The 204th IAAF Council Meeting in Vienna (Getty Images) © Copyright
Press Release Vienna, Austria

‘RusAF has not met reinstatement conditions’ – IAAF Council Meeting, Vienna

Français

The 204th IAAF Council Meeting was held today at the Grand Hotel Wien in Vienna, Austria. The meeting was attended by 25 members of the 27-strong Council and chaired by IAAF President Sebastian Coe.

This session of Council was an extraordinary meeting held principally to give the Russian Athletics Federation (RusAF) a further opportunity to satisfy the Reinstatement Conditions for IAAF Membership ahead of the forthcoming European Championships in Amsterdam and the Rio 2016 Olympic Games.

IAAF Taskforce – RusAF update

Rune Andersen, the independent chairperson of the IAAF Taskforce which is monitoring the verification process delivered a report which made four separate unanimous recommendations to Council. 

The first recommendation is that RusAF should not be reinstated to membership at this stage, because several important Verification Criteria have not been met, specifically:

- The deep-seated culture of tolerance (or worse) for doping that led to RusAF being suspended in the first place appears not to have changed materially to date.

- A strong and effective anti-doping infrastructure capable of detecting and deterring doping has still not been created. 

- There are detailed allegations, which are already partly substantiated, that the Russian authorities, far from supporting the anti-doping effort, have in fact orchestrated systematic doping and the covering up of adverse analytical findings.

The decision not to reinstate RusAF means that Russian athletes remain ineligible under IAAF Rules to compete in International Competitions including the European Championships and the Rio 2016 Olympic Games.

The second recommendation is that while RusAF remains suspended, no other representatives of RusAF (i.e. officials, athlete support personnel, etc) should take part in International Competition or in the affairs of the IAAF. 

Commenting on the Council’s decision, IAAF President Sebastian Coe said: “Although good progress has been made, the IAAF Council was unanimous that RusAF had not met the reinstatement conditions and that Russian athletes could not credibly return to international competition without undermining the confidence of their competitors and the public. As a result, RusAF has not been reinstated to membership of the IAAF at this stage.”

Rune Andersen, the IAAF Taskforce independent chairperson, said: “For Russian athletes to be reinstated into international competition, RusAF must show that there is now a culture of zero tolerance towards doping in Russian athletics and that RusAF, RUSADA, and the public authorities in Russia, working in cooperation, have created an anti-doping infrastructure that is effective in detecting and deterring cheats, and therefore provides reasonable assurance and protection to clean athletes both inside and outside of Russia.”

The IAAF Council also passed today a rule amendment (the third recommendation) to the effect that if there are any individual athletes who can clearly and convincingly show that they are not tainted by the Russian system because they have been outside the country, and subject to other, effective anti-doping systems, including effective drug-testing, then they should be able to apply for permission to compete in International Competitions, not for Russia but as a neutral athlete.

The fourth recommendation is that any individual athlete who has made an extraordinary contribution to the fight against doping in sport should also be able to apply for such permission. In particular, Yuliya Stepanova's case should be considered favourably.     

All four recommendations were unanimously accepted by the IAAF Council.

The IAAF President, Sebastian Coe added: “The council was unanimous in accepting the recommendations and sending a very clear signal to athletes and the public about our intention to reform our sport. I am proud also that the Council accepted the recommendation to refer Yuliya Stepanova’s application to an appropriate panel under this amended rule as soon as possible. With the assistance of the Taskforce we will continue to work with RusAF on the reinstatement of Russian athletes as soon as possible.”

IAAF

 


"La RusAF n'a pas rempli les conditions requises pour sa réintégration" - Réunion du Conseil de l'IAAF, Vienne

La 204e réunion du Conseil de l'IAAF s'est tenue aujourd'hui dans le Grand Hotel Wien de Vienne, en Autriche. 25 membres du Conseil, qui en compte 27, étaient présents pour cette réunion présidée par Sebastian Coe, le président de l'IAAF.

Cette session du Conseil était une réunion extraordinaire tenue principalement pour offrir à la Fédération russe d'athlétisme (RusAF) une nouvelle opportunité de satisfaire aux Conditions de réadmission au rang de membre de l'IAAF dans la perspective des tout prochains Championnats d'Europe, à Amsterdam et des Jeux Olympiques de Rio 2016.

