05 JAN 2012 General News

ASIA: A Brief Glance through IAAF History – Area Athletes, PART TWO

Liu Xiang (L) of China and Dayron Robles of Cuba fighting for the first place during the men's 110 metres hurdles final (Getty Images)Liu Xiang (L) of China and Dayron Robles of Cuba fighting for the first place during the men's 110 metres hurdles final (Getty Images) © Copyright

READ ON for English and French language version


- La traduction française suit le texte anglais


As we begin our year’s celebrations of the IAAF Centenary we are pleased to trumpet the athletics accomplishments of the six IAAF Area Associations by focusing on some of the high profile performances of their athletes.


PLEASE NOTE THESE ARE 500 WORD SUMMARIES as conveyed by their title ‘A Brief Glance through IAAF History’ AND ARE NOT MEANT TO BE COMPREHENSIVE HISTORIES. THERE WILL BE PLENTY OF MORE DETAILED INFORMATION PUBLISHED DURING THIS YEAR'S CELEBRATIONS OF THE IAAF CENTENARY.


Part Two – ASIA


Asia has had its share of success over the years, but still most athletics fans would quickly identify one name as the most known winner from the Area. Chinese 110m hurdler Liu Xiang was only 21 years old when he captured an unprecedented Olympic title equalling the World record in Athens 2004 and went on to set another world record 12.88 in 2006. The Shanghai athlete also took home the World title in 2007 and indoors in 2008 winning in the 60m hurdles.


If we take a big step backwards in time, it was first Japanese athletes that were in the Asian spotlight. Sapporo-born Chuhei Nambu is still the only athlete who has held both the Long Jump and Triple Jump World records. Nambu broke the World record with 7.98m in Long Jump in 1931 and won the bronze medal in Los Angeles at the 1932 Olympics before winning the gold in the Triple Jump a few days later with a 15.72m World record.


Countryman Naoto Tajima matched Nambu’s performance exactly in Berlin Olympics four years later in 1936 winning the Triple Jump with a World record 16.00m and a bronze in the Long Jump too. In the same Olympics marathon runner Sohn Kee-Cheung became the first Korean to win an Olympic gold, but competed under the Japanese flag as Korea was then a colony of Japan. He had set a 2:26:42 world best in Tokyo in 1935, a record that lasted until 1947.


In addition to Liu Xiang, Hammer thrower Koji Murofushi of Japan has captured both the Olympic and World titles. Having won the Athens Olympics in 2004, he won the World Championships in Daegu 2011 and holds the Asian record at 84.86m from 2003.


Former Kenyan Saif Saeed Shaheen from Qatar is the World record holder in the 3000m Steeplechase (7:53.63 in 2004) and has won the World title twice in 2003 and 2005.


On the women’s side, Japan enjoyed success even before its male athletes through Kinue Hitomi. The Okayama athlete, who tragically died at only age of 24 in 1931, set four official World records in 100m, 200m and twice in the Long Jump and went on to win the silver in the 800m at the 1928 Olympics in Amsterdam.


Chinese Taipei athlete Chi Cheng is one of the most versatile sprinters ever having set world records in 100y, 100m, 200m and 100m Hurdles. 41 years before two of these records, her 11.22 100m and 12.93 100m Hurdles personal bests still stand as national records.


Chinese Qu Yunxia has held the 1500m World record of 3:50.46 for 18 years now and won the 1993 World Championships 3000m in style in Stuttgart. Countrywoman Wang Junxia, from the same province Liaoning as well, won the 10,000m in Stuttgart before setting an unbelievable fast, still standing 29:31.78 World record. She also holds 3000m World record of 8:06.11 and won the 1996 Olympics 5000m.


Heptathlete Ghada Shouaa became the first Syrian to win the World (1995) and Olympic titles (1996) and holds Asian record at 6942pts. Japanese Naoko Takahashi won the marathon Olympic gold in Sydney 2000 and just a year later set a World best of 2:19:46 when winning in Berlin.



Mirko Jalava for the IAAF


--- --- --- ---


L'Asie: un bref passage en revue de l'histoire de l'IAAF - Régions continentales, seconde partie


Alors que nous lançons les célébrations pour le Centenaire de l'IAAF, nous sommes ravis de passer en revue quelques-uns des exploits accomplis par les meilleurs athlètes des six Associations continentales régionales.


