28 JUL 2014 Feature Eugene, USA

Young athletes take advantage of IAAF media training workshop

IAAF World Junior Championships, Oregon 2014 media training session (Getty Images)IAAF World Junior Championships, Oregon 2014 media training session (Getty Images) © Copyright

- Read on for English and French language versions of this story
- La traduction française suit le texte anglais

More than 100 competitors at the IAAF World Junior Championships, Oregon 2014 took advantage of the IAAF media training workshop "Making the most of my athletics career" staged in Eugene over the last three days of the championships.

Three separate hour-long sessions were held on consecutive days from Friday to Sunday (25-27) and were designed to give tomorrow's stars of the sport an insight how to make an impact, and avoid some pitfalls, with social media as well as some basic media training tips.

Hosted by five-time Olympian and well-known presenter Charmaine Crooks, the seminars included presentations by IAAF Ambassadors Ato Boldon and Joanna Hayes as well as social media guru Professor Andy Miah, director of the Creative Futures Institute at the University of the West of Scotland.

The question was posed to participants: “Have you ever wondered what will happen if you become world junior champion?”

Miah gave the young athletes guidelines on how to use social media, such as Twitter and Facebook accounts, so that they can maximise their profile, project themselves and the sport in a positive light; as well as some very important pitfalls to avoid.

Hayes and Boldon, who can both look back on careers in athletics at the highest level including winning Olympic medals, talked about how to deal with the media, after winning and losing.

It was clear that everybody who attended the sessions, with representatives from 20 IAAF Member Federations, left energised and with plenty to think about.

"IAAF media training was very helpful in coaching us through the dos and donts of social media. It helped me feel more comfortable about the way I present myself in interviews,” said US sprinter Kendal Williams, the men’s 100m gold medallist at the IAAF World Junior Championships, Oregon 2014.

“I think what I took away most is that what you put on social media you can never take back, which makes me think a little more before I say something or post something,” added Williams’ compatriot Desiree Freier, the women’s pole vault silver medallist.

However, most of the participants left muttering just one word: “Awesome!”

Phil Minshull for the IAAF 


Les jeunes athlètes bénéficient de l’atelier de formation médiatique de l’IAAF

Plus de 100 compétiteurs aux Championnats du monde Juniors de l’IAAF, Oregon 2014  ont saisi l’opportunité de participer à un atelier de formation médiatique de l’IAAF intitulé “Comment profiter au maximum de sa carrière d’athlète?” organisé à Eugene au cours des trois dernières journées de la compétition. 

Trois séances distinctes d’une heure chacune se sont ainsi tenues vendredi 25, samedi 26 et dimanche 27. Elles étaient conçues pour donner aux stars de demain une vue d’ensemble des différentes manières possibles de s’illustrer, des principaux écueils - notamment liés aux médias sociaux - à éviter, et pour distiller quelques astuces de base pour gérer au mieux ses relations avec la presse.

Animés par la quintuple olympienne et présentatrice renommée Charmaine Crooks, les séminaires ont bénéficié de présentations effectuées par les Ambassadeurs de l’IAAF, Ato Boldon et Joanna Hayes, ainsi que par le gourou des médias sociaux, le professeur Andy Miah, directeur de la Creative Futures Institute à l’Université du West of Scotland.

La question suivante était posée aux participants: “Vous êtes-vous jamais demandé ce qui arriverait si vous deveniez champion du monde junior?”

Miah a défini pour les jeunes athlètes des lignes de conduite à suivre concernant les médias sociaux, tels que Twitter et Facebook, afin de leur permettre de maximiser leur profil, et de se projeter, ainsi que l’athlétisme, de manière positive, tout en évitant les pièges principaux.

Hayes et Boldon, qui ont tous deux connu des carrières d’athlètes du plus haut niveau, avec notamment des podiums olympiques à leurs palmarès, se sont ensuite exprimés sur les différentes manières de gérer la presse, tant après une défaite qu’après une victoire.

Il était évident que l’ensemble des participants, avec des représentants de 20 Fédérations membres de l’IAAF présents, ont quitté les séances pleins d’énergie et avec énormément d’idées nouvelles à prendre en compte.

"Cette formation médiatique de l’IAAF nous a été très utile, en nous expliquant notamment comment gérer au mieux notre comportement sur les médias sociaux. Cela m’a aussi aidé à me sentir plus à l’aise lors d’entretiens avec la presse,” a expliqué le sprinteur américain Kendal Williams, médaillé d’or du 100m masculin aux Championnats du monde Juniors de l’IAAF, Oregon 2014.

"Je crois que ce que j’en retiendrai surtout est que ce que l’on poste sur les médias sociaux ne pourra jamais être retiré, et cela me fera désormais réfléchir davantage avant de ne m’exprimer ou ne publier quelque chose sur mes comptes," a ajouté sa compatriote, Desiree Freier, médaillée d’argent du saut à la perche féminin.

Ce qui est certain, est que tous les participants ont quitté les séances ravis de ce qu’ils en avaient retiré.

Phil Minshull, pour l’IAAF