IAAF President Sebastian Coe before the athletics test event in Rio de Janeiro (Getty Images) © Copyright
Report Rio de Janeiro, Brazil

IAAF President Coe gives green light to Olympic preparations at Rio test event

Français

IAAF President Sebastian Coe was present at the Ibero-American Championships in Rio de Janeiro, which finished on Monday (16), and which doubled as the official test event for athletics for the forthcoming Rio 2016 Olympic Games.

Coe – who was accompanied by Rio 2016 Olympic Games President Carlos Nuzman and its executive director for sport, Agberto Guimaraes – applauded the preparations in the Olympic Stadium, with athletics taking place between 12-21 August.  

“It will be a very good event and the message to people is ‘come and watch it’," said Coe. "You will see some of the most outstanding athletes not just of their generation, but in the history of the sport.

“I’ve spent time with our (IAAF) technical delegates and they’re very pleased with how these championships have been delivered for the athletes. And the great thing about a test event is that you go away and absorb all those things that you need to absorb and learn from over the next 80 days.”

The possibility of world records in Rio was raised by local reporters, perhaps in similar fashion to David Rudisha’s 800m standard in London four years ago, and Coe sounded an optimistic tone.

“I sincerely hope so," he said. "It’s a very fast surface, Mondo is a great provider of tracks and have been our partner for many years. So yes, with a full stadium of noisy, passionate track and field fans, the athletes will raise their game and rise to the occasion."

Lowe goes high

The competitive highlight over the three days of the 17th edition of the Ibero-American Championships came in the women’s jumps.

As a test event, guests from outside the Ibero-American family were invited and one of those who benefited was US high jump record-holder Chaunte Lowe, who won her specialist event with a world-leading 1.96m.

Local pole vault star Fabiana Murer, the 2010 world indoor champion and 2011 world champion, opened her Olympic campaign – which she has announced will be her last competitive season at age 35 – with a win at 4.60m.

“I’m far from my best form and I still lack speed, but I wanted to test the track to see how it feels to vault here,” said the South American record holder at 4.85m. "I had eight jumps which enabled me to know that the track is very good."

In the sprints, Dominican Republic’s Yancarlos Martinez set a national record of 20.19 in the 200m. Martinez also anchored the 4x100m team to victory with another national record of 38.52.

But his compatriot Luguelin Santos, the Olympic silver medallist, only finished second over one lap of the track in 45.58, finishing behind Cuba’s Yoandys Lescay, who won in 45.36.

Chile’s Ivan Lopez obtained an impressive double at 1500m and 3000m with 3:38.64 and 7:52.53, the latter a national record, while Brazil’s Lutimar Paes and Kleberson Davide got a 1-2 in the 800m with 1:45.42 and 1:45.79 respectively.

In the field, the leading men’s performances came from Argentina’s German Chiaraviglio, who won the pole vault with 5.60m, and Colombia’s Arley Ibarguen who threw 80.28m to win the javelin.

Colombian women triumph

In spite of the absence of two-time world triple jump champion Caterine Ibarguen, several other Colombian women displayed good form, topped by javelin thrower Flor Denis Ruiz.

The 25 year-old Ruiz, the 2014 Central American and Caribbean Games Champion and South American record-holder with 63.80m from 2014, dominated her event with 62.15m in round three, the second best of her life which sealed her Olympic ticket.

Another fine Colombian victory came from Pan-American Games champion Muriel Coneo with a 1500m win in 4:09.35.

Venezuela’s Ahymara Espinosa won the shot with a national record of 18.19m, which also secures her Olympic qualification.

USA’s Stephanie Brown Trafton, the 2008 Olympic discus champion, won her event with a season’s best of 61.22m while Argentina’s Belen Casetta also qualified for the Olympic Games in the 3000m steeplechase thanks to her victory in 9:42.93, a national record.

Eduardo Biscayart for the IAAF

 


Le président de l’IAAF, Sebastian Coe, donne le feu vert pour les préparatifs olympiques à l’occasion de la compétition test de Rio 2016

Le président de l’IAAF, Sebastian Coe, était présent à l’occasion des Championnats Ibéro-américains organisés à Rio de Janeiro, qui se sont terminés ce lundi (16), et qui tenaient en outre lieu d’épreuve test officielle pour l’athlétisme dans la perspective des tout prochains Jeux Olympiques de Rio 2016.

Le Président Coe - accompagné pour l’occasion par le président des Jeux Olympiques de Rio 2016, Carlos Nuzman, ainsi que du directeur délégué sportif des Jeux, Agberto Guimaraes - a loué les préparatifs accomplis dans le Stade olympique, qui accueillera les épreuves d’athlétisme du 12 au 21 août.

“Nous allons assister à une manifestation du plus haut niveau et le message à propager au monde entier est qu’il faut venir y assister, a déclaré Coe. Les spectateurs présents pourront y admirer des athlètes parmi les plus exceptionnels, non seulement de leur génération, mais de l’histoire toute entière de notre sport.

