Nanjing is awarded 2020 World Indoor Championships (Philippe Fitte) © Copyright
Press Release Monaco

Nanjing is awarded 2020 World Indoor Championships – IAAF Council, day 2

Français

The second and final day of the 212th IAAF Council Meeting, chaired by IAAF President Sebastian Coe, was held today (26) at Le Meridien hotel, Monaco.

IAAF World Indoor Championships 2020

Following three passionate and technically high-level presentations made by all three candidates, the Chinese city of Nanjing was awarded the IAAF World Indoor Championships 2020.

Delegations from the three candidate cities made their presentations to Council in the following order (after the drawing of lots): Nanjing (CHN), Belgrade (SRB) and Torun (POL).

Athletes of the past and present played a central role in the presentations. They included China’s world shot put champion Gong Lijiao, Serbia’s European outdoor and indoor long jump champion Ivana Spanovic and Poland’s 2002 European indoor 400m champion Marek Plawgo.

Nanjing, a city of more than 8million, staged the 2014 Olympic Youth Games and will build a stadium specifically for the World Indoor Championships in the Nanjing Youth Olympic Sports Park. It will offer a permanent legacy as an athletics training centre after the championships.

"I look forward to celebrating the very best of world athletics in 2020 in Nanjing," said Coe. "The hosting of these championships will assist the development of an already established and growing culture of athletics in the country.

“We were impressed with all the bids, particularly the involvement of athletes in the presentations and the plans for permanent athletics legacy at elite and community level which was central to all three visions for 2020," he added. "There can only be one winner in any race but I hope that Belgrade and Torun will return in future years to bid for other championships, as you each have so much to offer to the future of athletics.”

Hu Wanjin, Vice Mayor of Nanjing and a member of the bid presentation delegation, commented: "It is a great honor for the ancient and modern city Nanjing to win the right to host the IAAF World Indoor Championships 2020. In the following two-and-a-half years, with the help and guidance of the Chinese Athletics Association, the whole city will spare no effort to deliver a wonderful sports festival."

Russian Federation (RusAF) reinstatement

The current status (full report) is that most, but not all, of the Verification Criteria have been met. Of the five remaining conditions in the Roadmap, one has been fully met to date (support for the Clean Sport Movement), two others have only been partly met (satisfactory testing, and a solution to the problem of enforcement of provisional suspensions of coaches), and two have not been met at all (acknowledgement of McLaren findings; reinstatement of RUSADA).

Based on the above, the conditions established by the IAAF Council for reinstatement of RusAF to IAAF membership have not yet been met in full. Instead several material conditions remain outstanding, either in whole or in part and as a result the IAAF Council approved the unanimous recommendation of the IAAF Russian Taskforce not to reinstate RusAF until all of the reinstatement conditions the Council has set have been met in full. The Council also approved the Taskforce’s recommendation that the current Verification Criterion that a Russian athlete must undergo at least three tests in the six months prior to international competition be replaced with a requirement that RusAF ensure an effective, intelligent and proportionate test distribution plan is implemented for testing its athletes at the national level, with the Athletics Integrity Unit to determine whether this reinstatement condition has been met.

Commenting on the report, Rune Andersen, independent Chair of the IAAF Russian Taskforce said: "RusAF continue to work hard at reforming Russian track and field, and the Taskforce continues to support those efforts. However, there are several reinstatement conditions still to be satisfied. In particular, RusAF needs the Russian authorities to get RUSADA reinstated and to acknowledge the McLaren findings."

Athletics Integrity Unit – Morocco removed from watch list

Brett Clothier, the head of the Athletics Integrity Unit (AIU), delivered an update report to Council on the countries placed on an anti-doping watch list.

AIU’s recommendation, which Council approved, was that Morocco is removed from the current anti-doping watch list of five countries but will be required to submit activity reports to the AIU during 2018.

Belarus, Ethiopia, Kenya and Ukraine will remain on the list and a new set of requirements for these four federations will be prepared based upon their anti-doping activities in 2017. Monitoring of the compliance with those requirements will be made by the AIU Board who will report back to Council.

Remaining items for discussion at IAAF Council this afternoon

This afternoon the Council will hear reports from a number of Commissions including the Coaches Commission, the Values Commission, the Road Running Commission and the Competition Commission and an update from the Gender Leadership Commission.

IAAF

 


Conseil de l’IAAF (2e journée) : les Championnats du monde en salle 2020 attribués à Nanjing

La deuxième et dernière journée de la 212e réunion du Conseil de l’IAAF, présidée par le président de l’IAAF Sebastian Coe, s’est tenue aujourd’hui (26) à l’hôtel Le Méridien de Monaco.

Championnats du Monde en Salle de l’IAAF 2020

Après les trois présentations passionnées et d’un haut niveau technique effectuées par les trois cités candidates, la ville chinoise de Nanjing s’est vue décerner les Championnats du Monde en Salle de l’IAAF 2020.

Les délégations des trois villes candidates ont effectué leurs présentations au Conseil dans l’ordre suivant (après tirage au sort) : Nanjing (CHN), Belgrade (SRB) et Torun (POL).