A noter que ces courts résumés ne doivent pas être considérés comme l'histoire exhaustive des différentes associations. Nous prévoyons en effet la publication d'articles bien plus détaillés ces prochains mois, en phase avec les célébrations du Centenaire.

 

Seconde partie: l'Asie


Si l'Asie a produit nombre de champions internationaux en athlétisme au fil des années, son athlète le plus connu est certainement Liu Xiang. Celui-ci avait seulement 21 ans lorsqu'il a remporté le titre olympique du 110m haies à Athènes en 2004, égalant le record du monde de 12"91, record qu'il a ensuite battu, avec 12"88, en 2006. L'athlète de Shanghai a également été couronné champion du monde en 2007 et champion du monde en salle du 60m haies en 2008.


Les premiers athlètes asiatiques à s'illustrer sur la scène mondiale étaient Japonais. Chuhei Nambu, né à Sapporo, est toujours, à date, le seul athlète à avoir détenu simultanément les records du monde du saut en longueur et du triple saut. Nambu a d'abord établi le record du monde en longueur en 1931, avec un bond de 7,98m. Il a ensuite gagné la médaille de bronze olympique de la discipline aux Jeux de Los Angeles de 1932, quelques jours avant de remporter l'or dans le triple saut avec un record du monde de 15,72m.


Son compatriote Naoto Tajima a reproduit à l'identique la performance de Nambu lors des Jeux olympiques de Berlin, quatre ans plus tard, remportant le triple saut avec un record du monde de 16,00m avant de terminer troisième au saut en longueur. Lors de ces mêmes Jeux de 1936, le marathonien Sohn Kee-Chung est devenu le premier Coréen à remporter un titre olympique, bien qu'il faille préciser qu'il courait sous les couleurs japonaises, car la Corée était à cette époque une colonie du Japon. Il avait déjà réussi une meilleure performance mondiale de 2h26'42 à Tokyo en 1935, un temps qui n'a été battu qu'en 1947.


Comme Liu Xiang, le lanceur de marteau japonais Koji Murofushi a remporté tant un titre olympique qu'un titre mondial. Après une médaille d'or à Athènes en 2004, il a gagné la compétition des Championnats du monde de Daegu 2011. Il détient également, depuis 2003, le record d'Asie de la discipline avec un lancer à 84,86m.


Saif Saaeed Shaheen, né Kenyan mais représentant le Qatar, détient le record du monde du 3000m steeple (7'53"63 en 2004) et compte deux titres mondiaux de la discipline à son palmarès, remportés en 2003 et 2005.


Les femmes japonaises ont goûté au succès avant leurs homologues masculins, par l'intermédiaire de Kinue Hitomi. Cette athlète originaire d'Okayama, tragiquement décédée à tout juste 24 ans en 1931, a établi des records du monde officiels sur 100m (12"2), 200m (24"7 en ligne droite) et dans le saut en longueur (5,98 m) et a même remporté une médaille d'argent olympique sur 800m aux Jeux d'Amsterdam en 1928.

Chi Cheng, du Taipei chinois, est certainement l'une des sprinteuses les plus polyvalentes de tous les temps, avec des records du monde, en 1970, dans le 100 yards (10"0), le 100m (11"0), 200m (22"4) et le 100m haies (12"8). Elle avait déjà établi le record du monde du 200m haies l'année précédente, avec un temps de 26"2.


La Chinoise Qu Yunxia détient le record du monde du 1500m (3'50"46) depuis 1993, l'année où elle a facilement remporté le titre mondial à Stuttgart. Wang Junxia, de la même province de Liaoning, a gagné le 10 000m à Stuttgart, avant d'établir un record du monde invraisemblable de la distance, toujours d'actualité, de 29'31"78. Elle détient également le record du monde du 3000m en 8'06"11 et a remporté le 5000m des Jeux olympiques de 1996.


L'heptathlonienne Ghada Shouaa, première Syrienne à remporter un titre mondial (en 1995) puis olympique (en 1996), détient le record d'Asie avec 6942 points. La Japonaise  Naoko Takahashi a gagné le titre olympique du marathon à Sydney en 2000 puis, en 2001, elle a établi la meilleure performance mondiale de la distance, réussissant 2h19'46 lors de sa victoire au Marathon de Berlin.


Mirko Jalava pour l'IAAF


Légende illustration: le Chinois Xiang Liu (gauche) et le Cubain Dayron Robles à la lutte pour la victoire lors de la finale du 110m haies de Daegu 2011 (Getty Images)