IAAF logo (IAAF) © Copyright
Press Release Monaco

IAAF provisionally suspends Russian Member Federation ARAF

Français

The Council of the International Association of Athletics Federations (IAAF) has provisionally suspended the All-Russia Athletic Federation (ARAF) as an IAAF Member with immediate effect.

The decision was taken at today’s 201st IAAF Council Meeting which was held by teleconference and chaired from London by IAAF President Sebastian Coe.

A total of 24 Members of Council took part in the meeting: 22 voted in favour of the sanction against ARAF, who have been officially informed of the Council’s decision, 1 voted against. The Council Member from Russia was not eligible to participate in the vote.

Commenting on the decision, IAAF President Sebastian Coe said: “Today we have been dealing with the failure of ARAF and made the decision to provisionally suspend them, the toughest sanction we can apply at this time. But we discussed and agreed that the whole system has failed the athletes, not just in Russia, but around the world. 

"This has been a shameful wake up call and we are clear that cheating at any level will not be tolerated. To this end, the IAAF, WADA, the member federations and athletes need to look closely at ourselves, our cultures and our processes to identify where failures exist and be tough in our determination to fix them and rebuild trust in our sport. There can be no more important focus for our sport”

Frankie Fredericks read a statement on behalf of the IAAF Athletes Commission: "The IAAF Athletes’ Commission is extremely disappointed and concerned regarding the recent developments and allegations directed at our sport."

"We are angry at the damage being caused to the reputation and credibility of athletics and are united alongside our President to not shy away from the major challenges that face our sport. The athletes will work together to continue the process of cleaning up athletics to ensure those athletes training and competing cleanly are not tainted by the minority.  

"We send a clear message to clean athletes in a dirty system to report any doping or cheating that they see or hear about.  We are 100% in support of President Coe and believe that he is the leader that our sport needs to instigate the necessary actions swiftly and strongly."

Using its powers under the IAAF Constitution Article 6.11(b) and Article 14.7 the members of the IAAF Council provisionally suspended ARAF on charges of breach of the Objects of the IAAF. 

The IAAF’s Objects include amongst others developing and maintaining programmes aimed at eradicating doping from the sport and safeguarding the authenticity and integrity of Athletics.

CONSEQUENCES OF PROVISIONAL SUSPENSION

- athletes, and athlete support personnel from Russia may not compete in International Competitions including World Athletics Series competitions and the Olympic Games

- Russia will not be entitled to host the 2016 World Race Walking Team Championships (Cheboksary) and 2016 World Junior Championships (Kazan)*

- that ARAF delegates the conduct of all outstanding doping cases to CAS

The provisional suspension does not:

- prevent athletes in Russia from participating in domestic competitions

- remove or waive the obligations on international level athletes in Russia to comply with the IAAF Anti-Doping Rules, including continuing to be subject to out of competition testing

* IAAF will announce the reallocation or cancellation of these two IAAF World Athletics Series events as soon as possible.

NEXT STEPS

- Unless ARAF voluntarily accepts a full suspension, the IAAF is entitled to proceed to a full hearing on whether the provisional suspension should be made a full suspension.

- To regain membership to the IAAF the new federation would have to fulfil a list of criteria. An inspection team led by Independent Chair Rune Andersen, an independent international anti-doping expert (Norwegian) and three members of the IAAF Council who will be appointed in the next few days.

Other business

IAAF GOVERNANCE

President Sebastian Coe also took the Council through his reform programme. 

He has asked Paul Deighton, former CEO of LOCOG and UK Government Minister, to oversee the programme which will be carried out by Deloitte.  

Forensic accountants from Deloitte and the leading legal firm Freshfields began work at the IAAF HQ yesterday. He also told the Council that he will create an integrity unit for athletics consisting of an independent integrity board and review panels. 

The unit will cover all areas of integrity for international level athletes and athlete support personnel (anti-doping, illegal betting, anti-corruption, transfers of allegiance and age manipulation).

IAAF


L’IAAF SUSPEND PROVISOIREMENT LA FÉDÉRATION RUSSE

Le conseil de l’Association Internationale des Fédérations d’Athlétisme (IAAF) a provisoirement suspendu la Fédération Russe d’Athlétisme (ARAF) en tant que membre avec effet immédiat.

La décision était prise aujourd’hui lors de la 201ème réunion du conseil de l’IAAF par vidéoconférence et présidée depuis Londres par le président de l’IAAF Sebastien Coe.

24 membres ont  pris part à la réunion : 22 ont voté en faveur de la sanction contre l’ARAF qui a été officiellement informée de la décision du Conseil, 1 a voté contre. Le Membre russe du Conseil n’était pas éligible pour participer au vote.