Les athlètes, d’hier et d’aujourd’hui, ont joué un rôle essentiel dans les présentations. Parmi eux figuraient la Chinoise Gong Lijiao, championne du monde du lancer du poids, la Serbe Ivana Spanovic, championne d’Europe du saut en longueur en plein air et en salle, et le Polonais Marek Plawgo, champion d’Europe en salle du 400 m en 2002.

Nanjing, ville de plus de 8 millions d’habitants, a organisé les Jeux Olympiques de la Jeunesse 2014 et construira un stade spécifique pour les Championnats du Monde en Salle dans le parc olympique sportif de la jeunesse de Nanjing. Il laissera un héritage permanent en tant que centre d’entraînement d’athlétisme après les championnats.

« J’ai hâte de célébrer le nec plus ultra de l’athlétisme mondial en 2020 à Nanjing, a déclaré Sebastian Coe. La tenue de ces championnats favorisera le développement d’une culture de l’athlétisme déjà bien ancrée et qui grandit dans le pays. »

« Nous avons été impressionnés par toutes les candidatures, en particulier par l’implication des athlètes dans les présentations et les plans d’héritage permanent pour l’athlétisme tant au niveau de l’élite que de la communauté, qui étaient au cœur des trois visions pour 2020, a-t-il ajouté. Il ne peut y avoir qu’un seul vainqueur dans une course, mais j’espère que Belgrade et Torun reviendront dans les années qui viennent se porter candidates à d’autres championnats. Toutes deux sont porteuses d’avenir pour l’athlétisme. »

« C’est un grand honneur pour la ville ancienne et moderne de Nanjing d’obtenir le droit d’accueillir les Championnats du Monde en Salle de l’IAAF 2020, a déclaré Hu Wanjin, vice-maire de Nanjing et membre de la délégation de présentation des candidatures. Au cours des deux ans et demi qui viennent, grâce à l’aide et aux conseils de l’Association chinoise d’athlétisme, la ville tout entière ne ménagera pas ses efforts pour organiser une merveilleuse fête sportive. »

Réintégration de la Fédération de Russie (RUSAF)

La situation actuelle (rapport complet) indique que la plupart des critères de vérification ont été respectés, mais pas tous. Parmi les cinq conditions de la feuille de route restant à satisfaire, une a été totalement remplie à ce jour (le soutien au Mouvement pour un sport propre), deux autres ne l’ont été que partiellement (contrôles satisfaisants et solution du problème de l’exécution de la suspension provisoire des entraîneurs) et deux autres ne l’ont pas du tout été (reconnaissance des conclusions du rapport McLaren et réhabilitation de la RUSADA).

Sur la base de ce qui précède, les conditions fixées par le Conseil de l’IAAF pour la réintégration de la RusAF comme membre de l’IAAF n’ont pas encore été entièrement satisfaites. Au lieu de cela, plusieurs conditions matérielles restent en suspens, entièrement ou en partie, et le Conseil de l’IAAF a approuvé la recommandation unanime du Groupe de travail sur la Russie de l’IAAF de ne pas réintégrer la RusAF tant que toutes les conditions de réintégration fixées par le Conseil n’auront pas été satisfaites. Le Conseil a également approuvé la recommandation du Groupe de travail visant à remplacer le critère de vérification actuel selon lequel un athlète russe doit subir au moins trois contrôles au cours des six mois précédant une compétition internationale par une exigence : la RusAF devra faire en sorte qu’un plan de répartition des contrôles efficace, intelligent et proportionné soit mis en œuvre pour le contrôle de ses athlètes au niveau national. Il appartiendra à l’Unité d’intégrité de l’athlétisme de déterminer si cette condition de réintégration a été remplie.

« La RusAF continue à travailler dur pour réformer l’athlétisme russe et le Groupe de travail continue à soutenir ces efforts, a indiqué Rune Andersen, président indépendant du Groupe de travail pour la Russie de l’IAAF. Toutefois, plusieurs conditions pour la réintégration doivent encore être remplies. En particulier, la RusAF a besoin que les autorités russes fassent le nécessaire pour obtenir la réhabilitation de la RUSADA et reconnaissent les conclusions du rapport McLaren. »

Unité d’intégrité de l’athlétisme : le Maroc retiré de la Liste de surveillance

Brett Clothier, directeur de l’Unité d’intégrité de l’athlétisme (UIA), a présenté au Conseil son dernier rapport concernant les pays placés sur la Liste de surveillance antidopage.

Le Conseil a approuvé la recommandation de l’UIA, qui était de retirer le Maroc de la liste actuelle des cinq pays placés sous surveillance antidopage, tout en étant tenu de soumettre des rapports d’activité à l’UIA en 2018.

La Biélorussie, l’Éthiopie, le Kenya et l’Ukraine resteront sur cette liste et devront satisfaire à une nouvelle série de conditions, sur la base de leurs activités antidopage en 2017. Le contrôle de la conformité à ces exigences sera effectué par le conseil d’administration de l’UIA qui en référera au Conseil.

Points restants que le Conseil de l’IAAF examinera cet après-midi

Cet après-midi, le Conseil entendra les rapports d’un certain nombre de commissions, dont la Commission des entraîneurs, la Commission des valeurs, la Commission de la course sur route et la Commission des compétitions, ainsi qu’un point sur les travaux de la Commission du leadership de genre.

IAAF