General News Tokyo, Japan

World Marathon Majors introduces tougher anti-doping penalties for elite athletes

Marathon runners on the start line (Getty Images)Marathon runners on the start line (Getty Images) © Copyright

- READ ON for English and French language versions of this press release
- La traduction française suit le texte anglais

World Marathon Majors (WMM) members Tokyo, Boston, London, Berlin, Chicago and New York have collectively revised their elite athlete contracts to include stricter anti-doping penalties.

New provisions will include the right for the events to suspend payment and to demand repayment of prize money, appearances fees, and performance bonuses for any athlete found in violation of a criminal offense involving drugs, anti-doping rules, or if for any other reason the athlete’s result has been nullified by a relevant governing body.

These new penalties are part of WMM’s continuing effort to be a leader in the anti-doping movement, having gone above and beyond standard drug testing at its events. WMM has supported increasing the number and frequency of out-of-competition drug tests in Ethiopia and Kenya.

The events aim to ensure the integrity of the athletes competing in their races, with the majority of top male and female competitors hailing from these two countries. Additionally, WWM has previously agreed that any athlete found guilty of a doping offence will not be invited back to its races.

"This is a great initiative and a very positive and strong move by the World Marathon Majors, which is once again leading the field by example,” said Paula Radcliffe, the current women’s World record-holder in the Marathon and past winner of the London, Chicago and New York City Marathons. “I would love to see all major events follow its lead. The cheats need to understand that they are not welcome in our sport and will be caught and made to pay.

“This is a step forward in increasing the deterrent and showing athletes and managers that cheating won't be tolerated. Having to pay back all money won while cheating is common sense and a logical element that has been missing for a long time. It is clear that any monies won while cheating are tantamount to fraud and should be returned."

New anti-doping provisions in WMM elite athlete contracts will include the following:

• The athlete acknowledges that his/her right to receive payment is conditional upon remaining fully compliant with all applicable anti-doping rules.

• If the athlete is found – before, during or after the term of the agreement – to have committed a criminal offence involving drugs, or an anti-doping rule violation, or if for any other reason the athlete’s result in the marathon is later nullified by a relevant governing body, then the marathon organizer will have the following rights:
- The right to reduce or suspend payments due to the athlete, or to terminate the agreement with immediate effect.
- The right to repayment from athlete of all or part of the money paid to the athlete under the agreement.

World Marathon Majors for the IAAF

L'association des World Marathon Majors introduisent des sanctions antidopage plus strictes pour les athlètes de l'élite

22 février 2013 - Tokyo, Japon.

 L'association des World Marathon Majors (WMM), qui regroupe les organisateurs des Marathons de Tokyo, Boston, Londres, Berlin, Chicago et New York, a révisé de manière collective ses contrats pour athlètes de l'élite, y incluant  des sanctions antidopage plus strictes.

Ces nouvelles mesures accorderont aux épreuves le droit de suspendre les paiements et d'exiger le remboursement de primes, de droits d'apparition et de bonus de performances de la part de tout athlète trouvé coupable d'avoir commis une offense criminelle ayant trait aux substances dopantes, d'avoir enfreint le règlement antidopage, ou si, pour toute autre raison, le résultat de l'athlète a été annulé par une instance dirigeante concernée.

Ces nouvelles sanctions s'inscrivent dans la volonté continue de la WMM de montrer la voie dans le domaine de la lutte antidopage. Elle s'est déjà illustrée en ce sens en imposant une fréquence de contrôles lors de ses épreuves plus élevée que la norme. La WMM a également soutenu les mesures visant à augmenter la quantité et la fréquence de contrôles hors compétition effectuées en Éthiopie et au Kenya.

Les différents Marathons concerné veulent pouvoir garantir l'intégrité des participants à leurs épreuves, et il est un fait que la majorité des meilleurs coureurs et coureuses émane de ces deux nations. La WWM avait en outre déjà établi que tout athlète trouvé coupable d'une infraction au code antidopage ne serait plus invité à prendre part à ses compétitions.

"C'est une excellente initiative et un geste positif et puissant de la part de l'association des World Marathon Majors, qui montre une fois encore l'exemple, a déclaré Paula Radcliffe, l'actuelle détentrice du record du monde du marathon, qui compte à son palmarès des victoires à Londres, Chicago et New York. J'aimerais de tout cœur voir toutes les grandes manifestations leur emboîter le pas. Les tricheurs doivent comprendre qu'ils ne sont pas les bienvenus dans notre sport, qu'ils se feront attraper et qu'il leur faudra alors régler la note qui leur sera présentée.

"Cette démarche est un bond avant en faveur de la dissuasion. Elle montre aux athlètes, comme à leurs managers, que la triche ne sera pas tolérée. L'obligation de rembourser toute somme d'argent remportée en trichant est une mesure qui tombe sous le sens et totalement logique, mais qui faisait défaut  depuis longtemps. Il est clair que toute somme gagnée en trichant relève de la fraude et devrait être retournée."

Les nouvelles dispositions antidopage dans les contrats des athlètes d'élite de la WMM comprendront les dispositions suivantes:

• L'athlète reconnaît que son droit à percevoir un paiement dépend du respect total de toutes les règles antidopage applicables.

• Dans le cas de tout athlète trouvé coupable - que ce soit avant, pendant, ou après, la durée de l'accord - d'avoir commis une offense criminelle liée au dopage, ou d'avoir enfreint une règle antidopage, ou encore dont le résultat dans un marathon a été annulé, pour quelque raison que ce soit, l'organisateur du marathon pourra:
- Réduire ou suspendre les paiements dus à l'athlète, ou mettre un terme à l'accord unilatéralement et avec effet immédiat.
- Exiger auprès de l'athlète le remboursement de l'intégralité, ou d'une partie, de toute somme qui lui aura été versée selon les termes de l'accord.

World Marathon Majors pour l'IAAF