“J’ai pu échanger avec nos Délégués techniques [de l’IAAF], et ils se déclarent ravis de la manière dont ces championnats ont été livrés pour les sportifs en lice. Ce qui est fabuleux, avec une épreuve test telle que celle-ci, est qu’elle vous donne l’opportunité de bien prendre en compte tout ce qu’il s’y est passé, de l’absorber, et d’éventuellement agir, quand nécessaire. Et il nous reste 80 jours avant l’ouverture des compétitions olympiques pour nous assurer que tout sera au point.”

L’éventualité de voir des records du monde battus à Rio a été évoquée par la presse locale, qui se remmémorent peut-être l’exploit de David Rudisha sur 800m à Londres voilà quatre ans. Lorsqu’on a abordé le sujet avec le Président Coe, celui-ci s’est montré résolument optimiste :

“Je l’espère sincèrement, a-t-il ainsi confié. La surface installée par Mondo, une société du plus haut niveau, et qui sont nos partenaires depuis de longues années, est très rapide. En outre, les athlètes vont évoluer devant des tribunes remplies de fans d’athlétisme passionnés qui les encourageront de tout leur cœur, ce qui les davantage encore les compétiteurs à se surpasser."

Lowe tutoie les sommets

Les points culminants, au niveau des épreuves les plus disputées lors des trois journées de cette 17e édition des Championnats Ibéro-américains, ont été dans les sauts féminins.

Comme il s’agissait d’une compétition test, des invités extérieurs à la famille ibéro-américaine avaient été conviés à la fête, dont Chaunte Lowe, détentrice du record des Etats-Unis du saut en hauteur, qui a remporté sa discipline avec une meilleure performance mondiale de 1,96m.

La star locale, la perchiste Fabiana Murer, championne du monde en salle en 2010 et en plein air en 2011, a lancé sa campagne olympique sous les meilleurs auspices, avec une barre à 4,60m qui lui a valu la plus haute marche du podium. Murer a d’ores et déjà annoncé que cette saison serait sa dernière et qu’à sa clôture elle allait prendre, à 35 ans, sa retraite sportive.

“Je suis loin de ma meilleure forme, et je pêche encore par manque de vitesse, mais je tenais à tester la piste pour me faire une idée de ce à quoi elle ressemblait, a dit celle qui, avec 4,85m, détient le record sud-américain de la perche. J’ai eu huit sauts, et ils m’ont permis de me rendre compte que la surface est vraiment très bonne."

Dans les sprints, Yancarlos Martinez a établi un nouveau record national de la République dominicaine avec un chrono de 20”19 dans le 200m. Martinez a en outre couru le quatrième relais du 4x100m, dans lequel il a mené son équipe à la victoire, avec à la clé un nouveau record national de 38”52.

Sa compatriote, Luguelin Santos, vice-champion olympique, n’a fini que seconde dans le 400m féminin, avec un temps de 45”58, derrière la Cubaine Yoandys Lescay (45”36).

Le Chilien Ivan Lopez a réussi un doublé impressionnant 1500m/3000m avec des temps de 3’38”64 et 7’52”53 (un nouveau record national du 3000m), tandis que les Brésiliens Lutimar Paes et Kleberson Davide ont pris les deux premières places du 800m masculin en 1’45”42 et 1’45”79 respectivement.

Dans les concours, les meilleures performances masculines ont été le fait de l’Argentin German Chiaraviglio, qui a remporté le saut à la perche avec une barre franchie à 5,60m, et du Colombien Arley Ibarguen, avec un javelot projeté à 80,28m qui lui a valu la victoire dans son épreuve.

Les Colombiennes au sommet

En l’absence de la double championne du monde du triple saut, Caterine Ibarguen, ses compatriotes colombiennes se sont illustrées sur la piste de Rio, notamment la lanceuse de javelot, Flor Denis Ruiz.

Ruiz, 25 ans, qui avait remporté le javelot féminin aux Jeux d’Amérique centrale et des Caraïbes 2014 et est détentrice du record d’Amérique du Sud avec 63,80m réussis cette même année, a dominé ses adversaires ici avec un jet de 62,15m à son troisième lancer, la seconde meilleure performance de sa carrière, décrochant ainsi sa qualification pour Rio 2016.

Une autre victoire colombienne à retenir fut celle de la championne des Jeux Panaméricains, Muriel Coneo, avec un 1500m couru en 4’09”35.

La Vénézuélienne Ahymara a remporté le lancer du poids avec un nouveau record national de 18,19m, synonyme, là aussi, de qualification olympique.

Stephanie Brown Trafton, des USA, championne olympique du lancer de disque en 2008, a remporté son épreuve avec la meilleure performance de la saison à date, 61,22m, tandis que l’Argentine Belen Casetta s’est également qualifiée pour les Jeux Olympiques avec une victoire dans le 3000m steeplechase, assortie d’un nouveau record national de 9’42”93.

Eduardo Biscayart pour l’IAAF

;