IAAF logo (IAAF) © Copyright
Press Release Monaco

IAAF response to Ethics Board decision concerning four former officials

A panel of the IAAF Ethics Board (formerly Commission) has today delivered its decision concerning four persons, namely: Papa Massata Diack, former marketing consultant to the IAAF, Valentin Balakhnichev, former President of the All-Russia Athletic Federation (ARAF), Alexei Melnikov, former Chief ARAF Coach for long distance walkers and runners, and Gabriel Dollé, former Director of the IAAF’s Anti-Doping Department, for various breaches of the IAAF Code of Ethics.

This investigation commenced in April 2014 upon referral of a complaint to the Ethics Board by a member of the IAAF staff.

The IAAF is angered to see that individuals have in the panel’s finding “conspired to extort what were in substance bribes from the athlete by acts of blackmail.” This is all the more so because these breaches are related to one doping case which, among others, was identified and pursued by the IAAF Anti-Doping Department. Ultimately, the Department was able to ensure that the athlete concerned received a lengthy ban, but the four individuals' activities delayed that outcome. The IAAF has already introduced corrective measures to make sure this sort of interference can’t happen again.

These four individuals who have been found guilty and sanctioned are no longer associated with the IAAF in any capacity. The IAAF is reassured that the panel of the Ethics Board has seen no evidence implicating any other members of the IAAF Anti-Doping Department who continue their ground-breaking work on the Athlete Biological Passport programme with WADA. 

IAAF President Sebastian Coe commented: “I’d like to thank the independent IAAF Ethics Board for their diligent and detailed investigation. The life bans announced today could not send a stronger message that those who attempt to corrupt or subvert the sport of athletics will be brought to justice. We continue to work with the French authorities’ investigation and the WADA’s Independent Commission.”


Réponse de l’IAAF à la décision du Comité d'éthique concernant quatre anciens responsables

Un jury du Comité d’Ethique de l’IAAF (anciennement Commission) a rendu aujourd'hui sa décision concernant quatre personnes : Papa Massata Diack, ancien consultant marketing de l'IAAF, Valentin Balakhnichev, ancien président de la Fédération russe d’Athlétisme (ARAF), Alexei Melnikov, ancien entraîneur en chef à l’ARAF en charge des coureurs de fond et des marcheurs et Gabriel Dollé, ancien directeur du département antidopage de l'IAAF, pour diverses violations du Code éthique de l'IAAF.

Cette enquête avait débuté en avril 2014 sur l’envoi d'une plainte à la Commission d'éthique par un membre du personnel de l'IAAF.

L'IAAF est en colère de voir dans les conclusions du jury du Comité que ces individus « ont conspiré pour extorquer ce que l’on peut appeler des pots-de-vin aux athlètes en exerçant sur eux un chantage. » D’autant plus que ces violations sont liées à un cas de dopage qui, parmi d’autres, a été identifié et poursuivi par le département antidopage de l’IAAF. En fin de compte, le département a pu s'assurer que l'athlète concerné reçoive une suspension de longue durée, mais les activités de ces quatre individus ont différé le résultat. L'IAAF a déjà introduit de nouvelles mesures pour s'assurer que ce genre d'intervention ne puisse pas se reproduire à l’avenir.

Ces quatre personnes qui ont été jugées coupables et sanctionnées ne sont plus associées à l'IAAF d’une quelconque manière que ce soit. L'IAAF est rassurée que le jury du Comité d'éthique n'ait pu trouver aucun élément mettant en cause tout autre membre du département antidopage lequel continue son remarquable travail sur le Programme du Passeport Biologique de l'Athlète avec l'AMA.

« Je tiens à remercier le Comité d'éthique indépendant pour l’enquête diligente et fort détaillée qu’il a menée. La suspension à vie prononcée aujourd'hui ne pouvait envoyer un meilleur signal : ceux qui tentent de corrompre ou de mettre en péril l'athlétisme seront traduits en justice. Nous continuons de travailler avec les autorités françaises dans le cadre de l’enquête en cours et avec la Commission indépendante de l'AMA » a déclaré  Sebastian Coe, Président de l'IAAF.

IAAF

IAAF Ethics Board website
IAAF Ethics Board decision (PDF)