du monde de l’histoire du triple saut.

 

Prix du Président
Usain Bolt

Fort de son triple doublé olympique sur 100 m et de 200 m et de ses 11 titres mondiaux au cours d’une carrière qui a débuté vers la fin de l’adolescence, Usain Bolt est largement considéré comme l’un des plus grands sprinters de tous les temps. Bolt, 31 ans, a remporté quatre titres mondiaux au 200 m, trois au 100 m, et il détient le record du monde sur les deux distances, 9 sec 58 au 100 m et 19 sec 19 au 200 m. Le Jamaïcain a pris sa retraite cette saison après avoir terminé troisième du 100 m des Championnats du Monde à Londres et il restera comme l’un des athlètes les plus reconnus de la planète.

Ce prix récompense et honore de grands services rendus à l’athlétisme.

 

Entraîneur de l’année
Anna Botha

L’entraîneur namibienne est surtout connue pour avoir conduit Wayde van Niekerk au titre mondial du 400 m en 2015 et en 2017 et à la médaille d’or olympique en 2016 où le Sud-Africain a battu le record du monde avec un chrono sensationnel de 43 sec 03.

Ancienne spécialiste de sprint et de saut en longueur, Anna Botha, plus connue sous le nom de « Tannie Ans » (Tante Ans), a commencé sa carrière d’entraîneur à la fin des années 60, d’abord en guidant ses propres enfants, puis en identifiant et en faisant fructifier les talents régionaux. Elle est entraîneur en chef de l’Université de l’État-Libre depuis 1990.

 

Femme de l’année en athlétisme
Cherry Alexander

Cherry Alexander est liée depuis plus de 30 ans au milieu de l’athlétisme et tient un rôle majeur dans l’organisation d’événements majeurs au Royaume-Uni.

Elle a été directrice générale des Championnats du Monde de l’IAAF Londres 2017 et est actuellement responsable des événements internationaux et télévisés de UK Athletics, la fédération britannique d’athlétisme.

Ce prix récompense des initiatives et des contributions exceptionnelles destinées à développer, encourager et renforcer la participation des femmes et des jeunes filles à tous les niveaux du sport.

 

Photo d’athlétisme de l’année

Le cliché représentant l’Australienne Sally Pearson en demi-finale du 100 m haies aux Championnats du Monde de l’IAAF, Londres 2017, réalisé par Paul Sanwell.

IAAF