Groupe de travail de l'IAAF – dernière nouvelles concernant la RusAF

Rune Andersen, le président indépendant du Groupe de travail de l'IAAF qui suit le processus de vérification, a présenté un rapport contenant quatre recommandations distinctes, toutes acceptées à l'unanimité par le Conseil. 

La première recommandation est que la RusAF ne devrait pas retrouver son statut de Membre à ce stade, parce que plusieurs Critères de Vérification importants n'ont pas été remplis, à savoir:  

- La profonde culture de tolérance (ou pire) envers le dopage qui a, justement, mené à la suspension de la RusAF ne semble pas avoir changé de façon importante à ce jour. 

- Une infrastructure antidopage robuste et efficace, capable de détecter et de décourager le dopage n’a toujours pas été créée.   

- Il existe des allégations détaillées, dont certaines déjà partiellement étayées, que les autorités russes, loin de soutenir l’effort antidopage, auraient en fait orchestré le dopage systématique et la dissimulation de résultats anormaux 

La décision de ne pas réintégrer la RusAF signifie que les athlètes russes demeurent inéligibles, selon les Règles de l'IAAF, pour concourir aux Championnats d'Europe 2016 et aux Jeux Olympiques de Rio 2016.

La seconde recommandation est que, tant que la RusAF demeure suspendue, aucun autre représentant de la RusAF (officiels, entourage des athlètes etc.), ne peut participer à une compétition internationale ou à des processus inhérents à l'IAAF. 

Le président de l'IAAF, Sebastian Coe, a déclaré à propos de la décision: “Bien que de bon progrès aient été accomplis, le Conseil de l'IAAF a été unanime dans sa vue que la RusAF n'avait pas rempli les conditions de réintégration, et que les athlètes russes ne pouvaient, de manière crédible, retourner à la compétition internationale sans que cela n'affecte la confiance de leurs compétiteurs et du public. Le résultat en est que la RusAF n'a pas été réintégrée au rang de Membre de l'IAAF à ce stade.”

Rune Andersen, le président indépendant du Groupe de travail de l'IAAF, a déclaré: “Pour que les athlètes russes puissent retrouver la compétition internationale, la RusAF doit démontrer qu'il existe maintenant une culture de tolérance-zéro envers le dopage dans l'athlétisme russe et que la RusAF, RUSADA, et les autorités publiques en Russie, travaillant en collaboration, ont créé une infrastructure antidopage qui soit efficace pour identifier et décourager les tricheurs, offrant de fait aux athlètes propres une protection et des assurances raisonnables, tant en Russie qu'à l'extérieur de ses frontières."

Le Conseil de l'IAAF a également entériné aujourd'hui une modification à une Règle (la troisième recommandation) stipulant que s'il existe des athlètes individuels pouvant démontrer de manière claire et convaincante qu'ils ne sont pas entachés par le système russe parce qu'ils ont été en dehors du pays, et sujets à d'autres systèmes d'antidopage efficients, dont des contrôles antidopage efficaces, il leur est possible de demander l’autorisation de concourir aux épreuves internationales, non pas pour la Russie, mais sous une bannière neutre.

La quatrième recommandation est que tout athlète individuel ayant fait une contribution extraordinaire à la lutte contre le dopage dans le sport devrait aussi pouvoir demander une telle autorisation. En particulier, le cas de Yuliya Stepanova, devrait être considéré favorablement. 

Chacune des quatre recommandations a été acceptée à l'unanimité par le Conseil de l'IAAF.

Le président de l'IAAF, Sebastian Coe, a ajouté: “Le Conseil a accepté à l'unanimité les recommandations et a ainsi envoyé un signal très clair aux athlètes comme au public par rapport à notre intention de réformer notre sport. Je suis également fier que le Conseil ait accepté la recommandation de soumettre l'application de Yuliya Stepanova à un panel approprié dans les plus brefs délais, en ligne avec cette Règle modifiée. Avec l'assistance du Groupe de travail, nous allons continuer à travailler avec la RusAF sur la réintégration des athlètes russes le plus rapidement possible.”

IAAF

;