Revenant sur la décision, le président de l’IAAF Sebastien Coe a dit «  Aujourd’hui nous avons traité un manquement de la part d’ARAF et pris la décision de les suspendre provisoirement, la sanction la plus dure que nous puissions appliquer à l’heure actuelle. Cependant, nous avons discuté et convenu que le système a fait défaut aux athlètes, pas seulement en Russie, mais dans le monde entier.

« C’était une honteuse prise de conscience ;  tricher à n’importe quel niveau ne sera pas toléré. À cette fin, l’IAAF, WADA, les fédérations membres et les athlètes doivent réfléchir et nous respecter nous-mêmes, nos cultures et notre processus pour identifier où se situent les défaillances. Nous devons être fermes dans notre détermination reconstruire une confiance dans notre sport. Telle est notre plus grande priorité.

Frankie Fredericks a lu une déclaration au nom de la Commission des Athlètes de l’IAAF « La Commission des Athlètes de l’IAAF est profondément déçue et préoccupée par les récents développements et les allégations pointées vers notre sport. »

« Nous sommes en colère au vu du dommage causé à la réputation et la crédibilité de l’athlétisme et sommes unis aux cotés de notre président qui ne recule pas devant les défis qui se présentent à notre sport. Nous agiront ensemble pour poursuivre le processus d’assainissement de l’athlétisme dans le but de permettre aux athlètes de s’entrainer et concourir dans des conditions saines et ne pas être entachés par la minorité. »

« Nous lançons un message clair pour nous libérer d’un système insalubre. Nous soutenons à 100% le président Coe et croyons qu’il est le leader dont a besoin notre sport pour instiguer les actions nécessaires rapidement et fermement. »

Faisant usage de ses pouvoirs sous l’article 6.11 et l’article 14.7 de la Constitution de l’IAAF, les membres du Conseil de l’IAAF ont  provisoirement suspendu l’ARAF sur la base d’accusations de manquement à l’IAAF.

Les objets de l’IAAF comprennent entre autres développer et maintenir des programmes visant à éradiquer le dopage du sport et sauvegarder l’authenticité et l’intégrité de Athlètes

CONSÉQUENCES DE LA SUSPENSION PROVISOIRE :

- Les athlètes et le personnel de soutien aux athlètes russes ne peuvent pas concourir lors des Compétitions Internationales y compris les Séries des Compétitions Mondiales d’Athlétisme et les Jeux Olympiques.

- La Russie n’aura pas le droit d’organiser la Coupe du Monde de marche par équipes (Cheboksary) de 2016 et les Championnats du Monde Juniors (Kazan)*.

- L’ARAF délègue la tenue  des cas non-résolus de dopage au TAS.

La suspension provisoire :

- N’empêche pas les athlètes de participer aux compétitions nationales

- Ne retire ou renonce pas aux obligations des athlètes en Russie sur le plan international à se conformer aux Règles Anti-dopage de l’IAAF y compris d’être sujet à des tests hors compétition.

* L’IAAF  annoncera la réattribution ou l’annulation de ces deux évènements des Séries Mondiales d’Athlétisme dès que possible.

 ÉTAPES SUIVANTES :

- À moins que l’ARAF n’accepte volontairement une suspension totale, l’IAAF a le droit d’organiser une audience complète si la suspension devait devenir une suspension totale.

- Pour reprendre l’adhésion à l’IAAF, la nouvelle fédération devrait remplir une liste de critères. Une équipe d’inspection conduite par le Président Indépendant Rune Anderson, un expert anti-dopage international et indépendant et trois membres du Conseil  de l’IAAF qui seront nommés dans les jours à venir.

Autre activité

LA GOUVERNANCE IAAF

Le président Sebastien Coe a également présenté au Conseil son programme de réforme.

Il a demandé à Paul Deighton l’ancien PDG de LOCOG et le ministre britannique de superviser le programme qui sera entrepris par Deloitte.  

Des comptables judiciaires de Deloitte et un éminent bureau d’avocats Freshfields ont entamé le travail au sein du  Siège Social de l’IAAF hier. Il a également informé le Conseil qu’il créera une unité d’intégrité destinée aux athlètes qui consiste  d’un comité d’intégrité indépendant et  comités de révision.

L’unité couvrira tous les aspects d’intégrité pour les athlètes de haut niveau et le personnel de soutien (anti-dopage, paris illégaux, anti-corruption, transferts d’allégeance et manipulation d’âge.)

IAAF